Ontario – Scouts Canada tenait un registre d’hommes soupçonnés d’agressions sexuelles


Je suis d’accord que toutes organismes qui s’occupent des enfants tiennent une liste des personnes qui croient avoir des penchants de pédophilie et devrait rendre cette liste a la police mais pas au public, car une allégation est susceptible d’être fausse … et cela peut détruire la vie d’une personne qui pourrait être sans tache .. Il va de soit que le registre aurait du bien avant être rendu au policier a fin de vérification .. Mais ce qui est choquant dans toute cela c’est que des parents inscrivent leur enfants sans se rendre compte qu’ils peuvent les mettre entre les mains d’agresseurs ..
Nuage

Ontario – Scouts Canada tenait un registre d’hommes soupçonnés d’agressions sexuelles

Ontario - Scouts Canada tenait un registre d'hommes soupçonnés d'agressions sexuelles

Une enquête du réseau anglais de Radio-Canada révèle que Scouts Canada a déjà tenu un registre d’hommes renvoyés de l’organisation pour cause de soupçons d’agressions sexuelles sur des enfants.

Une telle liste existait aussi aux États-Unis, où un avocat a pu la consulter.

Il a été choqué par le nombre de noms sur le registre et l’inaction des scouts lorsqu’ils prenaient connaissance des soupçons envers leurs membres.

Rêves brisés

Environ 80 000 jeunes Canadiens sont enrôlés dans le mouvement scout. Il s’agit d’un mouvement centenaire, qui offre aux jeunes gens des occasions de vivre près de la nature et leur permet de nouer de nouvelles amitiés.

Dans les années 1970, ce sont ces éléments qui ont poussé les frères Matt et Tom Stewart, qui ont grandi dans la banlieue de Seattle, à se joindre aux scouts américains.

Ce qu’ils retiennent aujourd’hui de cette expérience, ce sont les années d’agressions sexuelles par un chef scout.

Une fois adultes, ils ont entrepris des démarches pour obtenir justice, en faisant appel aux services de l’avocat Tim Kosnoff.

Le procureur savait que les scouts américains possédaient une liste de gens qu’ils ont renvoyés de leur organisation, mais c’est en lisant un article de journal des années 1930 qu’il a découvert ce que ces individus avaient en commun.

Il s’agit d’un registre d’hommes soupçonnés d’agressions sexuelles contre des jeunes gens.

Après une bataille juridique, la Cour suprême de l’État de Washington a accordé à Tim Kosnoff l’autorisation de lire ce dossier secret.

Il y a trouvé 20 000 noms de présumés agresseurs.

Entre 1991 et 2005, 2500 noms ont été ajoutés à la liste, l’équivalent d’un nom tous les deux jours.

Le registre précise aussi que souvent, les policiers n’étaient pas informés des allégations.

Une liste canadienne

Le réseau anglais de Radio-Canada a appris que Scouts Canada tenait aussi un tel registre.

Même si cette liste date de plusieurs décennies, l’avocat canadien Rob Talach croit que les scouts ont un devoir de la rendre publique, ou à tout le moins de la partager avec les policiers.

Selon lui, trop souvent, les délinquants sexuels récidivent.

Scouts Canada vérifie les antécédents de ses membres depuis le milieu des années 1990.

L’organisme soutient qu’il fait appel à la police en cas d’allégations d’agressions sexuelles.

Il ne dit toutefois pas s’il a fait suivre les informations de son registre aux autorités.

La directrice générale de Scouts Canada, Janet Yale, avait accepté d’accorder une entrevue au réseau anglais de Radio-Canada, mais elle s’est par la suite désistée.

http://actualites.ca.msn.com

5 réponses à “Ontario – Scouts Canada tenait un registre d’hommes soupçonnés d’agressions sexuelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s