Une vraie «résurrection»


Ce n’est pas une erreur médicale mais vraiment un miracle de la vie … apres de nombreux mois une femme qui était probablement vouer a un état végétif, mais son mari n’a pas pu se résigner a faire débrancher l’appareil pour au cas z’ou .. mais le cas z’ou est arrivé … Cette dame revenu dans le monde des vivants et ce en ayant presque pas de séquelles
Nuage


Une vraie «résurrection»

Johanne Roy

Madeleine Poitras a toutes les raisons de goûter à la vie. Après avoir été à un cheveu d’être débranchée, à la suite d’une rupture d’anévrisme au cerveau, la femme de 54 ans a, contre toutes attentes, recouvré ses facultés.

Cette résidente du secteur Saint-Jean-Chrysostome, à Lévis, est la preuve vivante que la science n’a pas toujours réponse à tout.

Alors qu’on la vouait à un état végétatif, Mme Poitras savoure maintenant chaque jour sa "résurrection". Presque trois ans plus tard, celle-ci conserve encore une paralysie partielle du côté gauche, mais elle réapprend à marcher avec l’aide de son chien Mira.

Déjouer les statistiques

Mme Poitras a, en plus, retrouvé toute sa mémoire et sa capacité d’élocution. Elle poursuit sa réadaptation et son état ne cesse de s’améliorer.

"C’est exceptionnel. Madeleine a déjoué toutes les statistiques", glisse fièrement son conjoint, Benoît Poitras, qui s’est dévoué corps et âme, mois après mois, au rétablissement de sa femme.

Un ami du couple, Raymond Arsenault, résume dans cette phrase touchante leur courage et la ténacité à toute épreuve de M. Poitras:

"C’est une histoire d’amour!", dit-il.

Hémorragie cérébrale

Le 15 décembre 2008, Madeleine Poitras s’est écroulée dans sa salle de bains, victime d’une hémorragie cérébrale sévère. Conduite à l’Hôtel-Dieu de Lévis, celle-ci a été rapidement transférée en sciences neurologiques, à l’hôpital de l’Enfant-Jésus, afin d’y être opérée sans délai.

"Des complications sont survenues le lendemain de l’opération. Les médecins ont tout essayé. Madeleine ne montrait pas de signes d’éveil ; elle était gavée et sous assistance respiratoire", raconte son mari.

Après un mois, soit à la fin de janvier 2009, le pronostic médical allait dans le sens qu’il n’y avait pas de réhabilitation possible, affirme M. Poitras.

Lourde décision

Ce dernier s’est alors retrouvé face à la terrible décision qu’on débranche sa conjointe.

"C’était tellement dur. Après en avoir discuté avec nos deux filles, on a décidé de se donner encore du temps. Cela fait 35 ans qu’on est ensemble, Madeleine et moi. C’est alors que, dans les quinze jours suivants, j’ai vu de petits signes d’éveil", se rappelle avec émotion M. Poitras.

Dirigée en mars 2009, à l’Hôtel-Dieu de Lévis, Madeleine Poitras ne semblait pas faire plus de progrès.

"On m’a dit : votre conjointe ne retournera pas à la maison. Malgré l’avis des spécialistes, je voulais qu’on donne à Madeleine une chance d’aller en réadaptation."

D’autres obstacles

La détermination de Benoît Poitras a porté fruit, puisque sa conjointe a été admise, en avril 2009, à l’unité de réadaptation de l’hôpital de Charny.

À la fin août 2009, Mme Poitras était de retour chez elle. Son conjoint n’était pas au bout de ses efforts, puisque l’aide du CLSC s’est révélée insuffisante.

M. Poitras a dû devancer sa retraite et multiplier à nouveau les démarches pour obtenir davantage de soutien et un meilleur accès aux services de réadaptation.

"Il ne faut pas se décourager. Il y a toujours une porte de sortie quelque part", philosophe Madeleine Poitras.


http://fr.canoe.ca

Cette entrée, publiée dans Non classé, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

10 réponses à “Une vraie «résurrection»

  1. Hey c’est un maudit bon exemple à donner ca mon amie!!
    Il y a tellement peu de couple qui sont fort.
    J’admire ca, sont chanceux de savoir.

    😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s