Des fleurs et des ronces…


Une très belle histoire a réfléchir .. arrêtons de rester dans notre coin, a garder nos dons que pour nous et sachons partager, aimer … L’union fait la force, et ce n’est pas un cliché, c’est une réalité .. c’est quand on se disperse que le chaos s’installe
Nuage
 
Des fleurs et des ronces…
 
 
C’est l’histoire, d’un jeune homme…. qui décida un jour de se promener dans un champ de fleur….

Lorsqu’il se rendit sur le champ de fleur, il n’y trouva que des ronces, du bois mort, des moucherons… Un champ de désolation.
Il y avait bien ici et là quelques pétales blanches, mais le spectacle était désolant.
Ce jeune homme décida alors, de transformer tout cela, en un lieu merveilleux.
Il observa tout d’abord l’attitude des moucherons, puis du bois mort et des vers qui rongeait deci dela, la verdure.

Cet homme aimait parler aux racines des plantes, cela pouvait durer plusieurs mois… Il s’entretient alors avec l’une d’entre elle.

Le discours du jeune homme plu énormément à cette petite racine….
 
A un tel point que cette petite racine, devint une fleur, la fleur devint pétales rayonnants de toute sa splendeur, devant le dur labeur du jeune homme.
 
Cette fleur se mit à réfléchir à son tour, et observa avec tristesse le milieu dans lequel elle évoluait. Elle lui dit (au jeune garçon):
 
– Penses tu que se soit un milieu pour qu’une fleur puisse s’épanouir ?
 
– Interroges le plus profond de ton âme, et concertes toi avec chacune de tes pétales, rétorqua t’il, sans doute, y trouveras tu la solution.
 
La petite fleur observa jour et nuit son entourage, afin d’y déceler une ressemblance, afin de se justifier sa présence. Mais rien n’y fait.
 
Son nectar emporté par le vent, elle qui soufflait si fort sur son coeur pour distribuer largement de ses bienfaits, donna bientôt naissance à de nouvelles plantes
 
Ce terroir propice aux moucherons pris progressivement une allure plus glorieuse
 
Le jeune homme connaissait chacune des fleurs de l’immense champ en déconfiture.
L’heure était venu de toutes les regroupées. Puis ils leurs dit ceci:
 
Regardez-vous toutes les unes les autres. Quels sont vos points communs ?
L’une répondit “Nos pétales”
L’autre répondit “Notre propreté”
Puis une autre encore”Nous aimons ce qui est beau et propre”
Une dernière dis “En revanche, nous n’aimons pas le sale et le poussiéreux”.
 
Alors le jeune homme leur dit:
 
Voyez-vous mes petites fleurs, il en est de même pour l’immense champ que voici. Vous êtes peu nombreuses, cependant c’est ici que vous vivez. Faites en sorte de toujours vous tenir réunis, sans jamais vous séparer.
 
Les vers guettent votre séparation, et exploiteront le moindre faux pas, afin que vous deveniez comme ce bois mort que voila. Voyez-vous cet immense arbre mangé par les mites et toutes sortes d’insectes ?
 
– Oui, répondirent les fleurs en choeurs.
 
– Et bien c’était le plus bel arbre, il y a encore très peu. Très beau, majestueux, propre, radieux, agréable à la vue… Mais savez-vous pourquoi son intérieur est habité par les vers et les animaux les plus détestables aujourd’hui ?
 
– Non, dirent-elles d’un air dépité.
 
Et bien tout simplement parce que cette arbre n’a pas donné de sa sève à son entourage, il a négligé la verdure qui l’entourait, il a négligé également de distribuer ses fruits en les faisant tomber pour que toutes les sortes de plantes puissent en bénéficier. Cette négligence, mes très chères petites fleurs. Cette négligence et cet individualisme ont changé son aspect. A un tel point qu’aujourd’hui toute sa grandeur fait partie du passé. Ses merveilleuses branches emplies de feuilles vertes pleines de vie ont disparu…
 
Et il vous arrivera la même chose, si vous vous négligez les unes les autres…
Ne négliges pas ton semblable, car si tu le négliges, tu te négligeras toi même.
Tu seras une proie alors très facile pour qui cherche à t’absorber dès le premier jour de ta vie… et surtout dès le premier jour où tu as compris que tu étais une merveilleuse fleur pleine de vie, animé par la lumière…
 
Auteur inconnu

 

 
.

3 réponses à “Des fleurs et des ronces…

  1. Très beau texte qui oblige à la reflexion, puis à la méditation. Partagez ce texte avec tous afin d’ éloigner les vers pour redonner du vert a cette vie qui est la nôtre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s