Les punaises de lit résistent à la consanguinité


Normalement la consanguinité affaibli grandement une espèces mais il semble que la punaise de lit s’en fou éperdument, sans compter qu’avec le déplacement rapide des gens, des marchandises d’autres colonies peuvent venir régénérer ces bestioles qui ont fait un haut taux de croissance dans les grandes villes Les moyens pour neutralisé ces insectes semblent pas évident
Nuage

Les punaises de lit résistent à la consanguinité

Les punaises de lit résistent à la consanguinité

Alex Brandon / The Associated Press

PITTSBURGH, États-Unis – Les punaises de lit ne se contentent pas de dormir avec vous: elles se reproduisent entre elles. Les chercheurs ont découvert que ces sales bestioles avaient une spécificité génétique: elles résistent à la consanguinité.

Contrairement à la plupart des créatures vivantes de la Terre, les punaises de lit peuvent se reproduire au sein d’une même «famille» sans que cela ait des conséquences néfastes sur leur ADN. Cela signifie que même si peu d’entre elles parviennent à survivre à un traitement de choc, elles pourront se reproduire rapidement.

Coby Schal et Ed Vargo, entomologistes à l’université d’État de Caroline du Nord, ont présenté mardi leurs recherches préliminaires sur la diversité génétique des punaises de lit à Philadelphie, à l’occasion de la réunion annuelle de la Société américaine de médecine tropicale et d’hygiène.

«Nous n’arrêtions pas de découvrir la même chose. Dans un appartement donné, ou même dans un immeuble, il y avait une très faible diversité génétique», a expliqué Coby Schal.

«Dans la plupart des cas, il a suffi d’une seule femelle pour lancer une colonisation.»

Cette découverte est une surprise, car une population d’animaux ou d’insectes ayant une diversité limitée va généralement se développer avant de s’éteindre, les malformations génétiques étant amplifiées par la consanguinité.

«D’une certaine façon, les punaises de lit parviennent à résister aux effets de la consanguinité, et le font plutôt bien», a souligné le chercheur.

Les punaises de lit sont de petits insectes rampants, de couleur brunâtre, qui se nourrissent de sang humain. Leur morsure peut entraîner des démangeaisons et des boursouflures, mais la punaise n’est pas connue pour transmettre des maladies.

Cette découverte est importante, selon Zachary Adelman, entomologiste à l’université Virginia Tech, qui n’a pas participé aux recherches de Caroline du Nord.

«Personne ne s’était penché là-dessus et c’est plutôt excitant», a-t-il dit.

Les chercheurs ont également découvert que si les punaises d’un même immeuble sont apparentées, il en existe de nombreuses souches différentes le long de la côte est des États-Unis. Cela suggère que de nouvelles colonies sont également introduites par les voyages à l’étranger ou le commerce.

«Cela signifie qu’elles arrivent dans le pays à partir d’un grand nombre d’endroits différents» et que ce problème n’est pas près d’être résolu, s’inquiète Zachary Adelman.

Cette étude pourrait permettre d’expliquer une autre facette de la prolifération des punaises. Comme d’autres insectes, elles résistent en effet de mieux en mieux aux insecticides. Et si un traitement n’extermine pas la totalité d’une colonie, les survivantes parviendront à se reproduire, tout en développant une résistance au produit qu’elles transmettront aux futures générations, a expliqué Coby Schal.

«Il faut vraiment des insecticides robustes» pour les exterminer, a-t-il expliqué.

Un autre chercheur, Rajeev Vaidyanathan, travaille sur un test qui permettrait de savoir s’il y a des punaises dans une maison avant même que ses habitants ne soient mordus. Selon ce spécialiste de SRI International, une société de recherche sans but lucratif installée dans la Silicon Valley, en Californie, ce problème n’est pas apparu en un jour.

«Nous avons la plus forte concentration d’humains vivant dans les villes de toute l’histoire», a-t-il souligné, estimant que c’est la densité de population qui aide les punaises à se développer.

http://techno.ca.msn.com

14 réponses à “Les punaises de lit résistent à la consanguinité

  1. J’avais fait un billet en juin sur les punaises de lit sur les précautions pour les déménagements de juillet.
    C’est un véritable fléau chez vous cette histoire, je crois qu’il y a aussi New York qui a le même problème.

    • Oui au USA c’est pire ici c’est dans les grande métropoles .. il parait qu’il en a aussi dans ma ville
      une fois mon ex avait amener un matelas trouver qui avait l’air bien
      plustard il a rencontrer un exterminateur, au café et parle parle jase jase il est aller chez Yvon et lui a dit qu’il a été chanceux pcq les punaise dans le matelas était morte a cause du froid …
      pus jamais il ramasse des meubles genre divan matelas etc …

  2. C’est vraiment une plaie ! Si en plus, ces insectes jouent avec les règles de la nature, nous ne sommes pas prêt d’en venir à bout …

    Vous pouvez retrouver d’autres informations sur le site http://www.la-punaise-de-lit.com.

    Comme évoqué dans les commentaires, il faut rester vigilants et prudents : essayer de ne pas les propager, ne pas ramasser n’importe quoi, faire attention lors des retours de voyages, …
    Bon courage à tous ceux qui sont en train de battre avec cet animal !

        • le plus drole c’est que juste avant de venir sur mon blog et vérifier mes émails j’avais chercher des informations et j’étais tombé justement sur ton site des punaises de lit sur google pour arriver sur mon blog et lire ton commentaire
          drole de coincidence

          • Hé hé, c’est rigolo en effet !
            J’espère que tu auras trouvé les informations que tu cherchais, sur mon site ou ailleurs. Si tu as trouvé le site utile, je compte sur toi pour le partager 😉

            Je mets régulièrement de nouveaux articles (le site est encore jeune !), n’hésite donc pas à t’inscrire à la newsletter et/ou à me contacter si tu as besoin de plus d’informations.

            • malheureusement oui … il m’a été utile et je crains en effet qu’il va m’etre encore bien utile car une voisine a déménager et il y a eu des exterminateurs dans son logement alors j’ai fait un grand ménage dans mon appartement, mais je crains qu’ils ont traverser et aimer particulierement ma chambre qui pourtant a cette époque de l’année elle est fraiche voir même froide
              Sauf que je dois vérifier en profondeur pour en etre sur mais si je juge les piqures ca m’exaspère mais ces bestioles vont dans des endroits qui peuvent etre tres propres c,est ce qui est enrageant

              • Bon courage dans cette bataille alors ! Il est vrai que tout le monde, tout le temps, peut être touché : la salubrité n’est pas un critère et les températures plus basses ne font que ralentir la progression (il faut descendre sous 0°C pour tuer la punaise de lit).
                J’ai décrit, dans un article, comment traiter une chambre : http://www.la-punaise-de-lit.com/punaise-de-lit-traiter-chambre. Bilan : il faut être minutieux, appliqué et tout nettoyer !

                C’est une « chance » de commencer le nettoyage avant d’être vraiment envahi : il faut s’y prendre dès que possible et ne pas abandonner. Il ne faut pas non plus hésiter à appeler un spécialiste en cas de doute
                Et dernier conseil : attention à ne pas les emporter, sans sans rendre compte, chez des amis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s