Cristal meth à Montréal La police sur le qui-vive


Des drogues de plus en plus dangereuses viennent s’ajouter dans le domaine des produits illicites .. Malheureusement trop de gens vont payer le prix fort pour avoir des sensations que ces drogues procures … Dire que des gens font des millions avec la détresse des autres me répugnent
Nuage

Cristal meth à Montréal La police sur le qui-vive

La police sur le qui-vive

Crédit photo : Agence QMI

Le cristal meth, cette drogue dure qui fait des ravages dans l’ouest du pays, frappe aux portes de Montréal. La police, qui surveille la situation de près sur ses écrans radars, parvient à repousser l’invasion, mais pour combien de temps?
 
En mai dernier, la police de Montréal a réalisé les deux plus importantes saisies de cristal meth de son histoire. Plus de deux kilos, du jamais vu.
 
Dans les deux cas, les responsables seraient des membres d’un gang du crime organisé asiatique de la Ville-Reine qui tentaient une incursion dans la métropole.
 
Ce sont des informations fournies par des sources qui ont permis aux policiers de les arrêter avant qu’ils aient eu le temps d’écouler la drogue dans la rue.
 
En 2004, les médias ont commencé à parler des ravages que cette drogue cause ailleurs au pays, notamment à Vancouver.
 
Mais depuis sept ans, l’invasion appréhendée à Montréal n’a pas eu lieu et s’est arrêtée à Toronto. On peut toutefois se demander si cette fois-ci est la bonne.
 
Une priorité

Selon les chiffres de la police, les saisies de cristal meth se comptent encore sur les doigts de la main à Montréal. Cependant, elles sont en hausse depuis 2009.
 
Pour la police, ce sont les cas de possession simple de cristal meth qui seraient symptomatiques d’une tendance et pour le moment, ils représentent une goutte parmi les 3 500 dossiers de possession simple de stupéfiants traités chaque année.
 

«Actuellement, c’est très marginal, mais on voit les dommages que cette drogue fait dans l’Ouest et on n’est pas à l’abri de ça», affirme l’inspecteur-chef Bernard Lamothe de la police de Montréal.

«Nous sommes en alerte depuis 2004 et aussitôt que l’on entend parler de cristal meth, on en fait une priorité»,
assure-t-il.

Au Laboratoire des drogues de Santé Canada à Longueuil, on se fait également rassurant. Sur les 4 000 échantillons reçus jusqu’à maintenant en 2011, 19 étaient du cristal meth, soit environ 0,3 %, nous a dit un gestionnaire, Benoit Archambault.

Plus d’adeptes

Mais le cristal meth gagnerait de plus en plus d’adeptes parmi les communautés chinoises et gai surtout, mais aussi dans la population en général.

«Depuis cinq ans, j’ai commencé à voir des cas de dépendance», affir me le docteur Marie-Ève Morin de la clinique 1851.

«À force de faire des questionnaires, on réalise que le cristal meth est à l’origine de la transmission du VIH ou de l’hépatite C», ajoute la spécialiste en toxicomanie.

«Jusqu’à maintenant, nous avons été épargnés au Québec», dit Claude Rouillard, chercheur à l’Université Laval.

«Ce ne sont pas tous les consommateurs de méthanphétamine qui vont se tourner vers le cristal meth mais c’est là qu’on va voir s’il va s’implanter ou si cela va s’arrêter là»,
conclut l’expert en drogues.

Comme jouer à la roulette russe

Essayer le cristal meth, c’est devenir son esclave, préviennent à l’unisson les spécialistes.

«Le cristal meth est encore plus dangereux lorsqu’il est fumé ou inhalé. Ses effets débutent après 10 secondes et provoquent une euphorie qui mène à une dépendance quasi instantanée», explique le docteur Marie-Ève Morin, de la clinique 1851.

Les effets du cristal meth peuvent durer de 10 à 12 heures et même plus.

«Des consommateurs font ce que l’on appelle un binge. Ils sont sur le cristal meth durant 30h et arrêtent parce qu’ils sont épuisés. Ils se réveillent déprimés et ont besoin de consommer de nouveau», illustre Claude Rouillard, chercheur à l’université Laval.

À long terme, le cristal meth peut avoir des effets sur la santé cardiovasculaire, causer des hémorragies cérébrales et même des problèmes psychiatriques.

Explosif

«Consommer des drogues chimiques, c’est comme jouer à la roulette russe», renchérit Benoit Archambault.

Le gestionnaire de Santé Canada rappelle aussi que les trafiquants de cristal meth, qui fabriquent la drogue dans des laboratoires de fortune, s’exposent à des dangers.

«Les ingrédients de base du cristal meth sont des produits chimiques».

«Les trafiquants vont le fabriquer en quantité astronomique, dans des endroits mal ventilés. Les solvants laissent échapper des gaz qui vont s’enflammer, comme si une station-service prenait feu», expose-til.

http://tvanouvelles.ca/


Cette entrée, publiée dans Non classé, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

3 réponses à “Cristal meth à Montréal La police sur le qui-vive

    • moi j’en parle a mes enfants .. meme si on voudrait avoir des enfants parfait il ne faut pas s’imaginer qu’ils sont blanc comme neige mais au moins ils savent que cette drogue est a évité
      il en savent long la dessus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s