Images saisissantes d’une éruption solaire


Grâce au satellite SDO qui se promène tranquillement en orbite autour du soleil, nous avons droit a une chorégraphie de flammes qui s’élèvent dans l’espace.
Nuage

 

Images saisissantes d’une éruption solaire

 

Images saisissantes d'une éruption solaire

Crédit photo : Capture d’écran NASA

La NASA a dévoilé des images d’une éruption solaire qui s’est produite le 2 avril dernier.

La NASA a dévoilé hier des images impressionnantes d’une éruption solaire, captées par son satellite Solar Dynamics Observatory (SDO), le 2 avril dernier.

Une éruption solaire consiste en de puissantes explosions radioactives provoquées par l’accumulation d’énergie magnétique et est classée en différentes catégories: A, B, C, M, et X. Celle du 2 avril était de classe M6.5.

 

Si l’agence spatiale américaine a été en mesure de rapporter des images aussi précises de ce phénomène, c’est dû à la présence en orbite du satellite SDO qui gravite autour de l’astre brûlant depuis février 2011 afin de récolter images et informations.

http://tvanouvelles.ca/

En 24 heures Trois grandes éruptions solaires en 24h, dont la plus puissante


Le soleil s’emporte, bouillonne et explose. Des éruptions solaires ont été détectés depuis 24 heures. Phénomène normale mais la technologie peut-être affecté comme cela a déjà arrivé .. Par contre, cette fois ces éruptions semblent avoir pris une autre direction que la terre
Nuage

 

En 24 heures

Trois grandes éruptions solaires en 24h, dont la plus puissante

 

En 24 heures - Trois grandes éruptions solaires en 24h, dont la plus puissante

Photo AFP / NASA

WASHINGTON – Trois grandes éruptions solaires se sont produites en 24 heures, dont la plus puissante à ce jour cette année, indique la Nasa, qui montre sur son site des images spectaculaires de ces phénomènes.

La précédente plus importante éruption solaire de 2013 a eu lieu en avril.

Les trois dernières éruptions observées lundi et mardi étaient de catégorie dite X, qui correspond à la plus grande intensité de ces phénomènes. Ce sont les premières de ce groupe cette année, précise l’agence spatiale américaine.

Ces explosions ou éjections de masse coronale (EMC) projettent du plasma ionisé dans l’espace à de grandes vitesses, dont la dernière observée mardi à 2250 km par seconde, ce qui est particulièrement rapide, souligne la Nasa.

Ces trois dernières éjections coronales vont former un nuage de matériaux solaire qui pourrait affecter le fonctionnement des deux satellites STEREO-B et Epoxi qui surveillent les tempêtes solaires et les comètes.


«Les membres du personnel responsable de ces satellites ont été avertis et si nécessaire ils prendront des mesures de sauvegarde des instruments», indique encore la Nasa.

L’accroissement du nombre et de l’intensité de ces éruptions solaires correspond au début du nouveau cycle d’activité du Soleil qui atteindra son maximum en 2013. Le Soleil connaît alternativement des cycles de onze ans d’activité et de calme.

Les vents solaires chargés de puissantes radiations résultant de ces éjections de masse coronale provoquent des orages géomagnétiques en interagissant avec le champ magnétique terrestre.

Ils produisent des aurores boréales et australes mais peuvent aussi perturber temporairement le réseau électrique, les communications satellite et radio.

Le plus souvent le champ magnétique terrestre permet de protéger la planète.

L’éruption solaire observée en avril, qui avait entraîné des perturbations des télécommunications, était bien plus faible que celles de ces deux derniers jours.

Mais celles-ci ne se sont pas produites en direction de la Terre.

La première éruption solaire de catégorie X de ce cycle d’activité maximale du Soleil s’était produite en février 2011 et la plus puissante en août 2011.

http://fr.canoe.ca

Une eruption solaire pourrait faire des ravages sur Terre


Les éruptions solaires ne datent pas d’hier, et a part la grande panne électrique que le Québec à connu, il y a quelques années,  il est évident qu’avec la civilisation moderne qui a axé tout son environnement vers la technologie que des problèmes plus grands pourraient survenir ..
Nuage

 

Une éruption solaire pourrait faire des ravages sur Terre

 

Une éruption solaire pourrait faire des ravages sur Terre

Crédit photo : archives AFP

Cette image de la NASA, capturée par le Solar Dynamics Observatory, montre une éruption solaire le 4 Juillet 2012.

Par Kris Sims | Agence QMI

De nombreuses personnes se préparent pour une attaque parimpulsion électromagnétique aux États-Unis, croyant que l’explosion en haute altitude d’un missile nucléaire ennemi pourrait court-circuiter tout ce qui contient de l’électronique; des réseaux électriques aux grilles pain, en passant par les voitures et les avions.

Selon John Kappenman, un ingénieur électricien qui se spécialise dans les tempêtes solaires et leur impact sur la Terre, l’impact d’une super-tempête solaire serait très similaire à une attaque par impulsion électromagnétique et il est préférable de se préparer de la même manière.

«C’est l’une des plus grandes menaces de catastrophes naturelles à l’endroit du monde développé, a affirmé l’ingénieur. Nous ne faisons rien pour comprendre la gravité réelle de ces tempêtes, a-t-il ajouté. En fait, nous ne faisons que construire de plus grosses antennes, qui nous associent encore plus étroitement à de graves événements météorologiques provenant de l’espace.»

Les experts préviennent qu’il viendra un moment où une éruption solaire sera si intense, qu’elle pourrait jeter dans le noir pendant longtemps notre civilisation moderne, en grillant tous les réseaux électriques interconnectés.

«Si vous perdez l’électricité, vous perdez la capacité de pomper et de produire de l’eau propre, de traiter et de pomper les eaux usées, de préserver les aliments périssables et tous les médicaments périssables et vous perdez la capacité de fabriquer de nouvelles choses, comme des pièces de rechange pour les choses qui ont été endommagées», a averti M. Kappenman.

Les systèmes de téléphonie et internet par exemple ne peuvent compter que sur quelques jours de production d’énergie de réserve, avec du carburant en quantité très limitée.

Les usines japonaises nucléaires à Fukushima ont cessé de fonctionner parce que les générateurs de secours ont été submergés par l’eau du tsunami, mais les experts avertissent que quelque chose de semblable pourrait se produire au Canada et aux États-Unis lors d’une défaillance massive du réseau.

«Nous avons un peu de carburant à portée de main pour le refroidissement des cœurs des réacteurs et les piscines contenant du combustible usé, mais il faut beaucoup plus de carburant en réserve que ce qu’ils ont sous la main. À l’heure actuelle, ils n’ont que sept jours de carburant, ce qui est loin d’être suffisant», a soutenu M. Kappenman.

Le Congrès américain a adopté un projet de loi en juin 2010 pour protéger le réseau électrique et les centrales nucléaires, qui pourraient cesser de fonctionner dans l’éventualité d’une panne de courant prolongée, mais il n’a jamais été adopté à temps par le Sénat, il n’est donc jamais entré en vigueur.

http://tvanouvelles.ca

Tempêtes solaires : un danger sous-estimé


La Nasa a pu présenter sur plusieurs vidéo des éruptions solaires, des flammes qui s’étendent dans l’espace .. Ce sont des phénomènes naturels mais par contre sur Terre, il peut arrive que nous en ressentons les effets surtout dans notre monde moderne ou tout ou presque fonctionnent avec l’électricité, par satellites Imaginez plus moyens de communiquer, pas de télévision, d’ordinateur, de transactions a la banque … nous serions bloqués .. et reviendrons quasi 100 ans en arrière pour un jour, un mois, une année
Nuage

 

Tempêtes solaires : un danger sous-estimé

 

Zone d'intense activité solaire en novembre 2011, vue par le satellite SDO de la Nasa.
Zone d’intense activité solaire en novembre 2011, vue par le satellite SDO de la Nasa.

Un orage géomagnétique géant pourrait provoquer des milliards de dollars de dégâts. Dans un article publié cette semaine dans Nature, l’astronome Mike Hapgood appelle le monde à s’y préparer.

Il peut arriver que le ciel nous tombe sur la tête. Cela s’est déjà produit en mars 1989, en mai 1921 ou encore en 1859 et cela peut recommencer… demain. Sans crier gare.

Inconnus du grand public, ces cataclysmes naturels qui, contrairement aux séismes, aux éruptions volcaniques ou aux inondations, n’engendrent aucune perte en vies humaines, peuvent provoquer un véritable désastre en mettant hors service les réseaux de distributions électriques sur de larges portions du territoire pendant un temps indéterminé. Privée d’ordinateurs, d’Internet, de GPS (indispensable pour dater les transactions bancaires), de satellites de télécommunications, notre économie, de plus en plus dépendante de ces nouvelles technologies, serait quasiment à l’arrêt.

Brutales sautes d’humeur

Les responsables de ces scénarios d’apocalypse sont bien connus des astronomes. Il s’agit d’orages géomagnétiques provoqués par des éruptions solaires d’une violence inhabituelle. Lors de ces brutales sautes d’humeur, le Soleil relargue d’énormes quantités de particules ionisées à haute énergie capables de traverser la magnétosphère terrestre, le bouclier qui protège notre planète de ces rayons cosmiques particulièrement délétères. Lesquels sont également à l’origine du magnifique spectacle des aurores boréales visibles près des pôles.

Les 13 et 14 mars 1989, au Québec, le plus violent orage magnétique, ou tempête solaire, survenu depuis des décennies a privé d’électricité 5 millions de personnes pendant neuf heures et provoqué des dégâts évalués à 2 milliards de dollars. Aux États-Unis, un important transformateur électrique fut entièrement détruit. Même chose au Royaume-Uni, où deux grosses installations de ce type furent endommagées.

Des régions entières privées d’électricité

 

Pourtant, «nous devrions être préparés à bien pire, écrit Mike Hapgood, chercheur au Rutherford Appleton Laboratory (Angleterre), dans un commentaire publié ce jeudi 19 avril dans la revue scientifique Nature. Des orages géomagnétiques beaucoup plus violents ont été enregistrés par le passé, à une époque où la société était moins dépendante des systèmes électriques et donc moins vulnérable.»

Membre d’un groupe d’experts auprès du gouvernement britannique sur ces questions de «météorologie spatiale», l’auteur avance que des tempêtes solaires d’une intensité équivalente à celles de 1859 et 1921 «pourraient priver des régions entières d’électricité pendant plusieurs mois». Et de citer des études américaines prédisant un black-out géant dont les effets pourraient se faire sentir pendant des années et coûter, au final, plusieurs milliers de milliards de dollars, au titre des réparations et du manque à gagner. Sans parler du risque d’irradiation des pilotes d’avion et de leurs passagers ou encore des astronautes en mission à bord d’un vaisseau spatial.

Des modèles de prévision embryonnaires

 

Pour l’heure, les satellites sont capables de prévoir l’arrivée des orages magnétiques avec six heures d’avance. C’est notamment le cas des deux satellites Stereo de la Nasa, lancés en 2006. Mais cette marge est insuffisante, comme l’a prouvé la récente éjection de masse coronale survenue le mois dernier qui, par chance, est passée à côté de la Terre.

«La météorologie spatiale en est au stade où se trouvait la météo classique il y a quarante à cinquante ans avec des points d’observation limités et des modèles de prévision embryonnaires», explique au Figaro Jean-Yves Prado, responsable des relations Soleil-Terre, au Centre national d’études spatiales (Cnes).

Lancé il y a deux ans, le satellite américain SDO, successeur de l’européen Soho, toujours en activité, devrait permettre d’améliorer sensiblement le dispositif.

Big One cosmique

 

Une autre question soulevée par Mike Hapgood est de déterminer l’intensité de l’événement maximum auquel l’humanité doit se préparer.

«Beaucoup de systèmes électriques à risques sont conçus pour résister à des événements comparables à ceux des quarante dernières années», écrit-il.

Mais le tremblement de terre et le tsunami survenus l’an passé au Japon, d’une magnitude très supérieure à ce qui avait été anticipé, montre les dangers d’une vision trop restrictive.

«Nous devrions plutôt nous préparer à des orages magnétiques susceptibles de ne se produire qu’une fois tous les 1000 ans.»

Autrement dit le Big One cosmique. «Ce changement d’approche est en cours mais pas assez vite», déplore l’auteur.

http://www.lefigaro.fr

Une éruption solaire menace la Terre


Aujourd’hui, il se peut que nous avons ou nous aurons quelques problèmes avec la technologie a cause d’une tempête solaire … une tempête très forte semble t’il mais rien de directement dangereux pour l’être humain …
Nuage

 

Une éruption solaire menace la Terre

 

WASHINGTON – Une puissante éruption se dirige vers la Terre et pourrait perturber les réseaux électriques, les systèmes GPS et les déplacements en avion.

Des représentants d’une agence américaine, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), ont indiqué qu’une éruption solaire s’est produite mardi soir. Les effets pourraient être ressentis sur Terre tôt jeudi. Cette éruption serait la plus puissante des cinq dernières années et n’aurait pas fini de prendre de l’ampleur.

La tempête magnétique pourrait court-circuiter les réseaux électriques. Ses émissions radio pourraient interférer avec les systèmes de positionnement par satellite et les rendre moins précis. Elle pourrait aussi endommager les satellites.

Les scientifiques ont ajouté que des problèmes de communication et la radiation générée par la tempête forceront probablement les avions à éviter de survoler les pôles Nord et Sud.

Des aurores boréales plus colorées pourront enfin être visibles.

Les scientifiques affirment que la tempête magnétique, qui s’est amorcée par une imposante éruption solaire au début de la semaine, prend de l’ampleur, gonflant comme une énorme bulle de savon. Quand elle frappera tôt jeudi, les particules voyageront à 6,4 millions de kilomètres à l’heure.

«Elle se dirige droit sur nous», a soutenu Joe Kunches, un scientifique de la NOAA à Boulder, dans le Colorado.

Les astronomes affirment que le soleil s’est fait relativement discret depuis un bon moment. Et cette tempête, quoi qu’elle soit forte, pourrait sembler plus virulente étant donné que la Terre a connu bon nombre d’années de faible activité solaire.

La tempête fait partie du cycle normal de 11 ans du soleil, qui doit atteindre son sommet en terme de tempêtes l’année prochaine. Les tempêtes solaires ne peuvent blesser les êtres humains, mais elles perturbent sans nul doute les technologies.

Et lors du dernier sommet d’activité autour de 2002, les experts ont pu constater que les systèmes GPS sont vulnérables aux éruptions solaires.

Puisque des nouvelles technologies ont émergé depuis ce temps, des scientifiques pourraient découvrir que de nouveaux systèmes sont aussi à risque, a soutenu Jeffrey Hughes, spécialiste des phénomènes de l’espace à l’université de Boston.

Il y a dix ans, ce type de tempête solaire survenait quelques fois par année, a souligné M. Hughes.

 

par La Presse Canadienne

http://www.branchez-vous.com

Météo spatiale Premiers effets de la tempête électromagnétique


Les spécialistes ont été assez justes dans leur calcules sur l’arrivé des premiers effets de cette éruption solaire car certains pays d’Europe on pu commencer a entrevoir certains effets .. semble t’il sans conséquences
Cela va durer quelques jours encore … mais rien pour faire paniquer les gens
Nuage

 

Météo spatiale

Premiers effets de la tempête électromagnétique

 

Premiers effets de la tempête électromagnétique

Crédit photo : YouTube

Les premiers effets de la tempête magnétique causée par l’éruption solaire de la fin de semaine ont déjà commencé à se manifester.

En Angleterre, en Écosse et en Irlande, des aurores boréales ont déjà été observées, un phénomène lié à l’entrée dans l’atmosphère de ce nuage de protons, électrons et d’autres particules.

Il serait possible de voir ces aurores boréales perdurer quelques jours.

Le souffle d’énergie qui émane du soleil a créé la plus importante radiation solaire depuis sept ans.
Le nuage électromagnétique devrait être de force G2 avec des pointes à G3 sur une échelle de G5.

La tempête devrait se poursuivre jusqu’à mercredi et pourrait avoir des conséquences sur les lignes électriques, les satellites, les communications radio et cellulaires.

 

 

 

http://tvanouvelles.ca

Tempête géomagnétique → La plus forte éruption solaire depuis 2005 frappe actuellement la Terre!


 

Il semble que le moment le plus intense sera vers 9h Am (24-01-2012) heure du Québec. Il pourrait suivre certains problèmes avec les communications (Internet, cellulaire, télévision ect ..) comme cela s’est déjà arriver dans le passé.
Nuage

Tempête géomagnétique  → La plus forte éruption solaire depuis 2005 frappe actuellement la Terre!

Tempête géomagnétique - La plus forte éruption solaire depuis 2005 frappe actuellement la Terre!

La tempête géomagnétique est la plus forte depuis 2005, mais elle ne se classe qu’en catégorie 3 sur une échelle de 5.

© Shutterstock

WASHINGTON – La plus forte éruption solaire depuis 2005 a commencé à frapper la Terre, bombardant notre planète de particules magnétiques qui pourraient perturber les communications par satellite, ont annoncé lundi les autorités américaines.

L’éruption, qui s’est déclenchée dimanche près du centre du soleil, devrait projeter des particules de protons en direction de la planète jusqu’à mercredi, a averti l’Administration nationale des océans et de l’atmosphère (Noaa).

«L’éruption elle-même n’avait rien de spectaculaire mais elle a projeté dans l’espace une masse coronale (nuage de plasma au champ magnétique intense, ndlr) à la vitesse phénoménale de 6,4 millions de kmh», a déclaré à l’AFP Doug Biesecker, physicien au Centre de prévision météorologique spatiale de la Noaa.

La tempête géomagnétique provoquée par le soleil est la plus forte depuis 2005 mais elle ne se classe qu’en catégorie 3 sur une échelle qui en compte 5, a-t-il précisé. Elle est donc considérée comme «forte» mais pas «sévère».

Selon le site internet de la Noaa, un événement de catégorie 3 peut provoquer des perturbations dans les systèmes informatiques embarqués à bord de satellites ainsi que dans les communications radio au niveau des pôles. La navigation aérienne, les plateformes pétrolières et les explorateurs pourraient ainsi rencontrer une gêne dans ces régions.

«Nous n’attendons pas d’impact majeur d’un événement de ce type», a souligné M. Biesecker.

Les habitants d’Europe et d’Asie pourraient aussi en profiter mardi soir pour admirer des aurores boréales, a-t-il expliqué.

http://fr.canoe.ca

Une éruption solaire perturbe l’atmosphère


Une éruption solaire peut provoquer certains problèmes a la technologie, peut provoquer des pannes de courant .. comme cela s’est déjà produit .. et ce même si le soleil a des millions de kilomètre de la Terre
Nuage

Une éruption solaire perturbe l’atmosphère

Images d’une éruption solaire prise par la NASA (Crédit photo: Youtube)

Joachim Tremblay – rédacteur, MétéoMédia

Un orage magnétique provoqué par une éruption solaire a touché la Terre hier, perturbant l’atmosphère et le champ magnétique de notre planète.

En fait, une éruption solaire est une explosion qui se produit sur la surface de la sphère lumineuse et qui entraîne un jaillissement d’énergie.

Cette masse lumineuse a mis deux jours pour parcourir les 150 millions de kilomètres qui séparent la Terre du Soleil. C’est donc dire qu’elle s’est déplacée à une vitesse de plus de 1000 kilomètres par seconde.

Cette masse lumineuse a mis deux jours pour arriver à la Terre. (Crédit photo: Youtube)

Les éruptions solaires peuvent perturber les communications radio, satellites et systèmes de distribution d’électricité.

Toutefois, pour le moment les scientifiques ne prévoient aucune conséquence grave. Des aurores boréales pourraient même être aperçues dans certaines régions.

En 1994, un orage magnétique endommagea sérieusement deux satellites de télécommunications, provoquant des interruptions dans les programmes des radios et télévisions canadienne.

En mars 1989, un orage magnétique avait provoqué une panne de courant pendant 9 heures au Québec. Les pertes provoquées par cet événement furent estimées à plusieurs centaines de millions de dollards.

Source: NASA

http://www.meteomedia.com