DPJ Des parents démunis


De nos jours c’est de plus en plus difficile d’élever des enfants et encore plus quand ils sont pré ados ou en plein dans l’adolescence .. On a beau critiquer les parents mais des fois ces parents on l’impression de faire que réprimander car les discussions sont closes autant des deux parties .. Quand un jeune qui tue sa mere sous l’effet de drogues .. est la faute de sa mère ??? La DPJ ? La société en générale ? Si on met plus dure les lois et réglements ont crient haut et fort qu’on atteint a la liberté des droits de l’homme, de l’enfant etc .. Alors ont fait quoi ? On attend que ca pete ?
Nuage
 
DPJ Des parents démunis
 
DPJ - Des parents démunis
 
TVA Nouvelles a appris que de plus en plus de parents font eux-mêmes appel à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) pour demander de l’aide pour leur enfant. En Montérégie, le nombre de signalements a augmenté de 10% au cours des trois derniers mois seulement.

Au Centre jeunesse de la Montérégie, 20% des 4 000 signalements annuels sont effectués par les parents eux-mêmes, devenus totalement impuissants devant la situation avec leurs enfants.

«On est dans une société aussi d’enfants rois ou d’enfants délaissés», explique Sonia Gilbert, directrice de la Protection de la jeunesse pour la Montérégie.
 
Certains jours, l’établissement enregistre jusqu’à 270 appels. Phénomène inquiétant, depuis le mois d’avril, le nombre de signalements en Montérégie s’est accru de 10%.
 
«On se questionne sérieusement sur les difficultés économiques, la violence aussi dans les milieux familiaux…», ajoute Sonia Gilbert.
 
La situation est à ce point préoccupante que pour éviter des drames, une vingtaine d’intervenants supplémentaires viennent d’être embauchés.
 
«Une liste d’attente en protection de la jeunesse, ce n’est pas une personne qui est en attente sur une civière à l’hôpital, c’est un enfant négligé qui est dans une maison, mentionne Sonia Gilbert. Alors, il faut se dépêcher à y aller.»
 

Un grand défi
 
TVA Nouvelles a rencontré un père qui a demandé l’aide du CLSC pour son adolescente, consommatrice de marijuana. Mais ça n’a pas suffi. Démuni, l’homme, qui souhaite garder l’anonymat, a alors alerté la DPJ en pleine nuit. La police et les intervenants sont venus chercher la jeune femme de 16 ans à son domicile.
 
«J’étais vraiment à terre. J’ai pleuré pendant les deux premiers jours où je suis arrivée», raconte la jeune femme qui en a voulu énormément à son père.
 
«J’avais envie de le haïr, mais j’étais pas capable.»
 
L’adolescente a passé un mois dans un centre jeunesse.
 
«Quand on le fait pour des raisons qui sont pour sauver notre enfant, bien, (…) C’est pas un geste de trahison», mentionne son père.
 
Sa fille, qui est de retour à la maison, dit que son passage au centre l’a beaucoup aidée. Elle a cessé de consommer.
 
«C’est un grand défi pour nous deux», avoue son père.
 
Depuis qu’elle a côtoyé des jeunes en détresse, il l’a l’impression qu’elle n’est plus la même.
 
«Tu rencontres des gens qui ont vécu tellement la vie plus difficile que toi que tu réalises à quel point ta vie est belle, explique la jeune femme. Tu te regardes, puis tu te dis: moi, je me ramasse à la même place qu’eux, sauf que je l’ai eue facile, puis eux autres, ils l’ont pas eue facile. C’est ça qui m’a fait me réveiller aussi.»
 
(TVA Nouvelles)
 

 
Cette entrée, publiée dans Non classé, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

5 réponses à “DPJ Des parents démunis

  1. Maudit que c’est déplorable tout ca. Nous ne savons plus avoir des enfants etc.. Mon dieu imaginez ds le temps les familles de 14 à 18 ans olaaaa. Je suis contente quand je vois ca de ne pas en avoir eu pt moi aussi mes enfants seraient remplis de problemes et pt que moi j’aurais pas été à la hauteur qui sait… si j’aurais eu des enfants je les aurais eu avec une vraie famille mais hélas ce mots n’existe plus…

  2. Les parents ne prennent pas du temps pour être avec leur enfant, ce qui est dommage. Ces enfants sont laissés à eux-même alors….Les parents sont là pour inculquer les vraies valeurs mais de nos jours….ils ne visent que la performance et non la qualité

  3. On a malheureusement encore trop souvent tendance à blâmer les parents pour tous les problèmes familiaux. Oui, il y a de mauvais parents, mais il y a aussi des enfants qui en font baver à leurs parents…

  4. C’est exactement cela que je pense Sonia un moment donné me semble que les parents on le dos large pour toutes les calamites qui arrivent aux enfants.. Il faut voir qu’avec ce qui existent en dehors du foyer ce n’est pas facile pour eux de les amener a des êtres responsable et on ne peut pas non plus les enfermer a doubles tours …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s