À beau mentir qui vient… du Web!


L’Internet est un bel outil sauf qu’il semble que la l’égalité de ce qui est correct et ce qui ne l’est n’est pas une ligne tracée toute droite … Parce que c’est virtuel certains pensent qu’ils peuvent tout se permettre et aller jusqu’à la vie privée des gens ..
Nuage
 
À beau mentir qui vient… du Web!
 
Activités en ligne illégales - À beau mentir qui vient... du Web!
 
Selon une récente étude de Symantec, 31% des internautes Canadiens se seraient cachés derrière une fausse identité sur le Web. 
 
 
OTTAWA – Les Canadiens ont un comportement différent lorsqu’ils naviguent sur la Toile, indique une récente étude intitulée «The Norton Cybercrime Report: The Human Impact».
Selon les conclusions de cette étude, 44% des Canadiens disent avoir déjà menti en ligne, comparativement à 45% au niveau mondial, tandis que 20% des Canadiens ont posé des gestes en ligne qu’ils regrettent, un chiffre qui se situe à 22% à l’échelle mondiale.
 
De plus, 31% des Canadiens et 33% des internautes de la planète se seraient cachés derrière une fausse identité sur le Web.
 
L’étude a également permis de découvrir que près de la moitié des Canadiens considèrent qu’il est correct de télécharger de la musique et des films sans payer.
 
«Les cybercriminels se cachent sur les sites où les gens téléchargent des contenus illicites, et ils utilisent ces canaux pour distribuer des logiciels malveillants», a indiqué Adam Palmer, conseiller en cybersécurité chez Norton.
 
L’entreprise a interrogé plus de 7000 adultes, répartis dans 14 pays.
 
Selon une enquête mondiale menée sur cette question, 11% des gens considèrent qu’il est correct d’usurper l’identité de quelqu’un d’autre en ligne, alors que 12% des répondants estiment qu’ils peuvent s’approprier la recherche de quelqu’un d’autre.
 
Quelque 12% des gens ont déclaré n’avoir aucun problème à regarder les fichiers personnels ou les courriels de quelqu’un d’autre. Plus encore, 5% des personnes sondées jugent correct de pirater l’ordinateur d’un inconnu dans le but malveillant de vendre ses informations personnelles en ligne.
 
«De toute évidence, la ligne est floue entre ce qui est éthique et ce qu’il ne l’est pas», a indiqué Lynn Hargrove, directrice chez Symantec Canada, l’entreprise qui a commandé cette étude.
 

Une réponse à “À beau mentir qui vient… du Web!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s