Plaire


C’est vrai qu’on ne peut pas plaire a tout le monde … mais au lieu de voir ceux qui nous critique regardons ceux qui nous appui
Nuage

Plaire


C’est pas grave de ne pas plaire à tout le monde.
Ca veut dire qu’on plaît au reste

Michèle Bernier

Vieillir en beauté


Vieillir est naturel et fait parti de la vie, on ne peut pas revenir en arrière, la fontaine de Jouvence est une illusion alors mieux vaut vieillir avec sérénité
Nuage

Vieillir en beauté


Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son coeur ;
Sans remords, sans regrets, sans regarder l’heure ;
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur ;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps ;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c’est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.
Être fier d’avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour ;
Car, où que l’on soit, à l’aube du jour,
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir ;
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir.

Auteur inconnu

Truc express : Appliquez de la glace pour stopper vos maux de tête


Un petit truc pour les maux de tête et ce sans médicament, .. je l’ai essayer en lisant cet article, et ca l’air a fonctionner même que mes sinus on débloqué.
Nuage

Appliquez de la glace pour stopper vos maux de tête

Est-ce que vous avez régulièrement des maux de tête ? Il y a une chose que vous pouvez faire et elle vous apportera un soulagement quasi instantané, même pour les maux de tête les plus graves. Chaque fois que les personnes utilisent cette astuce pour la première fois, elles sont souvent choquées par la rapidité
des effets.

Quelle est cette astuce ?

Elle consiste à mettre de la glace juste sur la zone qui est touchée et si possible, de le faire rapidement. Grâce à cette petite astuce, vous pouvez stopper votre mal de tête avant qu’il ne se développe et devienne insupportable.

La plupart des personnes qui ont régulièrement des maux de tête sont familières avec le fait que l’application d’une compresse froide sur le front peut aider à soulager la douleur. Cependant, la glace qui est mise directement sur la zone sensible sera beaucoup plus efficace. Non seulement elle aide à engourdir la région, vous donnant un soulagement presque immédiat, mais elle contribue également à la circulation sanguine dans la zone spécifique, permettant de soulager la tension qui s’accumule et ainsi stopper le mal de tête.

Chose intéressante, la chaleur peut aussi être en mesure de vous aider à arrêter vos maux de tête. Une des premières choses que je fais lorsque j’ai mal à la tête est d’entrer dans la douche et de me mettre sous le jet d’eau, pour qu’il m’arrose la nuque. Je mets l’eau aussi chaude que possible, sans aller au point de me brûler. En fait, l’eau chaude a pour effet de détendre les muscles qui peuvent causer le mal de tête. De plus, la vapeur qui est produite à partir de l’eau chaude peut aider à soulager la pression des sinus.

Il peut également y avoir des moments où vous trouverez que la combinaison de ces deux astuces marche très bien pour vous. Cela est particulièrement le cas si vos maux de tête sont d’origine sinusienne. Vous pouvez utiliser la thérapie de la vapeur d’eau chaude et juste après vous mettre de la glace sur vos douleurs pour vous soulager.

Ce processus en deux étapes peut vous être bénéfique afin de stopper rapidement vos maux de tête.

par Dominique Bulteel

http://www.fruitymag.com

 

Cryptes et catacombes


Novembre reconnu pour le mois des morts. La fête des morts est un rituel pratiqué dans de nombreuses cultures et religions, qui consacrent souvent un ou plusieurs jours fériés à la commémoration des défunts. Alors une visite dans les catacombes et cryptes. Certaines cryptes me laisse un peu perplexe sur la façon dont ils disposaient les ossements.

A noter  j’ai utilisé google traduction pour mettre les informations de l’anglais au français
Nuage

Cryptes et catacombes

Corpse avec des bottes,  Chili

Photo: Corpse with boots on

Joel Sartore

«Vous mourir ici, vous séchez ici», voilà un dicton dans le désert aride d’Atacama au Chili, où les cadavres exposés par des pillards sont rapidement ratatinés au soleil. A ce cimetière dans la ville de Puelma,les cercueils ouverts sont partout, le corps à l’intérieur encore dans leurs bottes lacées.


Momies Capucins, Italie

Photo: Mummies at the Capuchin Catacombs

William Albert Allard

Plus de 400 ans, les moines au monastère des Capucins de Palerme, en Sicile, a découvert que les frères défunts inhumés dans les catacombes ont subi une momification naturelle.  L’ordre a commencé à autoriser les citoyens ordinaires à être enterré là-bas aussi. Maintenant, les visiteurs peuvent voir des milliers de cadavres préservés, la plupart portant les restes en lambeaux de leurs plus beaux vêtements, disposés dans des salles étroites du musée du macabre.


Capucins Catacombes, Italie

Photo: Mummies at Sicily's Capuchin catacombs

Jonathan Blair

Les quelque 8000 momies dans les catacombes des Capucins de Palerme, en Sicile, sont disposés dans des chambres en fonction de leur statut mondain: homme ou femme; prêtre ou professionnelles; enfant ou un adulte. Il y a même une chambre pour les vierges. Le gouvernement italien interdit la momification sur le site en 1881, mais une exception a été faite en 1920 pour deux ans Rosalia Lombardo, dont remarquablement bien préservé corps est surnommé "Sleeping Beauty".

Catacombes Romain

Photo: Bones in the Roman catacombs

Stephen Alvarez

Quelque 4.000  crânes et  os des moines capucins  dont certains sont morts près de cinq siècles, ornent une crypte de six pièces sous l’église de Santa Maria della Concezione à Rome. Plus une chambre funéraire simple, les frères ont arrangé le reste de leurs frères en art la mort bizarres, comme des lustres, des arcades, et des décorations murales.


Crypte d’os, Rome

Photo: Neatly arranged bones in an Italian crypt

  Stephen Alvarez

Os soigneusement rangés dans une crypte sous l’église à Rome. Chambres funéraires sous la maison de la ville éternelle reste des dizaines de milliers de citoyens décédés. Un 16ème siècle, l’église Santa Maria dell’Orazione est utilisé pour fournir ses catacombes pour l’enterrements des pauvres, en prenant dans certains organes de 8000 morts sur une période de 300 ans.


Crypte, Rome

Photo: Wall decorations made with human bones

Stephen Alvarez

Un hommage à l’élaboration de mort et un rappel de la mortalité pour les vivants, orne une crypte sous l’église Santa Maria della Concezione à Rome. Ces ornementations macabre, construite à partir des os de 4000 moines capucins décédés, «rendre les personnes qui empilés les ossements dans les catacombes de Paris ressemblent à des amateurs", selon un observateur.


Tophet phénicien

Photo: Sacrificial altar and burial ground

Robert Clark

Les Phéniciens auraient régulièrement sacrifiés les enfants pour apaiser les dieux. Ces meurtres rituels et les enterrements auraient eu lieu dans les sanctuaires de pierre appelé tophets, comme celui découvert dans les ruines de la colonie de Carthage en Tunisie.


Tombe de Ramses II, Egypte

Photo: Man with a flashlight in an Egyptian tomb

O. Louis Mazzatenta

Les murs des tombeaux des pharaons d’Égypte étaient souvent couverts de hiéroglyphes qui a offert, entre autres choses, des instructions au roi pour naviguer dans les nombreux dangers qui se cachait dans le transit entre la mort et le paradis. Ici, une lampe de poche d’un homme illumine écrits mur dans un passage dans le tombeau de Ramsès II dans la Vallée de l’Egypte des rois.


Statue d’un Pharaon, Egypte

Photo: Statue of Egyptian Pharaoh Ti

Kenneth Garrett

Les pharaons d’Egypte censément imprégnées de leurs sites funéraires ornées de malédictions mortelles pour dissuader les prétendus pillards. Pour faire bonne mesure, le Ti Pharaon avait une statue de lui-même érigé dans une chambre spéciale pour garder son sépulcre à Saqqara.


Squelette dans un tombeau égyptien

Photo: Skeleton in an Egyptian tomb

Kenneth Garrett

Le complexe tombeau égyptien connu comme KV5 a été construit pour abriter les restes de nombreux fils du pharaon Ramsès II. Situé dans la Vallée des Rois, il contient plus de 120 chambres et des couloirs, dont la plus grande salle d’une tombe dans la vallée. Ici, un squelette, peut-être un des fils de Ramsès , réside dans une tombe creusée.


El Brujo, Pérou

Photo: Burial site in El Brujo, Peru

Photograph by Ira Block

Les archéologues ont récemment découvert le tombeau d’une minutieusement enveloppés, femme tatouée au sommet de El Brujo, un temple Moche de cérémonie dans le nord-ouest du Pérou. Certains experts pensent traitement spécial de la momie de 1600 ans, pourrait indiquer qu’elle était une reine guerrière, une rupture significative de la conviction commune que les dirigeants Moche étaient tous des hommes.

http://travel.nationalgeographic.com

Stress intense La libellule meurt de peur


Les insectes peuvent-ils ressentir la peur ? Il semble que chez la libellule en tout cas c’est suffisant pour mourir plus rapidement
Nuage

Stress intense

La libellule meurt de peur

La libellule meurt de peur

Agence QMI

Aucune créature ne subirait un stress aussi intense que la libellule, ont indiqué des biologistes de l’Université de Toronto.

La seule présence d’un prédateur suffit en effet à l’effrayer mortellement, selon leurs recherches.

«La peur d’une proie d’être mangée est un sujet important en écologie, et nous avons beaucoup appris sur les interactions entre un prédateur et sa proie avec cette étude», a expliqué le professeur Locke Rowe, du département de l’Écologie et de l’évolution biologique de l’Université de Toronto.

Les chercheurs ont élevé des larves de libellules dans des aquariums. Un premier groupe était en présence de leurs prédateurs. Le second en était protégé.

«Nous avons découvert que la mortalité des libellules est plus importante lorsque leurs prédateurs partagent leur habitat», a raconté M. Rowe.

Les conclusions de l’équipe ont été publiées dans la revue Ecology la semaine dernière.

http://tvanouvelles.ca/

Phénomène funéraire : La vie post-mortem sur Facebook


On ne veut pas mourir seul, et plus le temps avance, plus nous sommes solitaire dans notre coin et l’Internet deviens un échappatoire pour prouver qu’on existe et quand viens la mort, nous voulons laissé une trace de notre passage
Nuage

Phénomène funéraire

La vie post-mortem sur Facebook

Phénomène funéraire - La vie post-mortem sur Facebook

© Agence QMI

Agence QMI
Valérie Lessard

MERCIER – Ils peuvent être célèbres ou complètement anonymes. Ils sont jeunes ou vieux, mais ont souvent un point en commun: ils sont décédés tragiquement et font l’objet d’une page à leur mémoire sur le site internet Facebook. Gros plan sur un nouveau phénomène funéraire.

La petite Maya Gagné, 9 ans, de Mercier, est décédée tragiquement dans un accident de voiture en septembre 2010. Dans les heures qui ont suivi son décès, une page à sa mémoire a été créée sur Facebook.

Des centaines de commentaires ont été écrits sur cette page, parfois s’adressant à la famille de la jeune victime ou encore directement à la petite fille. Plus d’un an après son décès, la page compte 1229 adeptes et des messages d’amour et de peine y sont publiés régulièrement.

Maya Gagné est loin d’être la seule à avoir un tel hommage virtuel. Un nombre impressionnant de personnes décédées font l’objet de telles pages sur le populaire site de réseautage social.

D’après la professeure et fondatrice du programme d’études sur la mort de l’UQAM, Luce Des Aulniers, ce nouveau phénomène est intimement lié au culte de l’image dans la société.

«C’est la preuve de la société individualiste dans laquelle nous vivons, a souligné la professeure. Aujourd’hui tu existes si tu es vu. Il faut exister sur un écran.»

Mme Des Aulniers voit dans cette pratique une peur d’être oublié après sa propre mort.

«Je crois que bien des gens font une projection de lorsqu’ils seront eux-mêmes décédés, a-t-elle ajouté. La fonction même d’un rite funéraire est de signaler ce qu’on voudrait pour nous. Sur Facebook les gens parlent autant d’eux-mêmes que de la personne décédée.»

La professeure a indiqué aussi qu’il «s’agit d’un souci de mémoire manifeste. La fonction première du monument funéraire est de garder une mémoire de quelqu’un. Les pages sur Facebook remplacent en quelque sorte les monuments».

Nuisible pour le deuil?

La venue de ces nouveaux rites funéraires fait craindre la spécialiste sur la façon dont les gens vivent le deuil.

«Pour entrer dans le deuil, cela prend une certaine solitude, un propre isolement, a-t-elle précisé. Cela se fait de façon privée. Pourquoi ai-je besoin de rendre public ce que je pense de quelqu’un?»

D’après Mme Des Aulniers le propre du deuil est d’intérioriser ce qu’on a aimé de la personne décédée. «En les publiant, qu’est-ce qui en est du travail du deuil?»

Elle considère que ce genre de site web est inquiétant pour les rapports humains. Elle souligne que dans la majorité des pages post-mortem sur Facebook, bon nombre de gens commentent ou écrivent sans toutefois se répondre entre eux.

«Ce sont des gens isolés les uns des autres, a dit Mme Des Aulniers. Ils ne se répondent pas, ils réagissent. Ce n’est pas une relation. On se pile un par-dessus l’autre.»

Mais comme le caractère sacré de la mort a changé ces dernières années, de telles pages sur le web peuvent offrir une consolation.

 «Avant les gens se consolaient en se disant que la personne morte allait rejoindre un parent ou une autre personne chère. Aujourd’hui, quand la personne meurt, elle va dans un non-lieu. On ne sait pas.»

————————————-

Signaler un décès sur Facebook

Le réseau social Facebook vous annonce l’anniversaire d’un de vos «amis». Le hic, c’est que cette année, il ne célébrera pas sa fête, car il est décédé quelques mois auparavant. Que faire avec les pages Facebook de personnes décédées? Le réseau social n’a pas eu le choix de se pencher sur la question.

Sur le populaire réseau social, il est désormais possible de signaler le décès d’un utilisateur aux administrateurs du site.

Sur le site web, on y apprend que «les membres de la famille proche peuvent demander le retrait du compte du défunt. Le compte est alors retiré définitivement du site et ne peut plus être consulté par quiconque».

Il est aussi possible de transformer la page d’un défunt en «compte de commémoration». Ce statut particulier signifie que seuls les amis déjà membres du profil pourront le consulter. Il sera possible pour les membres de publier des commentaires.

http://fr.canoe.ca

Hausse des catastrophes naturelles: le changement climatique montré du doigt


Nous en sommes conscients le climat, les événements climatique ont beaucoup changer depuis quelques années .. ce qui est choquant, cela fait tellement longtemps qu’ils en parlent que cela a pris tellement de temps pour agir. Aujourd’hui, je crois qu’il faut faire de plus grands efforts, bien sur cela ne changera pas les conséquences de notre inaction mais peut-être elles pourraient s’atténuer
Nuage

Hausse des catastrophes naturelles: le changement climatique montré du doigt

Hausse des catastrophes naturelles: le changement climatique montré du doigt

Cette année, les États-Unis ont enregistré un nombre record de désastres: les crues du Mississippi et du Missouri, l’ouragan Irene, la sécheresse terrible qui touche actuellement le Texas. En Chine, des régions entières subissent également des sécheresses intenses tandis que dans le même temps, des pluies diluviennes ravagent l’Amérique centrale et la Thaïlande (notre photo).

Photo: Aaron Favila, AP

Marlowe Hood
Agence France-Presse
Paris

Sécheresse, inondations, cyclones et incendies: les désastres climatiques sont devenus à la fois plus fréquents et plus intenses sous l’effet du réchauffement provoqué par les activités humaines, et la tendance risque de s’aggraver, avertit un rapport de l’ONU sur le climat.

Certes, l’impact du réchauffement climatique sur de tels événements dépend de leur nature et de leur répartition, très inégale, entre les différentes régions du monde. Et le niveau de confiance des prévisions formulées par les spécialistes varie selon la quantité et la qualité des données disponibles.

Mais les centaines de scientifiques ayant rédigé ce rapport pour le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), dont l’AFP a obtenu une copie, sont formels: les événements climatiques extrêmes seront globalement plus marqués et plus fréquents dans les décennies à venir, entraînant des dangers accrus pour la plupart des habitants de notre planète.

«C’est le plus gros effort jamais entrepris pour évaluer la façon dont les extrêmes sont en train de changer», assure Neville Nicholls, professeur à l’Université Monash de Melbourne en Australie et coordinateur d’un des chapitres de ce rapport d’étape, qui peut encore être révisé par l’ONU lors d’une réunion à Kampala, avant sa publication, programmée le 18 novembre.

Une publication qui coïncide avec une série de catastrophes naturelles dévastatrices suscitant de nombreuses interrogations et inquiétudes.

En 2010, des températures record ont favorisé les incendies qui ont ravagé les forêts de Sibérie tandis que le Pakistan et l’Inde subissaient des inondations sans précédent.

Cette année, les États-Unis ont enregistré à leur tour un nombre record de désastres, depuis les crues du Mississippi et du Missouri jusqu’à l’ouragan Irene, en passant par la sécheresse terrible qui touche actuellement le Texas.

En Chine, des régions entières subissent également des sécheresses intenses tandis que dans le même temps, des pluies diluviennes ravagent l’Amérique centrale et la Thaïlande.

Aberrations météorologiques ou réchauffement climatique?

S’agit-il seulement d’aberrations météorologiques momentanées ou plutôt des conséquences, profondes et durables, du réchauffement climatique?

La plupart de ces événements correspondent en tous cas étroitement aux conséquences du réchauffement climatique induit par les activités humaines telles qu’elles ont été prédites par les scientifiques: hausse des températures, de la teneur en eau de l’atmosphère et de la température à la surface des océans. Autant de facteurs propices à des événements météorologiques extrêmes.

Selon le rapport, qui s’appuie sur des centaines d’études publiées ces dernières années, il est «pratiquement certain», à 99% ou 100%, que la fréquence et la magnitude des records de chaleur quotidiens va augmenter à l’échelle de la planète au cours du 21e siècle.

Il est aussi «très probable» (90% à 100%) que la durée, la fréquence et/ou l’intensité des vagues de chaleur et des canicules continueront à augmenter dans la plupart des régions.

Les pics de température vont «probablement» (66% à 100% de certitude) augmenter par rapport à la fin du 20e siècle, jusqu’à 3°C d’ici 2050 et jusqu’à 5°C d’ici 2100.

De nombreuses zones, particulièrement les tropiques et les latitudes élevées, expérimenteront probablement des chutes de pluie et de neige plus intenses. Parallèlement, les sécheresses vont s’aggraver en d’autres points du globe, notamment en Méditerranée, en Europe centrale, en Amérique du Nord, dans le nord-est du Brésil et en Afrique australe.

La hausse du niveau des mers et de leur température va aussi vraisemblablement rendre les cyclones plus destructeurs, tandis que la fonte des glaciers et du pergélisol, alliée à des précipitations plus importantes, risque de déclencher davantage de glissements de terrain, explique le GIEC.

http://www.cyberpresse.ca