Un important réseau de pédophilie démantelé aux États-Unis


Je ne sais pas si un jour, ils viendront a bout d’éliminer la pédophilie, je crois que non, mais le fait que plusieurs polices du monde font front commun face a ce fléau, on peut qu’espérer que cela a sauver plusieurs enfants des horreurs que font ces gens … Dire que les membres de cette organisation disent qu’agresser sexuellement des enfants est un comportement acceptable qui ne doit pas être criminalisé est abjecte et écœurants
Nuage

Un important réseau de pédophilie démantelé aux États-Unis

Pédophilie - Un important réseau de pédophilie démantelé aux États-Unis

Les États-Unis ont annoncé mercredi le démantèlement d’un vaste réseau pédophile sévissant dans une dizaine de pays, dont le Canada, avec l’inculpation de 72 personnes liées à un site Internet qui visait à « encourager les agressions sexuelles de très jeunes enfants ».

L’enquête, lancée en 2009 et baptisée « Opération Delego », a conduit à l’arrestation de 52 personnes dans 14 pays : États-Unis, Canada, France, Équateur, Allemagne, Hongrie, Pays-Bas, Kenya, Philippines, Qatar, Serbie, Suède, Suisse et Danemark, a indiqué le département américain de la Justice, dans un communiqué.

Parmi les personnes arrêtées, 13 ont déjà plaidé coupables et quatre d’entre elles ont été condamnées aux États-Unis à des peines allant jusqu’à 30 ans de prison.

Les 20 autres personnes concernées par les inculpations et qui n’ont pas encore été arrêtées ne sont connues pour l’instant que par leur pseudonyme en ligne, a ajouté le département de la Justice.

Deux Canadiens arrêtés

Deux Canadiens, Brandon William Lane et Paul Graham Fry, font partie des personnes arrêtées. Ils sont accusés d’avoir participé à une entreprise d’exploitation d’enfants, de complot pour publiciser la distribution de pornographie juvénile et de complot pour distribuer de la pornographie juvénile.

Les membres de ce réseau criminel, appelé « Dreamboard », partageaient le projet de créer une communauté en ligne destinée à promouvoir l’exploitation sexuelle des enfants, a affirmé le secrétaire américain à la Justice, Eric Holder, dans le communiqué.

 

Selon les autorités américaines, le réseau avait produit l’équivalent de 16 000 DVD en matériel pornographique. Plusieurs participants se livraient à des agressions sexuelles et de la violence sur des enfants de moins de 12 ans et photographiaient ou enregistraient le tout pour ensuite partager ce matériel sur le réseau.

Les membres du réseau prétendaient « qu’agresser sexuellement des enfants est un comportement acceptable qui ne doit pas être criminalisé », a précisé M. Holder.

Le site demandait à ses membres d’envoyer régulièrement du contenu sous peine d’exclusion et proposait des statuts VIP pour récompenser les meilleurs adhérents. Ses règles étaient offertes en anglais, en russe, en japonais et en espagnol.

Pour dissimuler leurs activités, les membres du site avaient recours à toute une série de techniques, dont de faux noms, des serveurs informatiques maquillant leur adresse ou l’utilisation de programmes de cryptage.

Le réseau a pu être démantelé grâce à la collaboration entre les autorités américaines et des dizaines de services de police dans le monde.

Radio-Canada.ca avec AFP et Associated Press

 

http://actualites.ca.msn.com

4 réponses à “Un important réseau de pédophilie démantelé aux États-Unis

  1. une vraie plaie cette pédophilie oufffffff… la question qui me revient sans cesse.. mais c’est quoi le trip des enfants ? l’innocente fraicheur c’est ben beau là mais…. bon j’arrete je vais faire une montée lolllll

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s