Les mauvais coup


On remarque facilement des gens qui ne sont pas a l’aise a faire des mauvais coup car ils savent que cela va a l’encontre de leur propre morale
Nuage

Les mauvais coup

 

On reconnaît les honnêtes gens à ce qu’ils font leurs mauvais coups avec plus de maladresse que les autres.
 
Charles Péguy

Pensées sur la solitude


Nous sommes tous seul, tous responsable de nous-même, a certains moments, la solitude peut peser plus que d’autres jours. Certains voient la solitude comme une ennemie a combattre a tout prix alors qu’elle a simplement un message a nous donner … mais pour la connaitre il faut d’abord apprivoiser notre solitude dans notre propre silence, dans notre propre intérieur
Nuage

Pensées sur la solitude

La solitude est la pour nous rappeler que nous ne devons pas chercher autour de nous, mais à l’intérieur.

Nous sommes seuls, éternellement seuls. C’est le leurre que nous nous sommes imposé en posant nos ailes. Ouvrez les yeux et regardez les amis qui nous tendent les mains, derrière le voile.

La grandeur nous attend. Une beauté indéfinissable qui suinte de notre être. Evitons donc les déodorants.

La beauté est partout, plus particulièrement dans la noirceur de notre être. De l’obscurité naît la lumière.

Faire semblant, se mentir à soi-même, quelles souffrances nous-nous infligeons en voulant nous épargner.

La vérité est un diamant, chaque humain en est une facette.

Le mensonge est un poison qui nous avilit un peu chaque jour.

Mentir aux autres est une chose, se mentir à soi-même est un crime.

Les fleurs sont des messagères que le ciel nous envoie. Leurs senteurs parlent directement à notre âme.

La gentillesse est un trait de caractère béni du Ciel, c’est le sentiment le plus doux que puisse éprouver un humain envers un autre.

Le courage est la chose qui manque le plus à l’humanité. Mais cela en a été voulu ainsi, afin que vaincre nos épreuves devienne héroïque.
Cela nous élève.

Les plus forts doivent aider les plus faibles, mais pas se substituer à eux.

Il n’est de véritable amour que celui qu’on se donne. Il se reflète sur les autres.

Le chemin est long, la vie est courte, ne perdons pas de temps.

La médisance nous a été donné afin de nous faire croire que nous n’existons qu’à travers ce que l’on pense des autres. Nous sommes ces autres !

Nous aimons donner des leçons aux autres, afficher l’étendue de notre savoir. C’est une façon de combler le grand vide qui nous habite. Il y a une autre méthode : ouvrir enfin notre cœur.

Aimer quelqu’un ou quelque chose, c’est aimer Dieu. Adorer quelqu’un ou quelque chose, c’est fuir notre divinité.

S’aimer les uns les autres, c’est répandre un peu de lumière sur cette terre.

La terre n’a que faire de notre amour pour elle, son souhait est que nous nous aimions.

Comment rayonner de l’amour vers elle si nous n’en possédons pas la moindre parcelle pour notre voisin. Fut-il le pire des hommes !

L’homme est fondamentalement orgueilleux. Il croit qu’il doit absolument aider les autres. Qu’il commence donc par lui-même.

Ouvres ton cœur, tu comprendra le sens de ta présence sur terre.

L’amour est la chose la plus disponible dans l’univers. Il n’y a que l’humain pour s’aveugler, en pensant qu’il est le seul à devoir le dispenser.

Il n’en est qu’un gardien, il doit en retrouver la clé.

L’homme est un ange qui a perdu ses ailes. Leurs cicatrices sont la pour lui rappeler qui il est. Il est descendu grâce à ses ailes, mais il repartira à pied, allégé de ses souffrances et porté par l’amour qui l’habite.

Le chemin est la pour nous rappeler qui nous sommes.

Des Hommes, non pas des Dieux.

Nous sommes des grains de sable, insignifiants dans l’univers. Mais un grain de sable peu arrêter une mécanique complexe, 1000 fois plus grande que lui. En fait la taille importe peu, seule la grandeur de coeur compte.

Si nous sommes si insignifiants, pourquoi l’univers entier nous contemple-t-il ainsi ?

Un ange est un humain qui a sublimé son chemin, transmué la souffrance en amour.

Ce n’est pas vers le ciel qu’il faut regarder, c’est à l’intérieur de soi. Avec un peu de chance et beaucoup de travail nous y apercevrons peut-être la lumière.

Une bougie allumée, c’est un peu d’amour qui se répand dans une maison, une parcelle du Tout qui pénètre nos yeux d’enfants.


Auteur : Frédéric

Le saviez-vous ►Pourquoi ? … Nos lèvres sont-elles roses ?


C’est pas vraiment une question qu’on s’arrête vraiment pour y penser, mais quand même c’est intéressant de le savoir … du pourquoi qu’on a les lèvres rouges, roses, bleuté, pâle et voir grisâtre, on s’entends ici qu’on parle de couleur naturelle des lèvres
Nuage

Pourquoi ? … Nos lèvres sont-elles roses ?


L’humain est le seul mammifère à posséder une telle bouche. En effet, la ligne distincte délimitant la bordure des lèvres, où elles passent de la  couleur  de la peau au rose, est unique dans règne animal.

La couleur rougeâtre apparait à cause des vaisseaux sanguins, car comme la peau des lèvres est très mince, on peut facilement voir transparaitre la couleur du sang qui y circule,

C’est la raison pour laquelle la teinte des lèvres change au blanc ou au bleu à cause d’une frayeur, d’une maladie, d’un coup de froid ou au moment de la mort : le sang y circule mal, voire du tout

La Semaine/Pourquoi/Paul Therrien/oct 2011

Un hippopotame apprivoisé tue son maître en Afrique du Sud


Un autre exemple qui montre bien comment l’homme qui ne respecte pas l’animal dans sa nature, dans son environnement, se retourne contre lui et ce n’est certes pas la faute a cet hippopotame mais bien a l’égoïsme humaine. Quand on veut sauver un animal sauvage, même s’il est un bébé, on le remet avec les siens dans la mesure du possible et non en faire un animal domestique
Nuage


Un hippopotame apprivoisé tue son maître en Afrique du Sud

Un hippopotame

Un hippopotame nommé Humphrey a tué le Sud-Africain qui en avait fait un animal de compagnie, a rapporté lundi le quotidien Beeld.

Humphrey, une bête pesant 1.200 kg, a mordu le commandant Marius Els, 40 ans, l’a entraîné dans l’eau et l’a tué, selon le journal.

L’incident s’est produit samedi sur les bords de la rivière Vaal, dans la province centrale de l’Etat libre.

Humphrey, qui a environ six ans, avait été sauvé d’une inondation alors qu’il était encore un bébé, et avait été élevé comme un animal de compagnie.

Dans une vidéo publiée en mars sur le site YouTube, on peut voir M. Els nourrir Humphrey de pommes, nager avec lui et monter sur son dos.

"Je l’appelle et il répond immédiatement pour venir jouer avec moi. Je lui donne des pommes", disait-il dans la vidéo, s’amusant des impressionnantes dents de l’animal.

"C’est un peu dangereux, mais je peux nager avec lui. Je vais dans l’eau. Il me permet de monter sur son dos et je le monte comme un cheval. Il nage avec moi", ajoutait-il.

© 2011 AFP

http://actualites.ca.msn.com

Grincement des dents Plus qu’un problème dentaire


Grâce a ces recherches des grincement de dents, il sera probablement plus facile de chercher des causes adjacentes a ce problèmes a d’autres niveau de la santé ainsi aider les enfants a mieux réussir au niveau scolaire
Nuage

Grincement des dents

Plus qu’un problème dentaire

Plus qu’un problème dentaire

Le bruxisme, ce serrement ou grincement des dents qui peut se produire plusieurs fois par nuit, n’est pas qu’un simple problème dentaire. C’est une maladie du sommeil qui entraîne plusieurs autres troubles.

C’est ce qu’indique une recherche réalisée par une dentiste et étudiante au doctorat à l’Université de Montréal.

Selon Maria Clotilde Carra, les enfants atteints de bruxisme souffrent aussi fréquemment de maux de tête -trois fois plus que les autres. Ils sont souvent incapables de s’endormir dans la demi-heure qui suit le coucher. Ils se sentent peu reposés au réveil. Lorsqu’ils sont assoupis, leur respiration est bruyante. Plusieurs ronflent et au lever, ils ont la bouche sèche.

Le jour, les bruxeurs sont fatigués, peu concentrés sur leurs tâches scolaires et souvent agités. Ils sont facilement distraits, interrompent les autres et ne semblent pas écouter leur interlocuteur.

«Tout cela peut évidemment conduire à des problèmes d’apprentissage», observe Maria Clotilde Carra.

Pour parvenir à ces conclusions, elle s’est penchée sur la prévalence et les facteurs de risque du bruxisme chez un groupe de 600 enfants âgés de 7 à 17 ans ayant besoin de soins orthodontiques. Sur ce nombre, 15% souffrait de bruxisme.

La dentiste a aussi constaté que ces enfants souffrent de désordres temporomandibulaires qui se manifestent notamment par l’usure prématurée des dents, une occlusion dentaire inconfortable, une fatigue des muscles de la mâchoire et de la difficulté à bâiller.

Les résultats de cette recherche ont été publiés dans le dernier numéro de l’European Journal of Oral Sciences.

http://tvanouvelles.ca

Un étudiant s’attaque à la boulimie de Facebook sur les données


Il est clair que nous ne savons pas tous l’ampleur que nous prenons sur les réseaux sociaux, en règle général enfin pour ceux que je côtoient cela ne semble pas vraiment nous affecté mais il ne faut jamais oublier que nos ce que  l’on écrit nous en sommes responsables même si l’on pense que nous avons supprimer certaines photos, messages etc .. Donc évité ce qui peut nous causer préjudice
Nuage

Un étudiant s’attaque à la boulimie de Facebook sur les données

Autriche - Un étudiant s'attaque à la boulimie de Facebook sur les données

Agence France-Presse
Sabrina GUILLARD

VIENNE – Messages, photos, identitification, Facebook conserve avec une énergie boulimique trace de tous les faits et gestes de ses utilisateurs, même quand ceux-ci les ont supprimés, a découvert un étudiant autrichien en analysant les données accumulées sur lui par le premier réseau social mondial.

Max Schrems, étudiant en droit de 24 ans, est l’une des rares personnes à avoir obtenu du réseau social une compilation de ses données personnelles: un fichier de pas moins de 1 222 pages répertoriant toutes ses activités sur Facebook, même ce qu’il pensait avoir supprimé!

«Quand on efface quelque chose dans Facebook, on ne fait que le cacher pour soi-même», résume-t-il.

Après avoir étudié le sujet pour ses cours, Max Schrems décide en août de dénoncer Facebook pour détention abusive de données personnelles devant l’Autorité de protection de la vie privée en Irlande (DPC), où se trouve le siège européen de Facebook.

«Si une entreprise veut s’implanter dans un pays, elle doit en respecter les règles», explique à l’AFP l’étudiant de l’Université de Vienne.

Sur 22 points, le juriste en herbe a estimé que le réseau social aux 800 millions d’utilisateurs contrevenait au droit de l’Union européenne et a saisi l’institution irlandaise, qui devrait rendre son avis en début d’année prochaine.

Si, en théorie, Facebook risque jusqu’à 100 000 euros d’amende, «le problème c’est que cette institution a peu de moyens juridiques pour contraindre Facebook», nuance Max Schrems.

La DPC ne peut que constater la violation de la règle par Facebook, lui demander de modifier les points concernés et, en l’absence de modification, imposer l’amende.

«Choc de civilisations»

Cette bataille juridique s’explique, selon Max Schrems, par les différentes conceptions de l’utilisation des données des deux côtés de l’Atlantique:

«C’est un choc de civilisations. Les Américains ne comprennent pas le concept de protection des données. Pour eux, celui qui a les droits sur les données, c’est celui qui en dispose. En Europe continentale, on ne le voit pas comme ça», explique-t-il.

Facebook a répondu aux attaques de Max Schrems en avançant des difficultés techniques ou en invoquant le secret professionnel. Le formulaire en ligne de demande de données qui lui avait permis d’obtenir ses 1 222 pages a disparu, rendant quasiment impossible d’obtenir désormais son fichier de données personnelles.

La firme californienne a déjà cédé, en Allemagne par exemple, en acceptant de ne pas conserver les adresses IP qui permettent de tracer les utilisateurs.

«Mais, les autres internautes européens continuent d’être tracés», s’indigne Max Schrems.

«C’est la stratégie de Facebook: quand quelqu’un s’énerve vraiment, ils reculent d’un petit pas, tout en continuant d’avancer par ailleurs», explique-t-il, en espérant que les États prendront à bras le corps le problème.

En revanche, sur décision de l’Office allemand pour la protection des données à Hambourg, Facebook risque depuis le 10 novembre une procédure en ce qui concerne la conservation de données bio-métriques.

La plupart des pratiques contestées de Facebook tiennent aux conditions d’utilisation, que peu d’internautes prennent le temps de lire, estime Max Schrems:

«La protection des données est complexe et trop délicate pour le citoyen moyen. Chacun a une responsabilité, mais c’est un devoir de l’État», auquel il revient de faire appliquer les règles qu’il a édictées, souligne-t-il.

En attendant l’avis de la DPC, l’étudiant n’a pas pour autant quitté Facebook:

«Les réseaux sociaux sont une invention formidable. S’en priver n’est pas une solution, il faut plutôt dompter celui qui est en position de force et le contraindre à respecter les règles», conclut Max Schrems.

http://fr.canoe.ca

Électrocuté en installant des décorations de Noël


Un accident bête qui en a résulté a une mort. On ne le dira jamais assez que les fils électrique qui alimentent les maisons sont dangereux de s’en approcher C’est vraiment bête ce genre d’accident surtout qu’il allait aider une personne
Nuage

Électrocuté en installant des décorations de Noël

«Il aurait touché aux fils avec sa tête»

Crédit photo : Agence QMI

«Il aurait touché aux fils avec sa tête»

TVA Nouvelles

Un jeune homme de 19 ans s’est électrocuté à mort en voulant installer des lumières de Noël, dimanche, à Drummondville.

Selon le coroner Yvon Garneau, la victime répondait à la demande d’un voisin, qui lui avait demandé de retirer ses anciennes décorations de Noël et d’en installer de nouvelles, à l’aide d’une «petite perche en bois».

Le jeune homme, qui était seul au moment de la tragédie, serait grimpé dans l’arbre dont la cime est traversée par des fils électriques à haute tension sans utiliser une échelle.

 «On pense qu’il aurait touché aux fils avec sa tête», indique le coroner.

Ce dernier a précisé que la victime serait par la suite restée coincée dans l’arbre jusqu’à ce que les pompiers parviennent à le redescendre au sol.

«Des manoeuvres de réanimation ont été tentées, mais on croit qu’il n’avait pas de pouls à ce moment, qu’il s’agit d’une mort instantanée», précise M. Garneau.

En entrevue à LCN, le coroner a profité de l’occasion pour rappeler qu’il faut redoubler de prudence lors qu’on s’approche d’une ligne de courant, car il est possible d’être électrocuté sans même entrer en contact avec les fils.

«J’ai déjà vu dans des rapports une électrisation qui se produit au moment où on est très près d’un haut voltage. À ce moment, le courant peut, par exemple, entrer par les mains et ressortir par les pieds et bien sûr provoquer un arrêt cardio-respiratoire.»

Pour éviter ce type de drame, le coroner recommande de contacter Hydro-Québec avant de s’approcher de fils électriques.

http://tvanouvelles.ca