Apnée du sommeil «On se demande si on est en train de devenir fou»


L’apnée du sommeil est trop souvent mal diagnostiquée et pourtant, quand on met le doigt dessus cela évite bien des problèmes de problèmes de santé. Il y a des moyens pour aider le dormeur a mieux dormir et voir toute sa vie changer pour le mieux
Nuage

Apnée du sommeil

«On se demande si on est en train de devenir fou»

«On se demande si on est en train de devenir fou»

Crédit photo : TVA Nouvelles

Juan Montégro

La sensation d’être toujours fatigué, et ce, dès le réveil est un des symptômes de l’apnée du sommeil.

Des centaines de milliers de personnes au Québec souffrent de cette maladie, qui passe souvent inaperçue.

«Quatre pour cent des hommes en bonne santé et 2% des femmes en souffrent», explique le docteur Marcel Baltzan, pneumologue à l’Hôpital Mont-Sinaï, à Montréal.

Selon une étude réalisée à l’Université Laval, 40% des Canadiens ont de la difficulté à dormir.

Après 3 années d’inquiétude, alors qu’il ne dormait presque plus, Juan Montégro a finalement trouvé la source de son problème.

«J’avais des cauchemars comme quoi… comme si j’étais dans une piscine», confie-t-il.

Pendant un certain temps, il a cru qu’il avait le cancer des poumons. Des médecins lui ont même dit qu’il faisait une dépression.

«On se demande même si on est en train de devenir fou.»

Finalement, les médecins de l’Hôpital Mont-Sinaï ont découvert que Juan Montégro avait des allergies, une amygdalite, et qu’il faisait aussi de l’apnée du sommeil.

Réjean Gardner, un autre patient qui souffre d’apnée du sommeil, a recours à un masque, pour pouvoir dormir.

(Crédit photo: TVA Nouvelles) Réjean Gardner

«C’est comme un petit compresseur qui envoie de l’air sous pression dans mon pharynx pour me permettre de respirer», explique-t-il.

Il a fallu cinq ans pour que sa maladie soit diagnostiquée. Il se sentait toujours fatigué, n’arrivait plus à se concentrer. Il a même fait un infarctus, qui pourrait être relié à cette apnée du sommeil.

Des risques importants

Les conséquences de l’apnée du sommeil peuvent parfois être graves.

«Ça peut tripler les chances de décès dans les cinq ans après le diagnostic, si on refuse le traitement. Cela peut aussi encourager une arythmie du cœur: le sang devient paresseux, il se forme alors des caillots», dit Marcel Baltzan.

L’apnée du sommeil peut également provoquer des AVC.

http://tvanouvelles.ca

6 réponses à “Apnée du sommeil «On se demande si on est en train de devenir fou»

  1. Oui exactement car nous sommes quelques secondes sans respirer et oui dangereux meme d’en mourir.

    J’attends toujours depuis 2 ans ce maudit examen à Sherbrooke…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s