Elle ignorait qu’elle était enceinte Un policier aide une femme à accoucher


C’est difficile a croire, mais cela arrive, surtout que la jeune dame prenait des contraception sans savoir qu’elle était enceinte. Il y a des femmes qui ne prennent que le poids du bébé, alors pense-t’elle prendre du poids. Ce fut une bien drôle d’expérience pour ce jeune policier mais une expérience mémorable et il a raison d’en être fier
Nuage

Elle ignorait qu’elle était enceinte

Un policier aide une femme à accoucher

Un policier aide une femme à accoucher

Crédit photo : Archives

Par France Poirier | Agence QMI

Un jeune policier de Mirabel a aidé une jeune femme à accoucher toute seule dans son appartement, dans le secteur Saint-Augustin, le 8 novembre dernier.

Vers 15 h 30, elle a appelé le 911 pour demander l’assistance des ambulanciers.

 «J’étais encore au poste et je me suis rendu sur les lieux, a expliqué Jean-Simon Montminy.

Lorsque je suis arrivé, les ambulanciers n’étaient pas encore sur place et j’entendais les cris d’une femme qui provenaient d’un appartement. Je me suis approché et j’ai ouvert la porte en m’identifiant.»

La femme dans la jeune vingtaine était assise sur des couvertures dans le milieu de son salon.

«J’ai vu la tête du bébé et un bras qui étaient sortis. J’ai juste eu le temps de mettre mes gants. J’ai demandé à la dame de pousser et le bébé est venu au monde», a raconté le policier de 24 ans.

Il s’est souvenu de ses quelques heures de cours au cégep pour aider le bébé à respirer.

«Je me suis assuré que la maman était bien, a poursuivi l’agent Montminy. Elle était un peu sous le choc puisqu’elle ne savait pas qu’elle était enceinte. J’ai dégagé les voies respiratoires du bébé et lorsqu’il a poussé un cri, j’ai vraiment été soulagé. J’ai attaché le cordon ombilical avec un lacet, puis j’ai lavé le bébé et les ambulanciers sont arrivés. Tout ça s’est passé en quelques minutes.»

Alors que les ambulanciers préparaient la jeune femme et son bébé pour aller à l’hôpital de Saint-Eustache, elle a contacté son conjoint qui ne comprenait pas ce qui se passait. Sa belle-mère est arrivée sur place et ne cessait de remercier l’agent de police.

«Ça a vraiment été une belle expérience et ça donne le goût d’avoir des enfants, mais pas tout de suite, a-t-il confié. Plusieurs de mes confrères qui ont de nombreuses années de service n’ont jamais vécu un tel événement et je suis très fier. Je ne m’attendais vraiment pas à vivre une telle journée. Celle-ci va rester graver dans ma mémoire», a ajouté le policier, ému.

La jeune maman et son enfant sont retournés à la maison et se portent bien tous les deux. Celle-ci a refusé d’accorder une entrevue, mais elle s’est dite très reconnaissante envers le policier. Selon ce que ce dernier a appris, le bébé pesait cinq livres.

La mère avait engraissé du poids du bébé seulement et comme elle le portait au niveau des reins, elle n’avait jamais su qu’elle était enceinte. Elle prenait ses contraceptifs et rien n’avait apparemment changé.

http://tvanouvelles.ca

7 réponses à “Elle ignorait qu’elle était enceinte Un policier aide une femme à accoucher

  1. Bravo au policier.
    J’avais vu une émission sur le déni de grossesse, et c’est assez étonnant de voir cela.
    Quand les mamans ne prennent pas conscience de la grossesse ou qu’il y a un problème avec, c’est comme si le bébé « le savait » et se cache. Si elles en prennent conscience et l’acceptent au cours de la grossesse, tout d’un coup le ventre se développe normalement, le bébé prend toute sa place.

    • je sais qu’il existe des dénis de grossesse mais je ne pense pas qu’on peut appliquer a toutes celles qui disent ne pas savoir etre enceinte
      il y a des jeunes filles qui n’ont vraiment pas d’éducation et n’ont pas vraiment une présence d’esprit pour s’imaginer qu’elle pouvait tomber enceinte
      d’autres qui peut etre une forme de déni si on veut quand la personne prend des contraceptif .. il est clair que la pilule qui est quasi sur a quand meme des exceptions .. mais encore la peut t’on vraiment penser que c’est un déni

    • Oui c’est bizarre
      quand je travaillais a l’hopital j’ai eu connaissance de deux cas .. une qui l’a su un peu tard, elle était aller chez le médecin pour douleur au ventre et le médecin selon une infirmiere a presque rit d’elle .. il ne lui restaient que quelques semaines pour se préparer

      L’autre quand elle était prete a accoucher encore une fois elle se plaignait de grosse douleur insupportable au ventre mais cette fille la,, pas qu’elle était déficiante intellecturellement mais disons qu’elle n’aurait pas inventé les boutons a 4 trous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s