Le doc Mailloux K.O.


Je ne comprend pas pourquoi que le doc Mailloux ne soit pas irradié pour toujours Il se sent supérieur a ses compères et se pensent tout permis Il a l’air avoir la prescription facile .. et sans compter qu’il est vulgaire dans ses propos en public .. En plus il s’est vanter a qui voulait l’entendre qu’il ne payait pas d’impôt !!!!
 
Le doc Mailloux K.O.
 

Déontologie - Le doc Mailloux K.O.
Le Doc Mailloux qui suivait plusieurs patients, notamment dans la région de Louiseville, ne pourra plus pratiquer pendant deux ans. 

© Agence QMI 
 
Le Doc Mailloux n’a plus le droit de pratiquer la médecine pour deux ans. Voilà la sanction imposée, hier, par le Conseil de discipline du Collège des médecins qui le condamne aussi à verser 33 000 $ pour avoir administré des mégadoses de neuroleptiques et avoir tenu des propos diffamatoires à la radio.
 
Il s’agit de la plus sévère sanction jamais imposée au célèbre psychiatre. En 2002, il avait été condamné à une amende de 10 000 $ en plus d’une radiation de sept jours.
 
Celui qui conteste depuis des années l’autorité du Collège des médecins a finalement perdu son dernier combat. Selon les informations contenues dans la décision disciplinaire, le Dr Mailloux aurait administré des mégadoses à 43 des 300 patients qu’il suivait.
 
Or, comme l’indiquent la littérature et les spécialistes entendus par le Conseil, ces mégadoses ne sont plus recommandées depuis les années 90, sauf dans des cas de crise aiguë et de façon temporaire. Pire, elles peuvent avoir des effets secondaires comme des troubles du comportement accrus, une aggravation des symptômes négatifs secondaires et une atteinte du fonctionnement social.
 
Il continue malgré tout
 
Pierre Mailloux avait été reconnu coupable d’avoir prescrit ces mégadoses en février 2010. Cela ne l’a toutefois pas empêché de prescrire une forte administration de Seroquel à un patient l’été dernier. Il est ainsi passé de doses de 900 mg en juin à 2 400 mg par jour en août.
 
«L’intimé affirme fermement que ce n’est pas le plaignant, ni les experts qui n’ont pas examiné ses patients, qui vont lui dire quelle médication administrer à ses patients», peut-on lire dans la décision disciplinaire de 25 pages.
 
«Le conseil juge que l’intimé constitue actuellement, par son utilisation combinée de plus d’un antipsychotique à dose excessive à un même patient, un danger pour la protection du public», écrivent les trois membres du Conseil.
 
Dans la décision, on rappelle que le Dr Mailloux avait été prévenu dès 1991 de ne pas utiliser de mégadoses. En 2010, le conseil des médecins, dentistes et pharmaciens du Centre de santé de Maskinongé où il travaillait avait même adopté une politique de surveillance lors du traitement aux antipsychotiques.
 
Propos déplacés
 
Le Doc Mailloux a également été condamné à verser pas moins de 30000 $ pour des propos tenus en ondes. Selon le Doc Mailloux lui-même, ses années à la radio lui ont permis de gagner jusqu’à 325000 $ par année.
 
Certains de ses propos ont toutefois été jugés indignes d’un médecin. Il avait entre autres eu ces paroles plutôt choquantes pour les personnes souffrant de trisomie sur les ondes de CKAC.
 
«Jamais vous ne me ferez accroire qu’une jeune femme qui est atteinte de mongolisme a la même valeur que trois belles jeunes femmes universitaires.»
 
Il avait aussi traité de «vieille truie» et de «vieille salope» la grand-mère d’une auditrice qui a confié avoir été agressée sexuellement par son grand-père.
 
Le Doc Mailloux avait aussi été reconnu coupable d’avoir critiqué vertement une psychologue en la traitant de «gonzesse» à CKRS. Il avait poursuivi en disant à la psychologue «d’aller faire des études avant de pouvoir venir glousser à son égalité.»
 
* Une fois sa radiation purgée, il sera inter-dit au Doc Mailloux de dépasser, dans ses prescriptions de neuroleptiques, les doses maximales recommandées par les fabricants, telles qu’approuvées par Santé Canada.

——————————————————————————–

Quelques extraits de la décision disciplinaire
 
«Les propos tenus par l’intimé ont été écoutés par le Conseil qui a conclu qu’ils étaient indignes d’un médecin et dérogatoires à l’honneur et à la dignité de cette profession»
 
«Le Conseil ne considère pas que les »origines modestes« de l’intimé, suivant ses dires, constituent un facteur atténuant»
 
«Afin de protéger les patients atteints de cette maladie, il y a lieu que ces derniers soient dirigés vers un autre médecin»
 
«L’intimé constitue actuellement… un danger pour la protection du public»
 

8 réponses à “Le doc Mailloux K.O.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s