Menacé d’extinction, le requin trouve des défenseurs inattendus


Des personnes qui ont été blessées par des requins sont prêt a les défendre car ils sont des créatures qui ne font que suivre leur instincts alors que nous, nous suivons nos passions et de ces passions nous risquons de tout détruire
Nuage
 
Menacé d’extinction, le requin trouve des défenseurs inattendus
 
Menacé d'extinction, le requin trouve des défenseurs inattendus
 
 
 
Chaque année, 73 millions de requins sont tués pour leurs ailerons, cuisinés en soupes très demandées sur le marché asiatique.
 
Photo: Bloomberg News
Agence France-Presse
New York
 
 
Ils ont été mutilés à vie en se retrouvant face à face avec un requin, mais, loin d’être rancuniers, neuf rescapés du prédateur réunis au siège des Nations-Unies à New York ont appelé lundi à protéger l’animal menacé d’extinction.
 
D’après le Pew Environment Group, qui a organisé la réunion, 30% des espèces de requins sont menacées ou quasi-menacées d’extinction, tandis que l’incertitude plane au-dessus de 47% d’entre elles.
 
«On est en train de décimer la population de requins juste pour un bol de soupe», estime Paul de Gelder, un plongeur de la marine australienne qui a perdu sa main droite et son mollet droit l’an dernier dans le port de Sydney.
 
Chaque année, 73 millions de requins sont tués pour leurs ailerons, cuisinés en soupes très demandées sur le marché asiatique, une surpêche conduisant certaines espèces, comme le grand requin blanc, au bord de l’extinction.

D’après les scientifiques, la disparition des requins, qui figurent au sommet de la chaîne alimentaire, déstabilise l’ensemble de l’éco-système marin.
 
Quand le prédateur disparaît, les oiseaux marins s’épanouissent, et se disputent de quoi manger avec les thons, une autre espèce en voie de disparition. Lorsque le requin s’éclipse du subtil équilibre océanique, c’est aussi la vie sur les barrières de corail qui s’effondre.
 
«Les ramifications sont vastes sur l’écosystème de l’océan», souligne Matt Rand, chargé de la protection des requins pour Pew. Et pourtant, «dans l’océan, il n’y a aucune limite au nombre de requins pouvant être capturés», commente-t-il.
 
Pew milite pour imposer de stricts quotas de pêche au niveau international et mettre un terme à la pratique du «finning», qui consiste à trancher les nageoires des requins et à rejeter en mer les corps mortellement blessés.
 
Les survivants réunis lundi aux Nations-Unies estiment que la crainte qu’inspirent les requins est disproportionnée.
 
On recense chaque année dans le monde moins de 70 personnes blessées par un requin, et seule une poignée d’entre elles décèdent, si bien qu’il est plus probable d’être frappé par la foudre.
 

2 réponses à “Menacé d’extinction, le requin trouve des défenseurs inattendus

  1. C’est fou, j’ai déjà vu un reportage sur les requins qu’on rejetait à la mer après leur avoir pris leur aileron…C’est super de défendre leur cause…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s