L’art au coeur des sciences


Disons que les explications ne sont  pas toujours évidentes a comprendre pour des profanes mais une chose est sur c’est que meme scientifiqur ce sont de très belles images qui pourraient même faire la décoration d’un appartement, d’un bureau

Nuage

 
L’art au coeur des sciences
 
Plasma
 

images science
Le panache lumineux que nous voyons dans cette photo est généré par un propulseur à effet Hall – une technologie de propulsion électrique qui utilise des champs magnétiques et électriques pour ioniser et accélérer un propergol (dans ce cas, le xénon) pour produire la poussée. Ces dispositifs sont utilisés pour une variété d’applications pour engins spatiaux tels que la stabilisation par satellite. © Jerry Ross
 
Illumination thérapeutique
 
lumière
 
De jeunes chimistes ont mis au point un mécanisme imitant la photosynthèse afin d’exciter des catalyseurs via la lumière. Ce système fournit de l’énergie 100% naturelle ou renouvelable pour réaliser des réactions chimiques lors d’élaboration de médicaments, entre autres.  © David Nagib

 
Une énergie incroyable
 
trou noir
 
Pour minimiser leur énergie, les étoiles à neutrons ont tendance à s’éloigner rapidement du massif trou noir en approche dans une galaxie. Elles atteignent des orbites galactiques excentrées. © Tim Koby ’11
 
Désordre photonique
 
physique optique

Ci-contre, nous observons un réseau désordonné de matériaux diélectrique bloquant la lumière d’une quelconque polarisation lorsque celle-ci dépasse une certaine fréquence. © Marian Florescu (research scholar), Paul J. Steinhardt (fac)
 
Anneaux olympiques
 
jo
 
Le bruit est souvent considéré comme nocif pour la transmission du signal. Néanmoins, il porte toujours une quantité remarquable d’énergie qui peut être pratique dans certaines situations – si elle est utilisée dans le droit chemin ! Dans cette expérience, par exemple, nous avons utilisé un matériel "non linéaire" – qui est connu pour modifier le comportement de la lumière de façon étrange – afin d’en extraire l’énergie du bruit.  Ainsi, une image masquée – dans ce cas, une image des anneaux olympiques – apparaît comme une tendance claire. © Dmitry V. Dylov (GS) and Jason W. Fleischer (fac) 
Ecoulement visqueux
 
viscosité
 Ci-dessus, une sphère est plongée près de la surface libre d’une remorque-citerne remplie d’huile de silicone, qui est 5 000 fois plus visqueuse que l’eau. On observe ainsi les modèles d’écoulements qualifiés dans ce cas d’écoulements laminaires -parallèles les uns aux autres. © Shelley Chan ’11, Josue Sznitman (postdoc), Alexander J. Smi
 
Droit dans les yeux
 
oeil souris
 
Gros plan sur une section d’œil de souris. Nous pouvons distinctement voir le tissu conjonctif, les vaisseaux sanguins, la sclère (la partie blanche de l’œil) et une partie de la rétine. © Praveena Joseph-de Saram (GS) and Michael J. Berry, II (fac) 
 
Surface sous tension
 
tension
 
Cette photo immortalise la réaction de la surface de l’eau suite à la collision avec une goutte d’eau. © David Heinz
 
Figures étranges
 
mouvements
 
Ces panneaux montrent le mélange qui a lieu quand une plaque plane monte et descend dans un autre fluide immobile. Chaque face représente le champ d’écoulement du fluide en un point différent dans le temps.  Comme le liquide se mélange, les expressions du visage sont plus élaborées. © Steve Brunton
 
La vie dans une goutte
 
goutte
 
Le nématode C. elegans est un organisme modèle largement utilisé dans la recherche biologique et génétique qui est connu pour faire preuve d’une robuste locomotion. Ici, nous illustrons le modèle de nage d’un C. elegans (environ 1 mm de long) dans une goutte d’eau, il nage sur le pourtour. © Rajarshi Ghosh and Josue Sznitman
Séparation
 
spermatozoïdes
 
Dans cette image, nous observons la phase d’individualisation des spermatozoïdes au cours de la spermatogénèse (formation des cellules reproductrices mâles). On voit très clairement les complexes d’individualisation -en rouge- qui courent de droite à gauche sur les spermatozoïdes. © Shuwa Xu
 
Traînées de flammes
 
flammes
 
Ce cliché est un instantané qui représente la concentration en particules présentes dans le flot de gaz-solide. Les zones oranges indiquent une forte concentration en particules; alors que les zones noires indiquent l’inverse. © William Holloway
 
 

3 réponses à “L’art au coeur des sciences

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s