Maladie d’Alzheimer: avoir de bons amis aurait un effet protecteur


Avec cette étude, on peut sans se tromper dire que peut importe l’âge, l’amitié durable et sincère est importante … Ce n’est pas le nombre d’amis qui compte mais bien la qualité d’entretien entre eux .. Il faut mettre du temps dans les deux parties pour que cette amitié soit enrichissante et florissante a tous les niveaux

Nuage

 
Maladie d’Alzheimer: avoir de bons amis aurait un effet protecteur
 
Maladie d’Alzheimer: avoir de bons amis aurait un effet protecteur
 
Pouvoir compter sur un réseau social de qualité serait lié à un risque réduit d’être atteint de démence et de la maladie d’Alzheimer chez les aînés, selon une étude française1.
 
L’étude a été menée pendant 15 ans auprès de 2 089 aînés. Des chercheurs ont en effet découvert que les personnes de 65 ans et plus qui se disent satisfaites de leurs interactions sociales ont 23 % moins de risque de souffrir de démence en vieillissant.
 
La présente étude révèle que c’est la qualité plutôt que la quantité des liens sociaux qui semble jouer un rôle protecteur contre la démence et la maladie d’Alzheimer2.
 
Selon les auteurs, en prenant de l’âge, les gens accordent généralement plus de valeur à la satisfaction émotionnelle. Par conséquent, les aînés limitent progressivement leurs interactions sociales en choisissant un groupe restreint de parents ou d’amis avec qui ils ont des relations plus enrichissantes plutôt qu’un groupe élargi de personnes, comme le font les plus jeunes.
 
La qualité des liens sociaux sur divers aspects de la vie a fait l’objet de nombreuses études. Des bienfaits sur la santé mentale et le bien-être ont déjà été démontrés. Le fait de maintenir de bonnes relations et de s’engager dans des activités sociales aiderait, par exemple, aux fonctions cognitives, c’est-à-dire aux activités mentales, comme la pensée, la mémorisation et l’apprentissage.
 
Les chercheurs encouragent les professionnels de la santé à porter une attention particulière à la qualité des relations sociales des personnes âgées et d’en faire la promotion dans leurs stratégies de prévention de la démence.
 
 
 
Louis Gagné – PasseportSanté.net
 
 
 
1. Amieva H, Stoykova R et al. What Aspects of Social Network Are Protective for Dementia?, Not the Quantity But the Quality of Social Interactions Is Protective Up to 15 Years Later. Psychosom Med. 2010 Aug 31.
2. Les participants ont dû répondre à un questionnaire établissant la valeur de leur état matrimonial, la taille et la nature de leur réseau social, leur perception d’être compris, la satisfaction et la réciprocité (donner et recevoir) de leurs échanges sociaux. Seuls ces deux derniers aspects ont révélé un lien significatif avec ces maladies.
 

3 réponses à “Maladie d’Alzheimer: avoir de bons amis aurait un effet protecteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s