Des enfants malvoyants apprennent à patiner‏


C’est fini le temps ou un handicape confinait les gens a la maison, seul sans amis, sans activités sociales .. Être mal voyant ne signifie plus d’être dans le noir totale mais bien faire des expérience sensoriel extraordinaire .. c’est prendre le contact avec les élements avec des sports qui étaient jadis réservé qu’au voyant Très belle initiative !!!
  
Des enfants malvoyants apprennent à patiner
 
Agence QMI 
Mélanie Colleu 
 

Fondation - Des enfants malvoyants apprennent à patiner
Le petit Mathis a inscrit son premier but, aux côtés de Mark DeMontis et de François Beauregard. 

©Joël Lemay / Agence QMI 
 

Ils ont entre six et treize ans et vivent tous avec un handicap visuel. Samedi après-midi, dans le cadre du programme «Du sport pour moi», conjointement organisé par la Fondation des Aveugles du Québec (FAQ) et l’Association Sportive des Aveugles du Québec (ASAQ), ces enfants ont pu chausser des patins et fouler la glace pour la première fois.

Si les premiers pas sont hésitants, les petites mains ne sont pas restées très longtemps cramponnées à la bande. Une fois l’appréhension dissipée, une vingtaine d’enfants malvoyants ont profité des joies de la glisse, à l’aréna du CEPSUM de l’Université de Montréal.

 
Le but de l’initiative, apprendre aux jeunes les bases du patinage pour qu’ils puissent se familiariser avec le sport et, pourquoi pas, se découvrir une passion.
 
«On leur donne les premiers éléments techniques, les rudiments du patinage. Et peut-être qu’après ils auront envie d’y retourner, d’emmener leurs parents ou même d’intégrer une équipe», a expliqué François Beauregard, président de la FAQ mais aussi capitaine du club de hockey sonore des Hiboux de Montréal.
 
Leur montrer que c’est possible
 
Avant de se lancer sur la glace, les enfants ont fait connaissance avec Mark DeMontis, fondateur de Courage Canada, une association qui vise à encourager les jeunes handicapés visuels à mener une vie active en leur montrant les bases du patinage.
 
Lui-même atteint d’une déficience visuelle dès l’âge de 17 ans, il confie aujourd’hui être fier des enfants:
 
 «Ils m’inspirent beaucoup parce qu’ils sont jeunes et courageux».
 
Âgés de six et sep ans, Mathis et Cédric, les enfants de Stéphanie Pelletier, se sont sentis pousser des ailes sur la glace.
 
 «Ils sont vraiment bien encadrés et on dirait qu’ils se rendent compte qu’ils ne sont pas seuls, que d’autres enfants vivent avec le même problème qu’eux», a confié la maman.
 
«Aujourd’hui, ils ont à leurs côtés des adultes handicapés visuels qui font partie d’une équipe de hockey. Ça leur montre que tout est possible, qu’il peuvent dépasser leurs limites», a expliqué François Beauregard.
 
Selon lui, c’est une belle leçon de «persévérance et de courage».
 
Le programme «Du sport pour moi» permet aux enfants vivant avec un handicap visuel de se familiariser avec plusieurs sports. Après avoir essayé le ski de fond, la raquette et le patinage cet hiver, les enfants s’initieront au judo.

http://fr.canoe.ca

2 réponses à “Des enfants malvoyants apprennent à patiner‏

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s