Malbouffe extrême à Toronto


Il y a beaucoup d’occasion durant l’année ou nous sommes porter a l’extravagance dans les aliments et des mauvais choix que nous faisons mais quand une foire est dédier a la malbouffe cela est selon moi, est vraiment, mais vraiment irresponsable. Cela a beau être quelques jours dans une année, mais la malbouffe est présente partout et pourtant le côut de la vie augmente, des gens ne sont pas capable d’avoir trois repas par jours et qu’en plus on parle de la famine qui ne cesse de croitre dans le monde .. Ou est la logique  la-dedans .. ?
Nuage

 

 

Malbouffe extrême à Toronto

Une des spécialités est le le macaroni au fromage frit.

Une des spécialités est le le macaroni au fromage frit.

Photo La Presse Canadienne

Mathieu Chantelois, collaboration spéciale
La Presse

Au diable, le régime! Jusqu’à la fête du Travail, la Ville reine s’offre une balade au royaume de la friture. Pleins feux sur le cheeseburger servi entre deux beignets et le cola frit.

Avis aux friands de friture: dès demain, plus d’un million de curieux franchiront les tourniquets de la Canadian National Exhibition (CNE) à Toronto. La 133e présentation de cette immense foire annuelle est la plus grande manifestation commerciale du genre au pays.

«Les gens viennent ici pour nos manèges, nos spectacles, mais ils veulent surtout goûter à de nouveaux trucs. Ils n’ont certainement pas peur de la friture», explique le directeur général de la foire, Dave Bednar.

 

«Nos visiteurs ne comptent pas les calories. Ils sont en quête de sensations fortes. Ils sont ici pour se gâter. Après tout, la CNE n’est en ville qu’une fois par année. Ils doivent retourner à la maison ou au bureau avec une histoire à raconter», poursuit l’organisateur originaire du Texas, l’État américain qui compte le plus haut taux d’obésité.

 

La CNE offre depuis quelques années de la restauration-minute extrême qui laisse pantois les experts en santé et les nutritionnistes.

Au rayon des nouveautés, on trouve le «Cheeseburger Krispy Kreme». Pour 8$, on vous sert du boeuf haché, du cheddar, quelques tranches de tomates et des feuilles de laitue entre deux beignets nature. Pour 2$ de plus, vous aurez droit à un oeuf et du bacon.

Le sandwich contient environ 1550 calories, soit les trois quarts des 2000 calories (en moyenne) dont un adulte a besoin dans une journée.

Autre trouvaille: le cola frit. Cette collation foraine fait un malheur aux États-Unis depuis qu’elle a remporté le titre de collation la «plus créative» à la Foire du Texas, en 2006 (encore eux!). Il s’agit d’un mélange de sirop de Coca-Cola, de farine, de levure et d’oeufs. Le chef fait frire la pâte en petites ficelles avant de les napper de sucre, de cannelle et de crème chantilly. Il les décore ensuite avec une cerise au marasquin (et son sirop) avant de vous laisser avaler 850 calories et débourser 6$ pour 16 oz.

Mais le cola frit a soulevé une controverse cette semaine dans le monde de la gastronomie foraine. Pour la première fois, un commerçant a officiellement demandé à Coca-Cola l’autorisation de baptiser le dessert «Coca-Cola frit», ce que le géant de la boisson gazeuse a refusé.

Coca-Cola s’offusque-t-elle de ce mélange?

«Pas du tout, lance le porte-parole de la société Scott Tabachnick. Depuis 125 ans, les gens ont toujours trouvé des façons originales de consommer notre produit. On n’a qu’à penser aux flotteurs glacés ou alors à cette nouvelle création.»

 

 

«Dans ce cas-ci, poursuit-il, on nous a demandé d’utiliser notre logo et le nom de notre marque dans un kiosque de la foire. Nous avons refusé, comme nous le faisons dans chacun de ces cas. Ce n’est qu’une question de formalité pour protéger notre marque. Même si, par ces chaleurs d’été, nous préférons boire notre Coca-Cola froid et avec des glaçons, nous saluons la créativité des commerçants de la CNE.»

 

Deux heures d’attente

Ces commerçants embauchent plus de 1200 employés pour les 18 jours de célébrations. Les quarts de travail seront longs et probablement occupés:

«L’an passé, des visiteurs ont attendu plus de deux heures pour goûter au beurre frit, se rappelle David Bednar, le grand manitou de la foire. Deux heures pour du beurre, imaginez! Je parie que le nouveau cheeseburger va attirer le même genre de foule cette année.»

 

«Je vais vous avouer quelque chose que je n’ai jamais dit aux journalistes, nous souffle à l’oreille celui qui est à la tête de l’organisation depuis 14 ans. Nous avons rebaptisé quelques-uns de nos manèges des puke-rides [manèges qui font vomir], parce que bien des gens y vont tout de suite après avoir mangé, le ventre trop plein. Il y a vraiment beaucoup de nos visiteurs qui mangent trop.»

 

Les incontournables

Barre Mars frite (2004) De quoi s’agit-il? Un morceau de chocolat qui a baigné dans la friteuse. Servi chaud, souvent avec de la crème glacée. Ce grand classique des foires est dorénavant servi dans plusieurs restos chic de la Ville reine, mais aussi dans la salle à manger du Garde-Manger à Montréal. Quel goût ça a? La barre Mars est meilleure chaude qu’à température ambiante. Bien qu’un tantinet difficile pour la mâchoire, le mélange friture/caramel/chocolat est étonnant.

Calories: 900 Coût: 6$, incluant la crème glacée.

Notre cote: 9/10

Le bacon au chocolat (2008) De quoi s’agit-il? Trois tranches de bacon recouvertes de chocolat mi-amer. Quel goût ça a? C’est le déjeuner «idéal» de tout bambin de 5 ans. Pensez au bacon couvert de sirop d’érable.

Calories: 630 Coût: 5$

Notre cote: 6/10

Le macaroni au fromage frit (2009) De quoi s’agit-il? De petites boulettes de Kraft Dinner que l’on trempe dans la friture. Quel goût ça a? Étrangement, ça n’a pas beaucoup de goût!

Calories: 570 Coût: 5$ pour une quantité qui devrait facilement rassasier deux convives.

Notre cote: 5/10

 

Le beurre frit (2010) De quoi s’agit-il? Boulettes de beurre frites (de la grosseur d’un trou de beigne), recouvertes d’une sauce (chocolat, vanille, fraise ou caramel). Quel goût ça a? Ça ressemble à quelque chose entre le beignet chaud et le maïs soufflé. Détail important: évitez de croquer dans la chose ou alors prévoir une explosion de la matière grasse. Beurk.

Calories: 650 Coût: 5$ pour 4.

Notre cote: 2/10

http://www.cyberpresse.ca

4 réponses à “Malbouffe extrême à Toronto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s