Le saviez-vous ► expression : Faire le pied de grue


La première image que l’on pense quand on dit faire la grue est bien sur l’oiseau qui se tiens pendant de long moment sur une patte
Nuage

Faire le pied de grue 


 Attendre en position debout

Hormis le fait d’avoir pour ancêtres Faire la jambe de grue, au XVIIème, puis faire de la grue ou faire la grue au XVIème, notre expression se révèle riche en explications diverses.

Tout d’abord, le terme de grue pourrait être un substantif issu du verbe gruer, signifiant attendre, d’après Maurice Scève.

Bonaventure des Périers quant à lui préfère évoquer l’oiseau que vous voyez en image, la métaphore étant liée au fait que cet échassier migrateur se tient, au repos, sur une seule patte, totalement immobile… position jugée aussi inconfortable que, pour un humain, le fait de rester debout durant de longs moments alors qu’il pourrait s’asseoir pour mieux se détendre.

C’est d’ailleurs le fait que ce "choix" de rester dans une position incommode soit considéré comme, peut-être, un peu illogique, voire peu intelligent, qui amène à considérer les emplois du terme "grue" au XVIème, pour découvrir qu’ils étaient majoritairement utilisés péjorativement.

Pour exemples : être grue = être sot, suivre la multitude comme les grues = assimilable à notre expression comme des moutons, s’en aller comme des grues = sans savoir où aller,
et être planté comme une grue =
aujourd’hui, l’expression adéquate serait faire le poireau.

Il existe un autre sens au terme grue, assimilé à celui de notre expression, puisqu’il se réfère à la position de ces femmes, toujours debout.. sur le trottoir… : prostituée.

C’est ainsi que l’expression elle-même peut désigner le travail de ces dames, et leur position d’attente de clients.

Et, parce que parfois, faire une digression est tout aussi utile que de faire le choix de rester debout pour mieux dominer la situation, je m’interroge sur le fait que, si tous ces animaux qui nous ont inspiré il y a plusieurs siècles des expressions utilisées aujourd’hui encore, venaient à disparaître – plusieurs espèces de grues étant aujourd’hui classées comme espèces protégées… notre langue si riche pourrait aussi en pâtir plus que sérieusement…

En les protégeant, en les respectant, nous contribuons aussi, mine de rien, à sauvegarder notre culture…

Et, pour finir, pour la "culture et toc" si chère à mon coeur…

 
http://www.francparler.com

 

4 réponses à “Le saviez-vous ► expression : Faire le pied de grue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s