Des voitures propulsées avec des eaux usées


Je rêve du jour ou nous allons éviter de trop prendre de la terre et d’utiliser en recyclant ce que nous produisons .. J’ai aussi bonne espoir que l’ère du pétrole touche a sa fin .. tout en évitant une crise économique dans les pays les plus touchés. Le fait de récupérer les eaux usées pour rouler en voiture alors pourquoi pas
Nuage
 
 
Des voitures propulsées avec des eaux usées
 
Des voitures propulsées avec des eaux usées
 
Provenant de la pluie, des installations sanitaires, de l’industrie et de l’agriculture, les eaux usées sont composées à 99,93% d’eau et à 0,07% de matières organiques et inorganiques, divers éléments chimiques et des pathogènes. Elles possèdent des éléments potentiellement récupérables, tels que l’azote ou le phosphore.
 
Archives, LeDroit
  Isabelle Burgun
Agence Science Presse
 
 
Les véhicules de la municipalité de Saint-Hyacinthe rouleront bientôt grâce aux rejets de ses citoyens! Pour les propulser: le méthane naturel recueilli à la station d’épuration des eaux usées de la ville.
 

Biogaz, bioplastique, bioénergie ou fertilisant, le traitement des eaux usées est promis à un bel avenir. Et selon Yves Comeau, professeur au département des génies civil, géologique et des mines de l’École Polytechnique de Montréal, les eaux usées pourraient bien devenir le nouvel or bleu.
 
«Il faut les voir comme une ressource naturelle. Dans le futur, on valorisera leur utilisation et même celle des boues de décantation», disait-il devant de nombreux autres chercheurs réunis récemment lors de la 9e Journée de la recherche.
 
Provenant de la pluie, des installations sanitaires, de l’industrie et de l’agriculture, les eaux usées sont composées à 99,93% d’eau et à 0,07% de matières organiques et inorganiques, divers éléments chimiques et des pathogènes. Elles possèdent des éléments potentiellement récupérables, tels que l’azote ou le phosphore. Même la chaleur dégagée des boues de traitement pourrait servir à la fonte de la neige usée recueillie l’hiver par les municipalités. Il existe même aujourd’hui des réseaux de traitement tertiaire qui récupèrent l’urine provenant des installations sanitaires.
 
Déjà à Montréal, au sein du Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux (CREDEAU), les chercheurs tentent de mettre au point des procédés de récupération de l’azote et du phosphore par procédés biologiques, physiques et chimiques.
 
Le Danemark et le Japon développent aussi des technologies pour tirer parti des eaux usées: aire de séchage des boues et activateur d’aérobie. En parcourant les sites de compagnies de traitement des eaux comme Veolia Eau, on se rend compte qu’il s’avère déjà possible de tirer parti – et même de faire de l’argent – de l’eau sale!
 
Le futur Congrès de l’eau, IWA World Water, qui se tiendra à Montréal en septembre prochain, attirera bon nombre de recycleurs d’eaux usées à découvrir.
 
Pour en savoir plus L’eau, source d’avenir. Le programme de la 9e Journée de la recherche de l’École Polytechnique: www.polymtl.ca/recherche/journee/
 
Le Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux (CREDEAU): www.polymtl.ca/credeau/
 
IWA World Water se tiendra à Montréal en septembre: www.iwa2010montreal.org
 

2 réponses à “Des voitures propulsées avec des eaux usées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s