L’inquiétude et les soucis


Nous sommes tous humains, les soucis et les inquiétudes font partis de notre quotidien mais nous avons quand même l’option de diriger nos pensées pour minimiser les effets négatifs

Nuage

L’inquiétude et les soucis

"L’inquiétude est une route qui mène nulle part.Ne la laissez pas diriger votre vie."

Qui n’est pas victime de temps à autre d’inquiétude malsaine, c’est-à-dire d’un niveau d’inquiétude disproportionnée par rapport à la situation réelle. Plusieurs personnes inquiètes n’ont pas plus de raison de se faire du souci que les autres, mais elles réagissent différemment aux mêmes situations. La paix d’esprit ne vient donc pas d’une vie dénudée de risque mais plutôt d’une attitude mentale adéquate par rapport aux situations susceptibles de créer de l’inquiétude.


La vraie question est : "pourquoi est-ce que l’on s’inquiète pour des riens ?". Une bonne partie de la réponse est reliée au fait que nous créons des conditions pour que les problèmes nous atteignent.

Avez-vous remarqué que certains soucis nous semblent plus lourds le vendredi que le dimanche. Ce phénomène est simplement associé au fait que nous sommes généralement fatigués le vendredi et reposés le dimanche.

Donc, bien que les circonstances derrières nos soucis soient objectives (p. ex. la possibilité de perdre son emploi), la façon dont nous les percevons est subjective ; et dépend entre autres des conditions (p. ex. la fatigue). Alors, la solution est de créer autant que possible des conditions défavorables aux soucis. Voici une liste d’activités qui contribuent à créer de telles conditions :

►Lecture inspirante
La lecture de textes inspirants est une très bonne façon de s’éloigner psychologiquement de nos soucis. Le type de lecture dépend de vous, certains lisent la Bible, le Coran, de la philosophie…
C’est à vous de découvrir le type de lecture qui vous stimule positivement.

►Environnement calme et silencieux
Observez-vous et vous verrez que vos pensées sont influencées positivement par un environnement calme et silencieux.
Autant que possible, recherchez un tel environnement si vous voulez diminuer le poids de vos soucis.

►Exercice cardiovasculaire
Si votre condition de santé le permet, faites de l’exercice cardiovasculaire
(p. ex. natation, vélo, jogging…) et observez l’effet que ce type d’activité a momentanément sur vos soucis.

►La nature
Un contact direct avec la nature peut avoir un effet surprenant sur l’emprise que nos soucis ont sur nous. Lorsque vous êtes en forêt, près d’une source, au bord d’un lac, restez
là immobile pendant quelques minutes ; laissez-vous pénétrer par ce silence profond et vous percevrez immédiatement un certain effet.

►Musique
La musique harmonieuse
(principalement la musique classique) influence notre état d’âme. Un état d’âme élevé nous donne la capacité d’ignorer (au moins en partie) nos soucis.

►L’influence des autres
On ne peut éviter d’être influencé par les autres. Parfois, cette influence stimule nos soucis, parfois elle nous réconforte. Observez l’impact que les gens ont sur vous et vous verrez que certaines personnes ont tendance à vous stresser par leur négativisme, alors que d’autres vous remontent le moral. Il est utile d’être conscient de l’influence que
nos fréquentations ont sur nous. En décidant de passer du temps avec une personne plutôt qu’une autre, nous augmentons ou diminuons le poids de nos soucis.

►Ménage
Faites le ménage de votre résidence. Le simple fait de se trouver dans un endroit propre et en ordre a un effet sur notre état d’âme. En effet, lorsque nous sommes dans un lieu propre et bien rangé, cette harmonie se reflète dans nos pensées.

►Pause au travail
Si possible, au travail, faites une pause dans un endroit calme en prenant de longues respirations profondes.

►Fatigue
La fatigue est un facteur très important de susceptibilité aux soucis. Nos problèmes sont tellement plus lourds lorsque nous sommes fatigués. Alors, comment diminuer la fatigue :
meilleure gestion du stress , des détentes brèves mais fréquentes, meilleure gestion du travail , meilleure alimentation, plus exercices physiques, …

►Séance d’immobilisation
Faites une séance d’immobilisation dans le silence, il s’agit simplement de s’asseoir sans bouger. Après un certain temps d’immobilisation
(p. ex. 20 minutes), vous constaterez que vous contrôlez un peu vos pensées et vous pouvez donc volontairement de pas penser à vos soucis. Limites : l’effet de cette technique est temporaire et de beaucoup diminué par la fatigue et le stress.

►Technique de détentes
Si vous connaissez une technique de détente
(p. ex. Yoga ou Tai chi), il peut être intéressant de l’utiliser pour vous éloigner psychologiquement de vos soucis.

►L’écoute des autres
La pratique de l’écoute peut devenir une façon de focaliser sur les gens qui nous entourent ; ce qui a pour effet de nous distraire de nos soucis. De plus, en écoutant les problèmes des autres on se rend parfois compte du ridicule de nos propres problèmes.

►Prier
Si vous êtes croyant, la prière peut être utilisée comme un moyen de vous éloigner sentimentalement de vos soucis. Les gens qui prient sont en général mieux armés pour faire face aux épreuves et à l’enchaînement de soucis qu’ils déclenchent.

►L’amour
L’amour est une force qui affecte positivement notre être entier. En particulier, lorque nous avons des rélations harmonieuses avec les autres, l’inquiétude nous atteint beaucoup moins.


Choix d’une approche de réduction de l’inquiétude

Il est préférable de commencer modestement et d’augmenter progressivement l’ampleur de nos efforts. En d’autres termes, je vous suggère d’essayer initialement seulement une des 14 approches précédentes. Si elle ne vous convient pas, essayez une autre approche, jusqu’à ce que vous ayez trouvé chaussure à votre pied.



Conclusion
Décidez une fois pour toutes de vous libérer des soucis qui empoisonnent votre existence. Trop souvent, nous nous rendons la vie difficile en s’inquiétant inutilement. La plupart du temps, notre vie n’est pas difficile à cause de malheurs ou de calamités
(ce qui n’arrive que rarement). Notre vie est parfois difficile parce que nous faisons des montagnes avec des riens.


"Les soucis n’éliminent pas les épreuves de demain, mais ils font en sorte qu’aujourd’hui soit une épreuve."

Denis St-Pierre (Québec)

4 réponses à “L’inquiétude et les soucis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s