Parole d’enfant ► Cheveux blanc


 

Bon ok ce n’est peut-être pas le même contexte de voir un enfant vieillir en étant un peu plus chaque jours des responsabilité que de voir un cheveux blanc sur notre tête … mais avouer que c’est très positif quand même
 
Cheveux blanc
 

Rose blanche - Abimée par la pluie, elle termine bientôt sa courte vie, mais les boutons floraux sont déjà prêts a prendre la relève.
 
Photo : linternaute.com / © Serge AGOMBART 
 
« Lény découvre que sa maman a un cheveu blanc: « Maman, tu es formidable, tu vieillis … » »
 
Lény 6 ans 

C’est compliqué ??


On se la complique tu la vie des fois !!! On est plus inquiet des quand dira-on, on s’imagine toute sorte de chose qui vont arriver si l’on fait ceci ou cela …Mieux vaut vivre au présent .. faire ce que nous avons a faire au présent …
 
C’est compliqué ??
 
lever du jour
 
Photo : linternaute.com/© Pierre Bacon
 
 La vie vous semble compliquée ? Commencez par vous la simplifier !
 
Trop souvent nous « pensons pour les autres », « il va se passer ci ou ça », on se fait toutes sortes de scénario catastrophes, qui la plupart du temps ne se réalisent pas.
 
Apprenez à vous simplifier la vie en vous simplifiant vos pensées, sortez de votre complexité !
 

Michel Poulaert 

Truc express ► Doigts de fée‏


Assez inusité comme truc mais si cela fonctionne pourquoi pas … tout les moyens sont bon pour se facilité la vie 
 
Doigts de fée
 
 

Lorsque vous cousez un tissu épais, passez régulièrement l’aiguille dans vos cheveux : elle pénétrera mieux dans le tissus. 
 
Ce truc semble farfelu, mais après l’avoir testé, j’avoue qu’il fonctionne bien 
 
7 Jours / Janv 2011

Arctique: découverte de restes vieux de 11 500 ans


Je suis toujours étonné qu’on puisse retrouver d’aussi vieux ossements et ce même s’ils appartenaient a un enfant..
 
Arctique: découverte de restes vieux de 11 500 ans
 
Arctique: découverte de restes vieux de 11 500 ans
Ben. A. Potter / The Associated Press
 
WASHINGTON – La découverte des restes d’un enfant de trois ans mis en terre il y a 11 500 ans par certains des premiers habitants d’Amérique jette un nouvel éclairage sur la vie quotidienne des premiers colons à avoir traversé de l’Asie vers le Nouveau monde, indiquent des chercheurs dans une étude qui sera publiée vendredi par le journal Science.
 
Les ossements sont les restes humains les plus anciens jamais découverts dans l’Arctique nord-américain, une «découverte passablement importante», a dit Ben A. Potter de l’université de l’Alaska à Fairbanks.
 
Les chercheurs savaient déjà que les premiers habitants de l’Alaska chassaient des proies imposantes. Le nouveau site révèle toutefois qu’ils consommaient aussi du poisson, des oiseaux et des petits mammifères, a-t-il ajouté.
 
«Nous savons maintenant qu’il y avait de jeunes enfants et des femmes, a dit M. Potter. C’est quelque chose que nous ignorions presque complètement.»
 
Le site de la découverte, Upper Sun River, est dans le centre de l’Alaska.
 
M. Potter dit que cette découverte, qui comprend les ruines d’une habitation et les restes incinérés d’un enfant, «est spectaculaire dans tous les sens du terme» puisque, auparavant, les chercheurs avaient pu principalement étudier des camps de chasse, ce qui leur avait permis de déterminer que les chasseurs poursuivaient des proies comme le bison et le wapiti avec des armes sophistiquées.
 
Les restes humains incinérés sont «la première démonstration d’un comportement associé avec la mort d’un individu», a dit M. Potter.
 
L’étude des dents de l’enfant a permis de déterminer qu’il était âgé d’environ trois ans, selon l’archéologue Joel Irish, lui aussi de l’université de l’Alaska à Fairbanks.
 
Les chercheurs ont aussi découvert sur place des outils de pierre.
 
Si ces ossements sont les plus anciens jamais retrouvés dans l’Arctique, la présence humaine en Amérique du Nord avait déjà été documentée plusieurs centaines d’années plus tôt. De l’ADN humain vieux de 14 300 a ainsi déjà été extrait d’excréments retrouvés dans une cave de l’Oregon.
 
Pour sa part, l’archéologue Michael Kunz, qui travaille pour le gouvernement américain et qui n’a pas participé à cette recherche, s’est demandé si l’enfant a bel et bien été incinéré, ou s’il n’a pas simplement été cuit et dévoré, puisque le «cannibalisme parmi les humains n’a rien de nouveau».
 
M. Potter a réfuté cette hypothèse en expliquant que des tissus mous semblent avoir été présents au moment de l’incinération. M. Irish a quant à lui expliqué que l’enfant avait été placé dans une position «paisible», genoux repliés et mains étendues de chaque côté, avant d’être incinéré.
 
Les os manquants, a-t-il dit, ont peut-être simplement été détruits par le feu.
 

http://techno.ca.msn.com

Un boa égaré qui coûte cher


Heu !!! C’est moi qui est borné ou quoi ? Qu’est ce que fait un boa dans un transport en commun … ??? Un boa, sa place est dans la nature .. Je ne comprend pas comment il se fait qu’on puisse se promener dans les lieux public par monsieur et madame tout le monde avec un animal qui peut-être dangereux pour les autres .. c’est un non sens !!!
 
Un boa égaré qui coûte cher
 
Un boa égaré qui coûte cher
 

Un boa constrictor.
Photo: Archives PC
Associated Press
Boston
 

Égarer un animal de compagnie dans les transports en commun peut coûter cher. Une femme, dont le boa constrictor de 90 centimètres lui avait faussé compagnie dans un train de banlieue de Boston, a reçu la facture de nettoyage des wagons
 
Après un mois de cavale, le réseau de transports a réclamé à Melissa Moorhouse 650 $ pour couvrir les frais liés à la désinfection de la ligne de train. Il s’agissait d’éviter toute contamination des passagers par des germes comme la salmonelle, qu’aurait pu laisser le serpent baptisé Penelope.

Melissa Moorhouse voyageait avec son boa enroulé autour du cou, mais l’avait perdu le 6 janvier dernier lors d’un trajet. Le serpent avait été aperçu en début de mois dans un wagon par un passager.
 
D’après le Boston Globe de mardi, l’autorité des transports de la baie du Massachusetts a reçu des plaintes d’usagers qui s’inquiétaient pour leur santé.
 
Et Mme Moorhouse a assuré qu’elle serait plus alerte lors de son prochain déplacement dans les transports publics avec son serpent.

http://www.cyberpresse.ca

De la crème glacée au lait maternel fait fureur à Londres


D’accord pour l’allaitement, d’accord pour des banques de lait maternelle avec vérification de la qualité pour des bébés dans le besoin … mais de la a vendre au grand public  pour de la crème glacée à base de lait maternelle   … pas sûr ! pas sûr !
 
De la crème glacée au lait maternel fait fureur à Londres
  
L'inventaire de glaces «Baby gaga» a été épuisé en quelques jours, en dépit d'un prix élevé.

L’inventaire de glaces «Baby gaga» a été épuisé en quelques jours, en dépit d’un prix élevé.

Photo: AFP
Agence France-Presse
Londres
 
Des glaces fabriquées avec du lait directement tiré du sein maternel ont fait fureur cette semaine à Londres dans une boutique du quartier touristique de Covent Garden.
 
Le stock de glaces «Baby gaga» était épuisé en quelques jours, en dépit d’un prix élevé: 14 livres la portion, soit 16,5 euros.

La boutique avait passé une petite annonce sur un site internet pour recruter les mères, qui ont tiré leur lait pour fabriquer les glaces.
 
Victoria Hiley, 35 ans, fait partie des 15 femmes ayant répondu à l’annonce. Selon elle, si les adultes savaient quel goût délicieux a le lait maternel, davantage de jeunes mères seraient prêtes à allaiter leur bébé.
 
 Et, «il n’y a pas de mal à vendre ses atouts pour se faire un peu d’argent, n’est-ce pas», a-t-elle confié à la BBC.
 
Du zeste de citron et de la vanille sont ajoutés au lait maternel -pasteurisé- lors de la fabrication des glaces, «complètement bios et naturelles», selon le fondateur du fabricant Icecreamists.
 
Le fondateur, Matt O’Connor ne comprend pas la répugnance de certains:
 
«si c’est bon pour nos enfants, c’est bon pour tout le monde», assure-t-il.

http://www.cyberpresse.ca