Sortir de l’obscurité


Quand on connait des revers, on peut apprécier les bonnes choses, les bons moments 
  
 
 
Sortir de l’obscurité
 
Obscurité
 
Photo : linternaute.com/© Mounir HAMMOUDA
 

« Plus claire la lumière, plus sombre l’obscurité… Il est impossible d’apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres. »
 
Jean-Paul Sartre  

Après la pluie le beau temps


Y’a des jours ou le temps semble bien orageux, on se sent énervé, irrité par des événements dont nous n’avons pas toujours le contrôle, mais le temps fait bien les choses … il faut garder en tête que cela va passer et que le beau temps reviendra .. 
 
Après la pluie le beau temps
 
 Photo : sciencesphysbayen.wifeo.com
 
Si on aime les arcs-en-ciel, ils viennent toujours en fin de pluie. Il faut qu’il pleuve pour assister à ce merveilleux phénomène. 
 
C’est pareil dans la vie : même quand il pleut dans votre vie, vous pouvez voir des arcs-en-ciel. Le soleil apparaît toujours tôt ou tard ! Les rayons se frayent toujours un chemin pour éclairer les gouttelettes d’eau de la vie.
 
Michel Poulaert 

Le saviez-vous ► 10 innovations de la NASA‏


Beaucoup d’entre nous ne comprennent pas pourquoi qu’on continue les explorations spatiales quand l’économie est souvent sur une pente raide … C’est sans doute pour cette raison que la NASA entre autre, cherche d’autres moyens de financements en offrant des voyages unique pour ceux qui en ont les moyens .. Qu’on soit pour ou contre, il ne faut quand même pas oublier toute ce que ces recherches vers l’espace a apporter dans les nouveauté dans tous les domaines, que ce soit médicales, télécommunications, des outils aussi banal qu’une perceuses sans fils etc …
 
10 innovations de la NASA
 
 
Notre existence à été transformée par des decennies d’explorations spatiale. Les progrès technologiques nécessaires pour atteindre la Lune, visiter l’espace dans nos vie 
 
Par Paul Therrien.
 
 (…) Après 50 ans, on peut dire mission accomplie lors que près de 1400 inventionssont sorties directement de ses laboratoires. Dans leur quêtes pour mieux comprendre l’espace, les chercheurs de la NASA ont été des pionniers, développant plus de 6300 technologies. Le programme spatial a ainsi enrichi la vie de millions de personnes.
 

 1. La chaussure sportive
La technologie développée pour les bottes lunaires a servi à améliorer les chaussures de sport, permettant aux athlètes de mieux bondir et à leurs pieds de mieux respirer, de plus l’impact sur les pieds et les jambes s’en est trouvé diminué En fait, les équipements de sports en général ont connu de nombreux progrès grâce au travail de la NASA : les maillots de bain pour les nageurs professionnels, les couverture réfléchissantes dans lesquelles les marathoniens s’enveloppent après la course et les matérieux légers et solide de certains bâtons de golf n’en sont que quelques exemples.

 
2. Le détecteur de fumée ajustable
La NASA a inventé le premier détecteur de fumée muni de différents niveaux de sensibilité dans le but d’éviter les fausses alertes.  Utilisé en premier lieu en 1973, à bord d’une station spatiale en orbite autour de la Terre appelée Skylab, cet appareil pouvait détecter toutes sortes de vapeurs toxiques. Vous avez probablement dans votre maison ou au travail un détecteur de fumée intelligement inspiré de l’expérience sur la station Skylab.
 
3. Outils sans fil
Les ouvriers adeptes du travail manuel ont certainement pu apprécier les innovations de la NASA. Les outils et les appareils électroménagers, comme la perceuses et les petits aspirateurs à main sans fil, viennent directement de la Lune ! Les astronautes qui gambadaient sur la surface lunaire ne pouvaient pas trainer derrière eux de longs câbles pour fournir de l’énergie à leurs outils électriques. L’entreprise Black & Decker a donc travaillé avec la NASA à la conception d’une perceuse sans fil pour prélever des échantillons sur la Lune.
 
4. Les télécommunications
La technologie pour communiquer avec n’importe qui sur la planète n’est pas née en une nuit, cela a pris des decennies. Le tout a commencé par l’envoi de satellites en orbite pour mieux comprendre la réalité au-delà de notre atmosphère. Aujourd’hui, plus de 200 satelittes servent exclusivement à faciliter les communications. Les techniques utilisées pour corriger les erreurs de transmission des ondes entre les astronautes dans l’espace et le cnetre de contrôle sur Terre ont permis d’améliorer considérablement les signaux téléviseules et les systèmes mondiaux de télécommunications actuels et même les GPS destinés aux votures n’existeraient probablement pas sans ces efforts
 
5. Le thermomètre à oreille
Prendre sa température lorsqu’on est malade et fievreux et souvent pénible :
le classique thermomètre au mercure peut être difficile à lire, alors que le mod`le pour rectum est carrément désagréable.
Mais en 1991 est apparu un thermomètre doté d’une minuscule lentille qui détecte l’énergie infrarouge. Plus notre corps est chaud, plus il émet d’énergie infrarouge. La lentille la perçoit et la température du corps apparaît clairement dans une petite fenêtre, en quelques secondres. Cette technologie a été développée pour détecter la naissance d’étoiles dans le cosmos
 
6. La mousse viscoélastique
La NASA aide les gens à mieux dormir la nuit. Certains fabricants de matelas utilisent une forme de mousse ayant une mémoire de sa forme original améliorant le confort. Elle a été créer pour les sièges des vaisseaux spatiaux afin d’assurer un atterrissage en douceur. L’élasticité amène la mousse à reprendre sa forme après un impact, lui permettant d’absorber des chocs. Même après avoir été comprimée à 10 % de son volume, cette mousse reprendra ses dimensions originales. Ce matérieau est aussi utilisé à l’intérieur des casques de motocyclistes et de joueurs de football.
 
7. La purification de l’eau
Le programme des capsules Apollo, qui a permis à permis à l’homme de marcher sur la Lune, aussi eu des répercussions sur la Terre, La technologie utilisée sur les vaisseaux pour assurer la pureté de l’eau des astronautes sert maintenant à tuer les bactéries, les virus et les algues dans les systèmes d’aqueducs. Dans les habitations, les filtres installés sur les robinets réduisent la quantité de plomb et de chlore dans l’eau. Ils fonctionnent grâce à de minusculles particules de charbon contenant des ions d’argent qui neutralisent les pathogènes.
 
8. L’appareil orthodontique transparent
Obtenir de belles dents droites est beaucoup plus agréable depuis 1987. Cette année année-là, les broches invisibles sont arrivées sur le marché. L’époque de la bouche remplie de métal encombrant est révolue du moins pour ceux qui peuvent s’offrir un appareil orthodontique transparent. Le matériau céramique presque translucide dont il est fait a été développé par la NASA pour ses engins spatiaux.
 
9. Le capteur d’images
Si votre téléphone cellulaire a une lentille de caméra intégrée, il y a une chance sur trois qu’il utilise une technologie qui vient du programme spatial. Depuis que le monde entier a vue Neil Armstrong poser les pieds sur la Lune, la NASA travaille à l’amélioration de l’imagerie. En fait, il s’agit d’une de ses missions. La quête constante visantà rapetisser les lentilles tout en augmentant sans cessse la qualité visuelle a mené à la technologie CMOS APS. Cette technologie complexe permet de stabiliser l’image et de filmer en haute définition tout en consommant peu d’énergie.
 
10. La lentille résistante aux rainures
Depuis le début des années 1970, les lentilles de lunettes ne sont plus faites de verre, mais de plastique. On considérait avec raison à l’époque que cela était à la fois coûteux et dangereux. Le plastique offre plusieurs avantages sur le verre : il absorbe mieux les radiations ultraviolettes est plus abordable et n’éclate pas en morceaux tranchants. Or, on peut facilement égratigner de telles lentilles, ce qui nuit à la vision. Dans l’espace, les fines particules et la saleté menacent la vision de l’astronaute de la même façon. Un revêtement sur la visère de son casque a donc dû être inventé. C’est cette technologie qui rend les lentilles de lunettes 10 fois plus résistantes aux rainures. 
 
La Semaine/Tout Connaître/Fév. 201

Intimidation à l’école – Un élève payé pour tabasser un camarade de classe


Ca mérite beaucoup plus qu’une exclusion des cours pour ceux qui on manigancer cette barbarie, parce que cela ne fonctionne pas, je trouve qu’il devrait d’autres moyens de représailles, On en parle a tous les années de l’intimidation a l’école et je ne sais pas ce qu’ils font mais sensibiliser les jeunes avec des paroles ca ne fonctionne pas … Il font des crimes comme des adultes .. alors ils devraient avoir les punitions comme des adultes, autant celui qui a battu que ceux qui ont payer et commander cet acte ignoble
 
Intimidation à l’école – Un élève payé pour tabasser un camarade de classe
 

Intimidation à l'école - Un élève payé pour tabasser un camarade de classe
À Asbestos, des élèves de l’école secondaire de l’Escale auraient payé un de leurs amis pour qu’il batte un camarade de classe de 16 ans.
 
Une campagne de financement s’est même déroulée à l’intérieur des murs de l’école, ainsi que sur le site de réseautage Facebook. Elle a été coordonnée par un groupe d’élèves de quatrième secondaire. Ces derniers souhaitaient infliger une raclée à un nouvel élève, arrivé du Saguenay-Lac-Saint-Jean il y a quelques mois.
 
Quelques adolescents auraient amassé 150 $ pour payer l’agresseur, qui a battu le jeune homme de 16 ans jeudi dernier.
 
Une amie de la victime, Nina Warnock-Marceau, dénonce ce geste gratuit.
 
« Dans quel monde vivons-nous pour que de tels événements puissent se produire? J’ai décidé d’écrire une lettre parce que je trouve que ça va trop loin. Il faut que ça arrête », déplore Nina Warnock-Marceau.
 
Rappelons que jeudi dernier, un Trifluvien de 12 ans s’est réfugié dans un arbre pendant plus de trois heures après avoir subi de l’intimidation.
 
Le père de Nina, Jean Marceau, estime que la violence est trop répandue dans les écoles. Il ajoute que les choses doivent changer.
 
« Est-ce qu’il faut attendre qu’un jeune se suicide ou qu’un jeune se fasse tuer pour bouger? Non. Il faut prendre les choses sérieusement et il faut que ça arrête », indique-t-il.
 
Selon le codirecteur de l’Observatoire canadien sur la prévention de la violence à l’école, Egyde Royer, les écoles doivent envoyer un message clair aux agresseurs. Le professeur suggère l’imposition d’une probation, au cours de laquelle les jeunes fautifs se rapporteront plusieurs fois par jour à un adulte.
 
« Si votre grand garçon vole quelque chose dans une pharmacie pour la première fois, vous pouvez lui donner une tape sur les doigts ou bien l’obliger à aller reporter l’élément volé à la pharmacie. En choisissant la deuxième option, il va s’en souvenir pour le reste de ses jours », estime M. Royer.
 
Une enquête pour voies de fait a été ouverte par la Sûreté du Québec.

http://actualites.ca.msn.com

New York Un cobra au venin mortel en liberté


Il y a eu un manque dans la sécurité c’est évident … en tout cas ce serpent a été plus rusé que l’humain … Sauf qu’imaginer si ces serpents s’adapteraient a notre climat …. les animaux indigènes seraient en danger .. tout comme nous ..
 
New York Un cobra au venin mortel en liberté
 
Un cobra au venin mortel en liberté
Agence QMI Un cobra égyptien s’est enfui vendredi de l’exposition de reptiles du Zoo Bronx de New York.
 
Le parc a été fermé après que les employés aient constaté la disparition de ce serpent venimeux de son enclos.
 
En apprenant qu’un jeune serpent d’un demi-mètre de long manquait à l’appel, la direction du zoo a décidé de fermer immédiatement les portes de l’établissement, «pour sécuriser les lieux et commencer les recherches», a prévenu Mary Dixon, la porte-parole du zoo dans un communiqué.
 
Mme Dixon a précisé que les serpents préféraient généralement les espaces clos, et les experts du zoo ont supposé que le reptile s’était réfugié dans un endroit isolé où il devrait rester caché.
 
Ce n’est pas la première fois qu’un cobra égyptien se glisse en dehors de sa cage et provoque la panique.
 
En 2006, les locataires de deux maisons de Toronto avaient dû être évacués de chez eux pendant plus de cinq mois après la disparition d’un serpent de la même espèce.
 
Le maître du reptile avait été condamné à un an de prison et à payer 17 000 $ aux propriétaires des logements pour compenser les pertes de loyer.
 
Le serpent, que l’on imaginait caché dans les murs de la maison, n’a jamais été trouvé.
 

http://tvanouvelles.ca 

Pendant le sommeil, les somnambules révisent‏


On comprend mieux ce qui se passe quand une personne est somnabule …

 
Pendant le sommeil, les somnambules révisent

Par Claire Peltier, Futura-Sciences
 

Photo : express.be

Au cours du sommeil, le cerveau n’est décidément pas en repos… Des chercheurs français viennent de montrer, grâce à des somnambules, que des tâches apprises au cours de la journée sont répétées pendant la nuit. Autrement dit, le cerveau révise tout seul!
 
Au cours de la journée, nos cinq sens sont en éveil et intègrent de nombreuses données. Le cerveau est d’autant plus stimulé lorsqu’il est en phase d’apprentissage de nouvelles tâches, à l’image des jeunes enfants qui ne cessent d’apprendre à marcher ou à parler, mais aussi des adultes qui doivent parfois se soumettre à des phases d’apprentissage notamment dans le domaine professionnel. Quel que soit l’âge, de nouveaux circuits neuronaux se forment, chaque jour.

Des scientifiques français et suisses se sont alors intéressé à la façon dont le cerveau enregistre ces nouvelles données au cours de la nuit, et se sont demandé si le circuit neuronal pouvait être réactivé. De récents travaux effectués sur l’Homme avaient déjà pu prouver la croyance populaire que le sommeil aide le cerveau à consolider la mémoire, en fixant les événements passés dans le cerveau. Mais jusqu’à présent, la répétition des activités neuronales au cours du sommeil, similaires à celles observées au cours de la journée, n’avaient jamais pu être prouvée.

Phase d’apprentissage

Cette fois-ci, les chercheurs ont suivi de près le sommeil de 57 personnes qui avaient été soumises à des tâches particulières au cours de la journée. Assises devant un écran, elles devaient appuyer le plus rapidement possible, mais sans se tromper, sur le seul des quatre boutons de la même couleur que celle qui leur était affichée.

Difficulté supplémentaire, elles devaient utiliser la main gauche pour appuyer sur les boutons vert et bleu, et leur main droite pour les boutons rouge et jaune. Sans leur dire, les chercheurs leur ont fait effectuer une série de huit couleurs de façon répétée (bleu, jaune, vert, rouge, jaune, bleu, rouge, vert), pour bien ancrer une série de mouvements dans les connexions neuronales du cerveau.

Des somnambules et des rêveurs particuliers

Les personnes étudiées n’ont pas été choisies au hasard : les chercheurs se sont penchés sur le cas de personnes sans problème de sommeil particulier (18), ou atteintes de deux troubles du sommeil, le somnambulisme (19 personnes) et le trouble du comportement en sommeil paradoxal (20). Si les deux troubles peuvent se confondre, ils se distinguent néanmoins sur certains points.

Les somnambules ont la particularité de « se promener en dormant » (comme le suggère l’origine latine du mot). Ainsi, alors que leur cerveau montre tous les signes d’un état en phase 3 ou 4 de sommeil, ce qui correspond aux phases de sommeil profond, leur corps est en mouvement et leurs yeux sont ouverts. Cet étrange comportement, généralement sans risque, trouve son origine dans les gènes ou dans le stress.

Le trouble du comportement en sommeil paradoxal est aussi caractérisé par des mouvements durant le sommeil dû à l’absence d’atonie musculaire, mais ils correspondent à la mise en acte du rêve et sont moins élaborés que chez les somnambules (qui ne rêvent pas).

Les somnambules révisent pendant le sommeil

Selon les résultats parus dans la revue Plos One, les vidéos prises lors du sommeil des volontaires, montrent que l’un d’entre eux réalise avec ses bras une danse particulière, correspondant trait pour trait aux mouvements effectués la veille lors des entraînements.

Pour les auteurs, il est évident que les activités neuronales se reconstituent pendant le sommeil :
 

« Selon nos connaissances, ces résultats représentent la première démonstration directe et non ambiguë d’un comportement évident de répétition d’une tâche apprise récemment pendant le sommeil ».

http://www.futura-sciences.com