Un marsupial venu d’Europe


Il n’y a pas juste l’histoire de l’homme que l’ont peut retracer dans le temps, mais aussi des animaux qui semblent eux aussi avoir émigré pour survivre dans des milieux plus favorable
Nuage
 
Un marsupial venu d’Europe
 
marsupial-molaire
 
Photo: CNRS
 
Molaire supérieure du Arcantiodelphys marchandi
 
 
L’Europe n’est pas le continent habituellement associé aux marsupiaux. Dans l’étude de l’évolution des premiers mammifères de type moderne (marsupiaux et placentaires), ce continent est pratiquement une terre inconnue.
 
Aucun fossile n’a été trouvé au Crétacé entre 125 et 84 millions d’années (ma), et très peu jusqu’à la limite Crétacé-Tertaire (65 ma).
 
 
Un Opossum

Photo: iStock
L’Arcantiodelphys marchandi ressemblait à un opossum.
 
Or, surprise! Les restes d’un des plus anciens marsupiaux connus dans le monde ont été mis au jour dans un gisement de Charente-Maritime, en France.
 
Selon les paléontologues du Centre national de la Recherche scientifique de France, cette découverte propose une nouvelle lecture des voies de migration des premiers mammifères marsupiaux.
 
Les restes fossilisés comprennent quelques dents, récoltées après lavage et tamisage de 5 tonnes de sédiments, d’un nouveau mammifère de taille minuscule, appelé Arcantiodelphys marchandi. Il est l’un des marsupiaux les plus anciens et les plus primitifs connus dans le monde. Il est aussi le plus ancien représentant connu en Europe des mammifères de type moderne.
 
Arcantiodelphys marchandi aide à mieux comprendre l’évolution des premiers temps de l’histoire des marsupiaux, jusque-là essentiellement nord-américaine d’après les fossiles connus. Sa découverte montre que le continent européen a joué un rôle méconnu à ce jour dans l’origine et le début de la dispersion des marsupiaux. Elle confirme également les relations entre l’Europe et l’Amérique du Nord.
 
Ces marsupiaux archaïques ont ensuite colonisé les continents du sud, l’Amérique du Sud et surtout l’Australie, où ils sont actuellement les plus diversifiés. Les kangourous, koalas et opossums sont les représentants actuels de cette lointaine origine nordique des marsupiaux.
 
Le détail de cette recherche est publié dans la revue PNAS.
 

Une réponse à “Un marsupial venu d’Europe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s