Arctique: découverte de restes vieux de 11 500 ans


Je suis toujours étonné qu’on puisse retrouver d’aussi vieux ossements et ce même s’ils appartenaient a un enfant..
 
Arctique: découverte de restes vieux de 11 500 ans
 
Arctique: découverte de restes vieux de 11 500 ans
Ben. A. Potter / The Associated Press
 
WASHINGTON – La découverte des restes d’un enfant de trois ans mis en terre il y a 11 500 ans par certains des premiers habitants d’Amérique jette un nouvel éclairage sur la vie quotidienne des premiers colons à avoir traversé de l’Asie vers le Nouveau monde, indiquent des chercheurs dans une étude qui sera publiée vendredi par le journal Science.
 
Les ossements sont les restes humains les plus anciens jamais découverts dans l’Arctique nord-américain, une «découverte passablement importante», a dit Ben A. Potter de l’université de l’Alaska à Fairbanks.
 
Les chercheurs savaient déjà que les premiers habitants de l’Alaska chassaient des proies imposantes. Le nouveau site révèle toutefois qu’ils consommaient aussi du poisson, des oiseaux et des petits mammifères, a-t-il ajouté.
 
«Nous savons maintenant qu’il y avait de jeunes enfants et des femmes, a dit M. Potter. C’est quelque chose que nous ignorions presque complètement.»
 
Le site de la découverte, Upper Sun River, est dans le centre de l’Alaska.
 
M. Potter dit que cette découverte, qui comprend les ruines d’une habitation et les restes incinérés d’un enfant, «est spectaculaire dans tous les sens du terme» puisque, auparavant, les chercheurs avaient pu principalement étudier des camps de chasse, ce qui leur avait permis de déterminer que les chasseurs poursuivaient des proies comme le bison et le wapiti avec des armes sophistiquées.
 
Les restes humains incinérés sont «la première démonstration d’un comportement associé avec la mort d’un individu», a dit M. Potter.
 
L’étude des dents de l’enfant a permis de déterminer qu’il était âgé d’environ trois ans, selon l’archéologue Joel Irish, lui aussi de l’université de l’Alaska à Fairbanks.
 
Les chercheurs ont aussi découvert sur place des outils de pierre.
 
Si ces ossements sont les plus anciens jamais retrouvés dans l’Arctique, la présence humaine en Amérique du Nord avait déjà été documentée plusieurs centaines d’années plus tôt. De l’ADN humain vieux de 14 300 a ainsi déjà été extrait d’excréments retrouvés dans une cave de l’Oregon.
 
Pour sa part, l’archéologue Michael Kunz, qui travaille pour le gouvernement américain et qui n’a pas participé à cette recherche, s’est demandé si l’enfant a bel et bien été incinéré, ou s’il n’a pas simplement été cuit et dévoré, puisque le «cannibalisme parmi les humains n’a rien de nouveau».
 
M. Potter a réfuté cette hypothèse en expliquant que des tissus mous semblent avoir été présents au moment de l’incinération. M. Irish a quant à lui expliqué que l’enfant avait été placé dans une position «paisible», genoux repliés et mains étendues de chaque côté, avant d’être incinéré.
 
Les os manquants, a-t-il dit, ont peut-être simplement été détruits par le feu.
 

http://techno.ca.msn.com

2 réponses à “Arctique: découverte de restes vieux de 11 500 ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s