Le saviez-vous ► Comment le visage rougit-il ?‏


Le visage qui rougit nous trahit car ce qui nous gène envoie des messages a notre cerveau qui font réagir notre corps …
 
Comment le visage rougit-il ?
 
 
Le personne a une pensée qui lui traverse l’esprit, causant une réaction qui excite son corps et le réchauffe. Du coup, la température fixe du corps est abaissée d’urgence par le centre du cerveau, autrement dit par un hypothalamus hyperactif. 
 
Ce message trompe le reste du cerveau, lui faisant croire que la chaleur du corps est beaucoup trop élevée et qu’elle doit donc être abaissée. La température du corps tombe alors que les vaisseaux sanguins, près de la surface de la peau, se dilatent, noyant ainsi la peau de sang. 
 
Cet afflux de sang cause le rougissement du visage. Chez certaines personnes, les oreilles, le cou et la poitrine rougissent aussi. Les vaisseaux sanguins étant plus près de la surface du visage, la rougeur y est plus visible. 
 
La Semaine/ Janv. 2011 

Galerie de photos : Bien du travail au Japon‏


On dit qu’une image vaut milles mots .. alors toutes ces images vaut encore bien plus que cela .. c’est un monde qui a changer dans l’espace d’une vague 

 
Galerie de photos : Bien du travail au Japon

TVA Nouvelles Après le violent séisme et le tsunami dévastateur qui ont ravagé le pays, les Japonais s’affairent à commencer la reconstruction de leur pays, qui s’annonce longue et coûteuse.
Voici une série de photos qui donnent une meilleure idée de l’état du pays.

Toutes les photos : (Crédit photo: AFP)
 
Bien du travail au Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
Conséquences du séisme et du tsunami, Japon
 
http://tvanouvelles.ca 

Alcoolique à trois ans


 

Mais quel sorte de parents va donner de l’alcool a de si jeunes enfants ? Comment peut-on hypothéquer la santé d’un enfant par une telle négligence ?

 

Alcoolique à trois ans

 

Alcoolique à trois ans

 

Photo: Photothèque La Presse

 

 Agence France-Presse
Londres

Un enfant de trois ans a été soigné pour alcoolisme dans un hôpital britannique, indiquent des statistiques diffusées lundi par le NHS, système de santé public.

  

L’enfant, dont l’identité n’a pas été révélée, fait partie des 13 jeunes âgés de moins de 13 ans qui ont été soignés pour alcoolisme par le NHS entre 2008 et 2010, a indiqué le National Health Service (NHS).

  

Soixante-dix enfants âgés de 13 à 16 ans ont dû recevoir des soins pour consommation excessive d’alcool tandis que 106 adolescents du même âge ont reçu un traitement pour alcoolisme, a-t-on précisé de même source.

 

Selon une enquête européenne réalisée en octobre 2009, les Britanniques sont les plus grands consommateurs d’alcool de l’UE. Le sondage, réalisé auprès de 27 000 ressortissants des 27 pays de l’Union européenne, avait révélé que 43% disent consommer une à deux boissons alcoolisées par jour, 24% confessent 3 à 4 boissons, 12% entre 5 et 6, 6% entre 7 et 9 et 6% admettent en boire 10 ou plus.

  

Il y a, selon cette enquête de l’UE, abus d’alcool avec 5 verres au moins lors d’une seule sortie, ce qui est le cas en fin de soirée pour 24% des Britanniques, soit un sur quatre.

 

http://www.cyberpresse.ca

Séisme et accident nucléaire: envisageables au Québec?‏


C’est sûr quand on voit ce qui se passe au Japon on peut se questionner ce qu’il arriverait si cela se passait au Québec. Car rien n’est assuré que le Québec soit toujours épargné des catastrophes naturelles .. A savoir si les risques sont semblables ou non qu’au Japon. Peut-être que les risques sont différents mais cela vaut-il vraiment la peine de continuer une énergie que si elle s’échappe elle fera plus de dégats que de service rendus

 
Séisme et accident nucléaire: envisageables au Québec?
 
Des officiers de police japonais circulent près de la centrale nucléaire Fukushima. Un réacteur de la  centrale nucléaire de Fukushima 1, impossible à maîtriser depuis  vendredi, a explosé dimanche midi.
 
Des officiers de police japonais circulent près de la centrale nucléaire Fukushima. Un réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima 1, impossible à maîtriser depuis vendredi, a explosé dimanche midi.
 
Photo: Reuters
 Anabelle Nicoud
La Presse

 
Si le Québec peut être touché par une secousse sismique, celle-ci a peu de risques d’être d’une ampleur comparable à celle que vient de connaître le Japon.
 
La côte est du Canada peut en effet voir des séismes d’une amplitude comprise entre 6 et 7, mais des secousses plus importantes sont possibles dans l’ouest du pays. Chose certaine, le Canada a adopté des normes de construction adaptées à ces risques.
 

«Il y a des règles de bâtiment très strictes et qui tiennent compte de la possibilité de séismes, surtout pour l’Ouest», dit Fiona Ann Derbyshire, professeure au département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’UQAM.

 
Quant à l’accident nucléaire, les risques sont présents, mais différents de ceux que connaît le Japon.
 

 «Il y a des risques, mais d’un autre type», croit André Bélisle, président de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique.

 
La zone de Bécancour, où est installée la centrale nucléaire Gentilly-2, présente beaucoup moins de risques sismiques que la région de Fukushima, au Japon.
 

«Mais il y a ce danger potentiel qu’on ne peut négliger. On est face à une vieille centrale, où des rénovations sont nécessaires depuis longtemps.»

 
La menace d’accident nucléaire au Japon a suscité, hier, des remises en question sur le nucléaire, notamment en France. Au Québec, l’interrogation est là aussi.
 

«Pourquoi maintenir ces dinosaures en activité? demande André Bélisle. On peut produire de l’énergie propre, renouvelable, sans impact sur l’environnement. Pourquoi prendre tous ces risques alors qu’on a des énergies propres?»


À Bécancour, l’actualité japonaise n’a toutefois pas semé la panique parmi les citoyens, assure le maire de la ville, Maurice Richard. M. Richard rencontrera Hydro-Québec aux côtés d’ingénieurs indépendants.
 

«On va s’attabler avec Hydro-Québec pour discuter de ce qui peut être fait. Je pense qu’il y a beaucoup à apprendre des Japonais.»

 
Bécancour est doté d’un plan d’évacuation, mais, par souci d’amélioration de son système d’alerte, la Ville a récemment lancé un appel d’offres public afin de concevoir un nouveau système pour joindre les citoyens en quelques minutes seulement.
 

 «Ici, le phénomène de la centrale est bien connu. Les gens ne sont pas inquiets, ça fait partie de notre vie. C’est une de nos dangerosités, mais nous la gérons de façon unique», assure-t-il.

http://www.cyberpresse.ca 

Pourquoi réduire ma consommation de sel?‏


C’est clair les aliments industriels sont trop salés et certains vont même resaler L’idéal serait vraiment qu’on prépare nous-même nos aliments … mais ce manque de temps est un problème pour plusieurs … mais il faut vraiment faire des choix judicieux Bref, le sel c’est a prendre avec des pincettes
 
 
Pourquoi réduire ma consommation de sel?
 
Plus de 90 % des hommes et près de 66 % des femmes de 19 ans et plus consomment plus de sodium que l’apport maximal tolérable.
 
Par Ronald Denis – Docteur en médecine, chirurgien et traumatologue 
 
Pourquoi réduire ma consommation de sel?
 
En matière de santé, lorsqu’on parle de sel, on fait en réalité référence au sodium présent dans le sel de table et dans d’autres aliments. Il s’agit d’un nutriment essentiel qui permet notamment d’équilibrer les liquides et les électrolytes de notre organisme et d’assurer le bon fonctionnement de nos muscles et de nos nerfs. Le problème survient lorsqu’on en consomme trop, ce qui, malheureusement, est le cas pour la plupart d’entre nous. 
 
Selon les données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, plus de 90 % des hommes et près de 66 % des femmes de 19 ans et plus consomment plus de sodium que l’apport maximal tolérable. Des tendances comparables se confirment chez les jeunes enfants et les adolescents. Pour ces derniers, les données sont encore plus inquiétantes, avec 97 % des adolescents et plus de 80 % des adolescentes qui consomment plus de sodium que l’apport quotidien tolérable. 
 
Le sodium est présent dans le sel de table. Toutefois, la majeure partie du sodium que nous consommons ne provient pas du sel que nous ajoutons dans nos recettes ou dans notre assiette. Il provient principalement des aliments industriels. Effectivement, l’industrie alimentaire ne ménage pas le sodium dans la préparation des aliments préemballés et prêts à consommer afin de les conserver et, surtout, d’en rehausser la saveur. Pizzas, repas congelés et prêts à consommer, sauces, viandes froides transformées, nachos, croustilles, craquelins et autres, de même que les aliments servis dans les restos-minute, regorgent de sodium. Pour ceux qui se nourrissent principalement de ces aliments, le risque est de faire de l’hypertension, soit d’avoir une tension artérielle élevée, ce qui augmente les risques de conséquences plus graves. 
 
L’hypertension
 
Le coeur est une pompe reliée aux tuyaux que sont les artères et, comme pour la plomberie, pour que notre système fonctionne convenablement, une pression adéquate doit être maintenue. La pression sanguine dépend de plusieurs facteurs, dont la force de la pompe, le volume de sang qui se déplace dans l’organisme et le diamètre des petits vaisseaux sanguins situés en périphérie.
 
Lorsque le coeur se contracte, le sang est propulsé dans les artères et exerce une pression sur leurs parois. À ce moment, la tension qui est exercée est maximale et elle est qualifiée de pression artérielle systolique. Lorsque le muscle cardiaque se relâche, entre les pulsations du coeur, la pression qui est alors exercée devient minimale et est appelée pression artérielle diastolique. C’est la raison pour laquelle, lorsqu’on mesure votre tension artérielle, on retient deux chiffres, celui de la pression systolique et celui de la pression diastolique. Une tension est dite normale lorsqu’elle est inférieure à la valeur 140 pour la pression maximale et 90 pour la pression minimale. Lorsque la tension dépasse ces valeurs, on parle de pression élevée ou d’hypertension.
 
On ne souffre pas de l’hypertension, car, dans la plupart des cas, elle passe inaperçue. Toutefois, à long terme, elle peut avoir de graves conséquences, car elle constitue un important facteur de risque de plusieurs maladies, parmi lesquelles des troubles cardiovasculaires, dont l’insuffisance cardiaque caractérisée par une diminution de la capacité du coeur à pomper, l’infarctus, l’angine de poitrine, l’accident vasculaire cérébral (AVC), des troubles rénaux ou des problèmes de vision. L’hypertension est également associée à la démence et à des problèmes sexuels.
 
L’hypertension n’est pas reliée qu’à une consommation excessive de sodium. L’obésité, une alimentation trop riche en matières grasses et faible en potassium, une consommation régulière et importante d’alcool, le tabagisme et le manque d’exercice sont tous des facteurs qui peuvent faire en sorte de participer à l’hypertension.

Votre tension artérielle
 
Votre tension artérielle devrait être vérifiée une fois par an à l’occasion de votre visite chez votre médecin. Vous faites de l’hypertension? La chose ne devrait pas être prise à la légère. Certes, des médicaments permettront de réduire votre tension artérielle, mais c’est surtout l’occasion de prendre à coeur de nouvelles habitudes de vie, comme consommer plus de fruits et de légumes frais, choisir des aliments transformés affichant une faible teneur en sel et en sodium, moins manger dans les chaînes de restaurants, cesser de fumer, limiter votre consommation d’alcool et être physiquement actif, par exemple. Votre pompe pourra ainsi vous assurer un plus grand nombre d’années de service…
 

http://fr.canoe.ca

Fort séisme de magnitude 6 au sud-ouest de Tokyo


La Terre a eu encore des spames destructrices au Japon. Les gens du pays déjà éprouvé n’ont pas d’autres choix que d’attendre que la crise de leur patrie se calme pour de bon ..

  

Fort séisme de magnitude 6 au sud-ouest de Tokyo

 

Agence France-Presse  

  

Japon - Fort séisme de magnitude 6 au sud-ouest de Tokyo

L’épicentre était situé tout près du mont Fuji, que l’on voit en arrière-plan de la ville de Tokyo.  

© AFP / Archives / Kazuhiro Nogi 
 

TOKYO – Un fort séisme de magnitude 6 s’est produit mardi soir au sud-ouest de Tokyo, où les immeubles ont tremblé.

 

L’épicentre était situé dans la préfecture de Shizuoka, à 120 km environ au sud-ouest de la capitale, et à proximité du mont Fuji, zone où les secousses ont été les plus fortement ressenties, a précisé l’Agence de météorologie japonaise. 

 

L’hypocentre était à seulement 10 km de profondeur, a-t-elle précisé.

  

L’institut de géophysique américain (USGS) a pour sa part évalué la magnitude de cette nouvelle secousse à 6,1.

  

Les deux réacteurs nucléaires qui se situent au plus près de cette zone continuent de fonctionner normalement, selon les informations de la compagnie d’électricité Chubu Electric Power, rapportées par l’agence de presse Jiji.

 

Le Japon est actuellement victime d’une série impressionnante de tremblements de terre, suivis de nombreuses répliques.

 

Il a subi vendredi dernier la plus forte secousse tellurique jamais mesurée en territoire nippon, de magnitude 9, au large des côtes nord-est, à moins de 400 kilomètres de la capitale.

 

Ce terrible séisme, suivi d’un tsunami dévastateur, devrait se solder par un bilan d’au moins 10 000 morts, selon les estimations officielles. Quelques 3373 décès ont à ce jour été confirmés.

 

Le tremblement de terre et le raz de marée de vendredi ont en outre durement endommagé les centrales nucléaires implantées dans cette zone, entraînant une série de graves problèmes contre lesquels continuent de lutter les autorités.


http://fr.canoe.ca