Les vieux


Vue de cette manière, vieillir apporte beaucoup plus a la société … 
 
Les vieux 
 
 
Durant l’absence de pluie, ce sont les jeunes arbres qui jaunissent les premiers. Les vieux ont des cachettes souterraines qu’on appelle expérience. 
 
Félix Leclerc 

Le petit hérisson


Pas parce que nous avons eu des mésaventure que tout est noire, que le monde est laid … Se faire une carapace nous oblige a rester dans notre coin tout seul.. Délaissons un peu cette carapace pour que de belles choses nous arrivent a nous aussi …
  
  
Le petit hérisson
  
 
Il était une fois un jeune hérisson pour qui la vie avait été difficile jusque là.

La seule chose pour laquelle il semblait vraiment doué,
c’était de se mettre en boule…
De nombreuses attaques lui avaient appris à se protéger
et il savait se faire tout rond plus vite que n’importe quel hérisson. 

À force de se faire agresser, il avait d’ailleurs fini par croire que tout le monde lui en voulait.
 Bien des êtres avaient essayé de s’en approcher et s’en étaient retournés tout meurtris.
C’est qu’en plus, il avait aiguisé chacun de ses piquants et prenait
même plaisir à attaquer le premier.
Sans doute se sentait-il plus important ainsi…

Avec le temps, il était devenu très solitaire.
Les autres se méfiaient de lui.
Alors il se contentait de rêver à une vie meilleure ailleurs,
ne sachant plus comment s’y prendre pour sortir de cette situation d’agression permanente.
Un jour qu’il se promenait toujours seul, non loin d’une habitation,
il entendit une étrange conversation entre deux garçonnets.
 
 » Tu sais , sur le dos, il y a plein de piquants, mais mon père dit
que le ventre est aussi doux que Caramel, tu sais, ma peluche préférée, disait le plus petit. J’aimerais bien voir ça !  »

Moi, je sais où il se cache, dit l’autre, sous ces haies. “

 
” Tiens, se demanda notre ami à quatre pattes , ne seraient-ils pas en train de parler de moi ? “

Ces paroles avaient excité sa curiosité.
 Était-il possible qu’il soit fait d’autre chose que des piquants ?
Il se cacha dans un coin et regarda son ventre.
Il lui sembla faire ce mouvement pour la première fois.
Il avait passé tellement de temps à s’occuper des petites épées sur son dos qu’il en avait oublié cette fourrure douce et chaude qui le tapissait en dessous.

” Mais oui, moi aussi je suis doux en dedans, constata-t-il avec étonnement.
Doux dedans, doux dedans, doux dedans ” chantonnait-il en sautillant d’une patte sur l’autre.
Celles-ci le faisaient rebondir .
Tiens, il avait aussi oublié le plaisir de danser.
Car les hérissons dansent les soirs de lune, le saviez-vous ?
Tout en dansant, il s’était rapproché des deux garçons. 

 
Le plus grand disait à l’autre :

 » Les renards font pipi dessus pour les obliger à s’ouvrir.
On pourrait bien en faire autant, comme ça on verrait…
Ah non ! dit le plus jeune. Je ne veux pas leur faire de mal,
ils sont très gentils. Il faut en apprivoiser un, en lui apportant tous les jours un œuf. Les hérissons adorent les œufs.
  

 


D’accord, mais il faut d’abord en trouver un ! dit son compagnon. “

Le petit animal tendait l’oreille.
Cette histoire commençait à beaucoup l’intéresser.
Comment ?
Il existait quelqu’un qui ne lui voulait pas de mal !
Après bien des péripéties que je vous laisse imaginer, et aussi des doutes, des hésitations, des peurs et des envies de fuir, notre ami Doux dedans, c’est ainsi qu’il s’appelle lui-même, accepta de se laisser apprivoiser.

Il passa de moins en moins de temps en boule.
Chaque jour, il s’exerçait à montrer sa fourrure.
Du coup, elle devenait de plus en plus douce et soyeuse.
Et ses piquants à force d’être délaissés finirent par s’émousser et
devinrent de moins en moins piquants.

Ah ! Que c’était bon d’avoir des amis… et aussi de se sentir si doux.
À force d’apprendre à être doux, il avait même fini par rencontrer une compagne qui elle aussi avait un ventre très, très doux… et devinez ce qui arriva ?…


Auteur inconnu 

Truc express ► Attention à la soie dentaire‏


Qu’est ce qui est plus dégoutant qu’une toilette bloquée et au prix que charge les plombier mieux vaut éviter les ennuis
 
Attention à la soie dentaire
 
 Ne jamais jetez la soie dentaire que vous venez d’utiliser dans les toilettes. Ces fils souvent cirés peuvent obstruer la tuyauterie en formant avec le temps un véritable écheveau. 
 
Donc, la soie dentaire, on le met à la poubelle pour ne pas voir le bout du nez du plombier 
 

Les oiseaux chanteurs, bêtes à concours


J’aime entendre le chant des oiseaux, ce genre de ressemblement doit etre assez unique en son genre mais comme c’est dommage que ce soit aussi une question d’argent … des concours en vue de gagner grâce aux chants des oiseaux … Que leur arrive t’il quand il vieillissent ..!!!
 
  
Les oiseaux chanteurs, bêtes à concours 
 
 

Il s’appelle Samuraï et possède un beau plumage jaune mais c’est pour son pépiement que le canari est cajolé par son maître: dans quelques minutes débute l’un de ces concours de chant d’oiseaux qui passionnent les Indonésiens
 
Quelques gouttes d’eau vaporisées sur le bec, de derniers encouragements et la cage de Samuraï est suspendue à un crochet à trois mètres de haut, au milieu d’une quarantaine d’autres.

Tout un spectacle
 
Effervescente, l’ambiance dans ce parc de Jakarta ressemble à celle de la salle de marché d’une grande bourse. Les maîtres remuent doigts et bras en tout sens pour communiquer avec leur oiseau. Les spectateurs interpellent leur favori, s’enthousiasment, parient.
 
Dans une telle ambiance, impossible d’écouter les volatiles. Les six juges prennent donc place juste en dessous des cages, tendant leurs oreilles expertes.
 
«Chaque lieu de concours est différent», témoigne Binsar, secrétaire de l’Association pour la conservation des oiseaux.
 
«Dans certains endroits, les spectateurs se tiennent tranquilles, écoutant les oiseaux en sirotant un thé. Mais, dans d’autres, c’est la folie».
 
Après 20 minutes de compétition, les juges se rassemblent pour délibérer. Ils placent un écusson sur la cage de l’oiseau ayant ravi leur ouïe par son répertoire.
 
Dans la foule, deux hommes se congratulent avant de récolter le prix de 200 dollars gagné par leur poulain. Le maître de Samuraï est déçu: son serin sort bredouille.

Un loisir sérieux
 
Les concours de chant d’oiseaux sont un loisir sérieux en Indonésie. Ils pèsent plus de 80 millions de dollars par an, de la vente des oiseaux à l’élevage des vers et criquets pour les nourrir, en passant par la fabrication des cages, selon une étude réalisée en 2006 par l’université d’Oxford et l’association Birds Indonesia.
 
Ce rapport estimait à un million le nombre d’oiseaux chanteurs élevés dans le pays et à 75 000 le nombre de passionnés.
 
Certains oiseaux ont atteint le rang de stars, comme le champion Zemorana, dont le corps orange «se secouait comme un tremblement de terre» lorsqu’il s’égosillait. Son propriétaire l’a cédé, en pleine gloire, pour 30 000 dollars.
Une équipe complète
 
Les plus enthousiastes ne reculent pas devant la dépense. Duta Ong, le patron aisé d’une entreprise de télécommunications, emploie ainsi trois personnes à temps complet pour entraîner, nourrir et soigner ses oiseaux chanteurs.
 
«Vous essayez de les préparer le mieux possible aux concours. Mais ce sont des êtres vivants. Ils peuvent être plus ou moins en forme le jour J», souligne-t-il.
 
L’homme d’affaires a débuté sa collection il y a environ dix ans, déçu de ne plus entendre à Jakarta les chants de la nature ayant bercé son enfance dans le centre de l’île de Java.
 
«Cela me manquait de ne plus être réveillé par les oiseaux. J’en ai acheté un, puis deux… Jusqu’à en posséder 130 aujourd’hui».
 
Pour M. Ong, participer aux concours est davantage une affaire de plaisir et de prestige que d’argent.
 
«Des passionnés fortunés me proposent d’acheter mes oiseaux, parfois pour 20 000 dollars pièce, mais je refuse».
 
La plupart des volatiles participant aux concours sont capturés en pleine nature dans les forêts tropicales et les bois de l’immense archipel indonésien.
 
Pour mieux protéger les espèces sauvages, des associations de protection de la nature ont lancé depuis quelques années des concours réservés aux oiseaux nés en captivité.
 

Comment reconnaître la commotion cérébrale


Avoir un coup sur la tête est souvent sans conséquences fâcheuses mais il est important quand même de surveiller le moindre symtômes ..
 
Comment reconnaître la commotion cérébrale 

Par Ambulance Saint-Jean, Coupdepouce.com
 commotion cerebrale-410
On est familière avec le terme «commotion cérébrale», mais sait-on réellement de quoi il s’agit? Est-ce différent de la compression cérébrale? Pour faire le point sur ces questions, nous avons fait appel aux experts d’Ambulance Saint-Jean.
 
Un objet qui nous tombe sur la tête, une mauvaise chute en ski… les occasions de subir une commotion – et dans certains cas, une compression – cérébrale sont malheureusement assez fréquentes. C’est pourquoi il serait utile de savoir distinguer ces dernières et de connaître les conséquences qu’elles peuvent entraîner.
 
La commotion cérébrale
 
Il s’agit d’une perturbation temporaire de la fonction cérébrale qui est habituellement causée par un choc à la tête ou au cou. Il peut y avoir une perte de conscience, qui ne dure généralement que quelques minutes. La victime peut dire qu’elle «voit des étoiles». Les causes courantes de la commotion cérébrale sont les collisions de la route, les chutes et les accidents de sport. Généralement, la récupération est rapide, mais il existe un risque de blessure grave au cerveau.
 
Signes et symptômes de la commotion cérébrale

 
•Perte de conscience partielle ou totale, habituellement de courte durée.
•Respiration superficielle.
•Nausées et vomissements à la reprise de conscience.
•La victime dit qu’elle voit ou qu’elle a vu des étoiles.
•Amnésie des événements précédant et suivant immédiatement la blessure.
 
La compression cérébrale
 
Dans la compression cérébrale, une partie du cerveau subit une pression excessive. Cette pression peut être créée par une accumulation de liquides dans la boîte crânienne ou par une fracture avec enfoncement dans laquelle les fragments osseux compriment le cerveau. La compression cérébrale est une forme d’hypertension intracrânienne. Ainsi, lorsqu’un coup à la tête provoque une hémorragie et que le sang ne peut s’écouler, il s’accumule dans la boîte crânienne et comprime le cerveau. Les signes de compression peuvent apparaître immédiatement après la blessure ou quelques heures, quelques jours ou même quelques semaines plus tard. Chez la victime qui a reçu un coup à la tête, il est très important de surveiller les signes vitaux ainsi que l’apparition d’autres symptômes.
 
Les signes de la compression cérébrale

Les signes de la compression cérébrale apparaissent graduellement; habituellement, ils s’aggravent avec le temps et avec le degré de pression.
 
•Diminution du degré de conscience.
•Inconscience qui peut être profonde dès que survient la blessure.
•Nausées et vomissements.
•Inégalité des pupilles.
•Absence de réaction à la lumière d’un ou des deux pupilles.
 
Choc à la tête: quoi faire?
Si une personne est victime d’un choc à la tête, on lui demande de ne pas bouger, on tente de la stabiliser et on lui soutient la tête avec précaution. La personne qui a subi une commotion cérébrale peut sembler de rétablir rapidement, mais on ne doit pas oublier que le danger de blessure grave est toujours présent. Aussi, on la surveille pour déceler les signes de compression et on lui suggère fortement de faire évaluer sa blessure par un médecin. Bien entendu, si la personne est inconsciente ou même semi-consciente, on n’hésite pas à composer le 911.
 
 
 
 

Les vidéos d’automutilation font tache d’huile


Je crois aussi que le fait de voir des jeunes s’automutiler sur internet en vidéo,  il y a un grand risque  d’entrainement. Des fois je me demande si on ne devrait pas mettre certaines limites à la liberté d’expression
 
Les vidéos d’automutilation font tache d’huile
 
Par Lauren La Rose, La Presse Canadienne
 


TORONTO – Les vidéos mises en ligne sur YouTube qui montrent des coupures, des brûlures et d’autres méthodes d’automutilation ont un impact important au-delà du monde virtuel et pourraient même renforcer ces comportements chez les internautes qui les regardent, selon une nouvelle étude canadienne.
 
Des chercheurs de l’Université de Guelph et de l’Université McGill se sont penchés sur la diffusion d’actes d’automutilation non suicidaires sur le populaire site de partage de vidéos. Cette pratique est décrite comme l’atteinte délibérée à sa propre intégrité physique, sans volonté de s’enlever la vie
 

Le principal auteur de la recherche, Stephen Lewis, a indiqué que son équipe savait que les jeunes utilisaient davantage YouTube que d’autres groupes d’âge, et que de 14 à 24 pour cent d’entre eux pratiquaient l’automutilation, selon certaines données.
 

M. Lewis, professeur adjoint à la faculté de psychologie de l’Université de Guelph, a réalisé avec son équipe une recherche dans YouTube sur les vidéos portant sur l’automutilation. Il a ensuite analysé les 100 vidéos les plus regardées qui, collectivement, avaient été vues à plus de deux millions de reprises.
 

Au total, 64 pour cent des vidéos étudiées présentaient des représentations visuelles d’automutilation.
 
Les chercheurs ont découvert que la plupart des blessures étaient infligées sur les poignets et les bras, suivis des jambes et du torse. La coupure était le mode d’automutilation le plus populaire.
 
Stephen Lewis affirme que les personnes qui cherchent ce genre de contenu en ligne peuvent être elles-mêmes enclines à l’automutilation.
 

«Dans cette perspective, je crois qu’il y a des risques que ces comportements soient renforcés par un visionnement répété de tels vidéos», a-t-il affirmé.
 
«Il peut aussi, mais pas dans tous les cas, se créer des communautés virtuelles au sein desquelles l’automutilation est acceptée.»
 

Wendy Lader, psychologue et co-fondatrice de S.A.F.E. Alternatives, un programme américain de traitement pour les personnes qui pratiquent l’automutilation, s’est elle aussi inquiétée des effets de telles vidéos.
 

«Nous connaissons dans le milieu une phénomène appelé « contagion », par lequel des individus qui connaissent ou voient d’autres personnes ayant utilisé cette technique» commencent eux-mêmes à s’automutiler, a-t-elle expliqué.

 

«Il ne fait aucun doute que ces vidéos peuvent pousser d’autres personnes à se faire du mal», a dit Mme Lader.

http://techno.ca.msn.com