Mourir pour un concours de bouffe


Je suis contre les concours de bouffe c’est ce rendre malade ou pire une rencontre avec la mort. L’estomac n’est pas fait pour une surcharge d’une tel quantité de nourriture qui le plus souvent qu’autrement est de la malbouffe
En plus c’est une insulte a ceux qui n’ont pas de quoi a se nourrir correctement et ce même si le but de certains concours a pour but de ramasser des fonds pour une noble cause
Nuage


Mourir pour un concours de bouffe

IStock_000011008753XSmall

Vous avez le goût de participer à un concours de bouffe? Pensez-y deux fois avant de vous lancer!

À Édimbourg, deux personnes ont été envoyées à l’hôpital après avoir essayé de relever le défi Kurry King lancé par un restaurant indien, qui consistait à manger des piments très très forts.

Vomissements, malaises, évanouissements… le gagnant, Mike Lavin s’est retrouvé à l’hôpital après le concours! Pareil pour la personne qui a pris la deuxième place. Curie Kim s’est rendue aux urgences deux fois plusieurs heures après avoir mangé le fameux plat Kismot Killer. Dommage que ça finisse mal, car le but du concours était de ramasser des sous pour la Children’s Hospice Association Scotland Charity.

La semaine dernière, un homme de 77 ans est décédé après avoir gagné un concours de bouffe. D’origine ukrainienne, Ivan Mendel avait mangé 10 dumplings en 30 secondes, ce qui l’a propulsé à la première place (et lui a permis de gagner une jarre de crème sûre!), mais aussi à la mort, puisqu’il est décédé peu après.

Ce que contenaient ces fameux dumplings? Appelés vareniki en Ukraine, ils sont cuits à la vapeur et contiennent des champignons et des fruits des champs. En Russie, un homme a mangé 43 crêpes farcies à la crème et aux bananes, mais il est mort d’un arrêt cardiaque en fin de concours.

Un livre sur les dangers de ce genre de compétion a été publié il y a quatre ans. Signé Jason Fagone, le livre s’intitulait Horsemen of the Esophagus: Competitive Eating and the Big Fat American Dream, avec au menu attaques, blessures de la mâchoire, morts par étouffement, intoxications…

Qu’en pensez-vous? Vaut-il la peine de risquer sa vie pour un concours de bouffe? Avez-vous déjà participé à un tel concours?

http://lafouinecuisine.ca/

5 réponses à “Mourir pour un concours de bouffe

  1. tout ca pour: Ivan Mendel avait mangé 10 dumplings en 30 secondes, ce qui l’a propulsé à la première place (et lui a permis de gagner une jarre de crème sûre!), mais aussi à la mort, puisqu’il est décédé peu après.

    une jarre de crème sure ? et comme prix final….. té mort !

    ils devraient abolir ces stupidités partout dans le monde !!!!!!!!!!!!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s