Corps humain: future batterie de nos appareils connectés?


Comme ce n’est pas un implant, mais plus quelque chose qui ressemble à un pansement, je trouve que cela serait une très bonne idée et sûrement plus écologique
Nuage

 

Corps humain: future batterie de nos appareils connectés?

 

Corps humain: future batterie de nos appareils connectés?

Un générateur thermoélectrique qui épouse la forme du poignet. Photo KAIST

Une équipe de chercheurs du Korea Advanced Institute of Science and Technology (KAIST) pourrait bien avoir réussi à répondre à l’un des plus gros inconvénients des gadgets électroniques portatifs: la courte durée de vie de leurs batteries.

Même les plus grands amateurs des Google Glass se plaignent du fait qu’en utilisant la caméra de leurs lunettes, ils doivent les recharger au mieux toutes les deux heures.

De même, la première génération de montres connectées signées Samsung a essuyé le même genre de critiques, leur autonomie n’atteignant pas une journée entière.

Cependant l’équipe du KAIST sud-coréen, menée par le professeur Byung Jin Cho, pense avoir trouvé une solution bien plus révolutionnaire qu’un gros sac à dos rempli de piles au lithium-ion. Ils ont développé une bandelette conçue à partir de tissu de verre qui, une fois collée sur la peau comme un pansement, produit de l’électricité à partir de la différence de température à la surface de la peau et l’air ambiant.

Cette bandelette légère et souple peut épouser la forme du poignet ou même d’un doigt sans perte de performance, c’est en somme un tout petit générateur thermoélectrique.

À propos de cette nouveauté, le professeur Byung Jin Cho a confié:

«Notre technologie présente comment fabriquer simplement un générateur thermoélectrique très souple, léger et ultra-performant. Nous nous attendons à ce que cette technologie trouve de plus amples applications dans des systèmes à l’échelle supérieure, comme les automobiles, les usines, les avions et les vaisseaux où l’on gâche une grande quantité d’énergie thermique».

http://fr.canoe.ca/

Vous utilisez encore Windows XP? Voici quoi faire


Windows XP ne sera plus pris en charge par Microsoft, donc Mardi, le 8 avril 2014, fin des mises a jour pour protéger des éventuels piratages. Si vous ne pouvez pas aller tout de suite sur Windows 8, il y a quelques solutions en attendant
Nuage

 

Vous utilisez encore Windows XP? Voici quoi faire

 

Vous utilisez encore Windows XP? Voici quoi faire

Photo Microsoft

Windows XP a vu le jour en octobre 2001 et le 8 avril 2014, Microsoft cessera d’offrir un soutien pour son système d’exploitation vieux de presque 13 ans.

Dans le monde de la technologie, un tel intervalle de temps est considéré comme une éternité. Il était donc inévitable que le géant de Redmond mette ses efforts sur les versions plus récentes de ce logiciel.

Encore beaucoup d’usagers utilisent Windows XP comme système d’exploitation, donc la question la plus posée est la suivante: que dois-je faire?

Rassurez-vous, votre ordinateur n’explosera pas le matin du 8 avril et tout va continuer de fonctionner. Ce que la fin du soutien offert par Microsoft veut dire est qu’il n’y aura plus de service pack et de mise à jour du système de sécurité protégeant Windows XP. Votre ordinateur deviendra donc plus vulnérable aux pirates informatiques et aux logiciels malveillants.

Ne vous découragez pas! Plusieurs options s’offrent à vous. La solution la plus facile est d’acheter un nouvel ordinateur. Celui-ci comprendra une récente version de Windows et votre sécurité ne sera pas en péril comme c’est le cas avec la version XP.

Si le budget n’est pas au rendez-vous, Microsoft offre la possibilité de faire une mise à jour de votre appareil directement à partir de son site internet. Toutefois, avant de choisir cette option, il est important de vérifier si la configuration et la puissance de votre ordinateur permettent d’utiliser cette nouvelle version de Windows sans aucun problème.

Vous trouverez toutes les ressources nécessaires pour faire ces vérifications sur le site officiel de Microsoft. Il y a même quelques vidéos vous expliquant les marches à suivre. Il est d’ailleurs fortement conseillé d’imprimer ces directives avant d’installer certains des logiciels.

CONTINUER À UTILISER XP

Si vous choisissez de continuer à utiliser Windows XP comme système d’exploitation sur votre ordinateur ou portable (ce qui est déconseillé), voici quelques conseils à suivre:

- Utilisez un logiciel antivirus avec les dernières mises à jour installées et effectuez un balayage complet de votre ordinateur.

- Assurez-vous que le dernier service pack (3) disponible est bien installé et fonctionnel*.

- Arrêtez d’utiliser Internet Explorer comme navigateur internet et faites le saut à Firefox de Mozilla ou à Google Chrome. Les deux compagnies vont continuer d’offrir du soutien pour la version XP et leur propre fureteur.

- Faites une mise à jour de tous les micrologiciels qui gouvernent vos applications. En l’occurrence: vos cartes vidéo, carte de son, manette de jeu et imprimante.


*Pour savoir quelle version de Windows XP vous avez, appuyez sur les touches «Windows» et la lettre «R» sur votre clavier, une petite fenêtre s’ouvrira. Tapez  «winver» puis sur pressez la touche «Entrée». Une fenêtre informative s’ouvrira et vous livrera les informations nécessaires.

DEUXIÈME VIE

Si votre ordinateur de bureau ou portable n’a pas la puissance requise pour faire fonctionner Windows 7 ou 8, il est tout de même possible de lui donner un second souffle. Celui-ci peut servir de disque dur externe familial pour sauvegarder des documents, des photos, des vidéos ou d’autres fichiers importants. 

Il existe même des organismes qui récupèrent ou recyclent ces ordinateurs. Assurez-vous par contre de bien effacer vos données avant de vous en débarrasser!

Attention! Il ne faut pas oublier que le 8 avril 2014 marque également la fin du soutien d’Office 2003. Il existe déjà deux autres versions du logiciel Office: 2010 et 2013.

SUGGESTIONS

Si vous êtes des utilisateurs occasionnels de Word ou Excel, il existe des alternatives gratuites comme Google Docs.

Donc, si vous décidez de migrer vers Windows 8 et que vous êtes propriétaire de plusieurs ordinateurs à la maison, l’option Office 365 s’avère peut-être le bon choix pour vous. Office 365 vous permet d’installer le logiciel Office sur cinq ordinateurs pour 99 $ par année.

EN BREF

La fin de Windows XP n’est pas une tragédie, mais bien une chance pour les utilisateurs de découvrir les changements que Windows a pu instaurer depuis les 13 dernières années.

Un avertissement: si vous passez de Windows XP à Windows 8, attendez-vous à une grosse surprise. Windows 8 a une interface qui ressemble beaucoup plus à celle d’une tablette ou d’un téléphone intelligent!

Maintenant, faites le saut et… bienvenue en 2014!

http://fr.canoe.ca/

Y a-t-il un hacker aux commandes de l’avion ?


C’est le genre d’article qu’on sent que la compagnie ne veut pas alarmer personne, mais que le sujet est quand même très inquiétant surtout quand qu’avec l’actualité, on ne sait toujours pas ce qui s’est passé avec le vol MH370 de Malaysia Airlines. Peut-on vraiment sécurisé un avion sur le plan informatique?
Nuage

 

Y a-t-il un hacker aux commandes de l’avion ?

 

Au congrès Hack In The Box en avril... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Au congrès Hack In The Box en avril 2003 à Amsterdam, l’Allemand Hugo Teso a expliqué comment il avait pu prendre le contrôle d’un ordinateur de bord d’avion en utilisant une simple application pour téléphone Android et un transmetteur acheté pour une bouchée de pain sur eBay.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

 

VINCENT LAROUCHE
La Presse

Transports Canada ne veut surtout pas en parler publiquement, mais il s’intéresse aux travaux d’un hacker qui dit avoir mis au point une technique permettant de pirater l’ordinateur de bord d’un avion commercial et, potentiellement, de le faire disparaître avec tous ses occupants, comme il est arrivé au vol MH370 de Malaysia Airlines.

C’est ce qui ressort d’une «évaluation de renseignement» de la Direction de l’évaluation du renseignement de sûreté de Transports Canada, datée de mai dernier et obtenue par La Presse en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

«La présentation, en avril 2013, d’un projet appelé Le hacking d’un avion: séries aériennes pratiques par le consultant en sécurité et pilote commercial Hugo Teso, au congrès de pirates informatiques Hack In The Box, à Amsterdam, a pris plusieurs organisations de sécurité des transports par surprise», souligne le document.

Dans sa présentation, le hacker et consultant allemand avait expliqué comment il avait pu prendre le contrôle d’un ordinateur de bord d’avion en utilisant une simple application pour téléphone Android et un transmetteur acheté pour une bouchée de pain sur eBay.

Testé sur un simulateur de vol

Ses tests avaient été effectués dans un environnement fermé sur un simulateur de vol professionnel qui fonctionne avec les mêmes modes de communication et les mêmes systèmes informatisés que les avions. Le hacker estimait «non éthique» de tester la manoeuvre sur un vrai aéronef.

Le site spécialisé HelpNetSecurity avait souligné sa «capacité terrifiante de prendre le contrôle total d’un aéronef virtuel en le faisant danser à son gré».

 Il pouvait envoyer des commandes à l’ordinateur de bord, donner un nouveau cap au pilote automatique et même lui faire exécuter des manoeuvres en direct à partir de son téléphone portable.

Les travaux d’Hugo Teso avaient fait grand bruit dans les milieux spécialisés en sécurité informatique, l’an dernier, mais le mystère entourant la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines leur a donné un nouvel élan (M. Teso a dû expliquer à plusieurs reprises qu’il est absolument improbable que sa technique ait été utilisée dans ce cas.)

Dans leur évaluation de renseignement, les experts de Transports Canada précisent que leur but n’est pas de confirmer ou d’infirmer la faisabilité d’un tel piratage.

La Federal Aviation Administration américaine s’est déjà faite rassurante en déclarant que les véritables avions disposent d’une protection supplémentaire contre le piratage que n’ont pas les simulateurs de vol, sans en préciser la nature.

À surveiller de près

Mais les analystes de Transports Canada ne sont pas rassurés pour autant.

«La tendance [amorcée] il y a environ 10 ans, selon laquelle les hackers s’intéressent aux enjeux de sécurité des transports se poursuivra probablement», écrivent-ils.

Ils recommandent de suivre de près l’évolution de leurs travaux.

«L’évaluation des vulnérabilités liées au transport exposées dans les conférences dehackers nécessitera une surveillance continue de ces conférences et une évaluation en profondeur par les experts», disent-il.

La Presse a demandé à Transports Canada ses commentaires sur les travaux de M. Teso, cette semaine. Une première porte-parole a dit que l’organisme travaillait sur notre demande et espérait fournir une réponse «dans les meilleurs délais». Elle nous a demandé de retarder la publication de notre article afin de donner plus de temps aux fonctionnaires pour réagir.

Le lendemain, une nouvelle porte-parole, Karine Martel, a pris le relais et déclaré qu’il n’y aurait aucune discussion à ce sujet.

«Transports Canada exige que les compagnies aériennes disposent de mesures de sécurité adéquates. Pour des raisons de sûreté, nous ne pouvons pas les divulguer», a-t-elle écrit dans un courriel.

Joint par La Presse, le hacker-consultant Hugo Teso a déclaré qu’aucune compagnie ou agence gouvernementale canadienne n’est entrée en contact avec lui pour discuter de la vulnérabilité des ordinateurs de bord d’avions.

«À ma connaissance, aucune mesure n’a été prise dans la foulée de mes recherches», a-t-il dit.

«L’enjeu demeure pertinent et empire avec le temps. Il peut sembler normal que des systèmes d’aviation datant des années 70 aient des failles de sécurité [...] Ce que je trouve plus inquiétant, c’est que les systèmes développés actuellement semblent souffrir du même manque complet de sécurité que les anciens», a-t-il expliqué.

http://www.lapresse.ca/

5 technologies qui deviendront obsolètes d’ici 2020


La technologie avance n’a pas de géant, ce que nous connaissions hier, n’existe plus ou est en voie de disparition. Ce que nous connaissons aujourd’hui, c’est en changement continu … Ce qui m’inquiète, c’est que si un jour les satellites tombent en panne comme par exemple une tempête solaire comme il s’est déjà produit, nous serions dans une situation précaire
Nuage

 
5 technologies qui deviendront obsolètes d’ici 2020

 

Photo Fotolia
Stéphanie Godbout

 

Nuage informatique, téléphone intelligent, service de vidéo sur demande… on n’arrête pas le progrès!

Mais alors que de nouveaux gadgets plus performants, plus rapides et plus efficaces voient le jour chaque année, d’autres deviendront désuets et prêts à faire leur entrée dans un musée.

Voici notre petite liste de technologies qui seront obsolètes d’ici 2020.

TÉLÉPHONES CELLULAIRES NON INTELLIGENTS

Photo Fotolia

Navigation internet, courriels, appareil photo, GPS… depuis la sortie du premier iPhone en 2007, l’utilisation que nous faisons de notre téléphone cellulaire a complètement changée.

Grâce à leur prix moins élevé qu’à leur lancement, les téléphones intelligents sont désormais un gadget commun.

D’ailleurs, en 2013 les ventes de téléphones intelligents ont surclassé pour la première fois celles des téléphones cellulaires traditionnels.

Et ce n’est que le début. Si on en croit les analystes, dont Tim Bajarin et Marc Andreessen, il sera impossible d’ici 2017 de se procurer un téléphone qui ne soit pas intelligent.

GPS AUTONOMES POUR LA VOITURE

Photo Fotolia

Est-ce la fin des GPS autonomes pour la voiture?

S’ils ont changé notre façon de conduire et facilité nos déplacements, leurs plus beaux jours sont sans doute derrière eux.

Concurrencées par les téléphones intelligents, les applications mobiles et les systèmes de navigation intégrés dans les véhicules, les ventes de GPS autonomes pour la voiture diminuent de 15 à 20 % chaque année.

Si pour l’instant le marché des navigateurs pour bateau ou pour les sports extérieurs comme l’escalade se porte encore relativement bien, la baisse significative des ventes a toutefois obligé les fabricants à explorer de nouvelles avenues et à diversifier leurs offres.

TomTom investit dans les applications et les logiciels tandis que Garmin s’est plutôt tourné vers des montres intelligentes dédiées aux sportifs.

CD ET DVD INSCRIPTIBLES

Photo Fotolia

Dignes successeurs des disquettes, les CD et DVD inscriptibles ont longtemps été pratiques pour partager des photos avec sa famille, enregistrer des fichiers audio ou encore, pour trimballer des documents numériques trop lourds pour le transfert par courriel.

Avec l’arrivée de la clé USB, maintenant offerte à des coûts plus qu’accessibles, et les services de stockage en ligne tels que DropBox ou Google Drive, les disques enregistrables ont perdu en popularité.

S’ils demeurent un support de stockage à long terme efficace, ils disposent d’une durée de vie de 5 à 200 ans selon le type de disque et la qualité des procédés de fabrication, le besoin de les utiliser pour le transport de données se fera de plus en plus rare, jusqu’à devenir inexistant.

LECTEURS CD DE VOITURE

Photo Fotolia

Les lecteurs de CD pour la voiture sont une espèce en voie de disparition.

Avec un souci environnemental omniprésent et le prix de plus en plus élevé du carburant, les constructeurs automobiles tentent de réduire le poids des véhicules par tous les moyens, afin d’en réduire la consommation d’essence.

Selon Michael Arbaugh, principal designer chez Ford, la suppression du lecteur CD permettrait une économie de poids d’environ 2 kg, ce qui aurait un impact direct sur la consommation d’essence.

D’ici 2020, avec les ventes de CD à la baisse et la hausse des ventes de téléphones intelligents, les lecteurs CD laisseront sans doute leur place aux systèmes MP3, comme Mylink de Chevrolet qui se connecte à un téléphone intelligent et propose la radio intelligente.

LECTEURS BLU-RAY

Photo Fotolia

Les lecteurs Blu-ray iront-ils bientôt rejoindre les magnétoscopes et lecteurs de disques laser?

Selon Digital Tech Consulting, les ventes de lecteurs Blu-ray ont commencé à décliner tandis que le vice-président de Samsung, Dave Das, les qualifie plutôt de stagnantes.

Alors que le marché des lecteurs Blu-ray s’essouffle, les services de diffusion de contenu en continu, comme Netflix et illico Club à volonté ou des services de vidéo sur demande, gagnent en popularité.

D’ici 2020, peut-être que mettre un disque Blu-ray dans un lecteur deviendra aussi exotique que l’est devenu aujourd’hui le visionnement de diapositives.

 

http://fr.canoe.ca/

De l’électricité sans fil pour bientôt


De l’électricité sans fil qui en plus pourrais baisser considérablement la facture d’électricité d’Hydro Québec (ou autre compagnie) … Le rêve de tout le monde. Possible ? Oui, a la condition d’adapter les multiples appareils. A la condition aussi, que les compagnies d’électricité n’essaient pas de couper l’herbe, non couper l’électricité sous le pied de la mise en marché d’un tel produit
Nuage

 

De l’électricité sans fil pour bientôt

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le concept de transmettre de l’énergie sans fil est loin d’être récent.

Il faut en effet remonter en 1925 pour assister à la découverte de l’électro-aimant par le Britannique William Sturgeon. Très rapidement, en 1835 c’est au tour de Michael Faraday de découvrir l’induction électrique que l’on connaît grâce aux chargeurs pour cellulaires sans fil et aux plaques de cuisson sans chaleur. Mais c’est finalement grâce au père Nicholas Joseph Callan, un prêtre irlandais, que l’on a pu assister à la première transmission d’électricité sans fil grâce à une bobine à induction en 1836. Depuis, plus grand chose à se mettre sous la dent.

En effet, la plupart des recherches se sont dirigées ensuite vers la transmission radio et ses multiples applications, dont la radio que nous connaissons. Elles ont partiellement éclipsé les autres recherches visant à la transmission de l’énergie.

Et maintenant quoi de neuf?

Alors qu’Intel nous propose depuis peu, le WiDi pour Wireless Display (vidéo sans fil), il se pourrait bien que l’on puisse totalement se débarrasser de ses maudits câbles qui s’enchevêtrent constamment derrière nos bureaux et meubles de télévision. Une entreprise américaine du nom de WiTricitypour Wireless Electricity (électricité sans fil) vient en effet de mettre au point un système dont le fonctionnement est très similaire à ceux développés il y a bientôt 200 ans, mais ô combien plus efficace.

Effectivement, alors que la plupart des technologies de transmissions d’électricité sans fil requièrent d’être très proches de la source, la leur pourrait fonctionner jusqu’à plusieurs mètres.

On imagine aisément la multitude d’applications pour cette technologie. Réfléchissez deux secondes à ce que l’on peut faire sans électricité… plus grand chose en effet.

La résonance comment ça marche?

Pas besoin d’être un ingénieur chevronné pour comprendre son fonctionnement. En revanche pour affiner le système afin de le rendre rentable et efficient, c’est une autre paire de manches!

Tout d’abord, il faut savoir le postulat physique suivant : un champ électrique oscillant produit un champ magnétique et un champ magnétique oscillant produit un champ électrique. C’est là qu’entre en jeu la résonance.

bobine

La résonance est un phénomène qui s’applique à plusieurs secteurs, mais nous ne prendrons en compte que la résonnance électro magnétique. Dans ce cas-ci, le système fait appel à une bobine de cuivre, qui lorsque l’on y fait courir de l’électricité se met à résonner. Comme nous l’avons vu plus haut : un champ électrique oscillant produit un champ magnétique. Ce champ est donc généré autour de la bobine qui l’envoie dans toutes les directions. Il est alors récupéré par une autre bobine réceptrice qui en vibrant le convertit en ondes électriques en suivant le second principe : un champ magnétique oscillant produit un champ électrique. Et voilà le tour est joué!

Mais est-ce dangereux en fonction de la puissance demandée?

Il est reconnu par la communauté médicale que les champs magnétiques n’ont pas de gros impacts sur les organismes biologiques et qu’ils ne sont donc pas nocifs pour la santé des humains et des animaux. Évidemment, l’entreprise WiTricity respecte tous les barèmes imposés par les organismes de réglementation, car son système promet jusqu’à plus de 95% de transmission énergétique dans les meilleures conditions. Entendez par là : Plus vous êtes proches, plus c’est efficace. Certes, proches, mais sans fil!

Contrairement aux nouveaux chargeurs par induction, vous n’aurez pas besoin de poser votre télévision sur un support particulier pour que cela fonctionne, mais vous devrez placer une bobine dans un rayon suffisamment proche pour alimenter votre appareil. Attention, si une cloison ou un mur en métal vous sépare de la source, la transmission sera impossible, mais hormis quelques survivalistes, personne ne vit dans un bunker!

Quels appareils et pour quand?

Il reste désormais un important défi à relever pour TriCity, incorporer sa technologie à tous les appareils électriques qui nous entourent afin de les rendre sans fil. Quel bonheur de pouvoir prendre une lampe, comme une bougie et de se déplacer dans votre maison sans avoir à la brancher. Idem pour votre téléphone ou votre ordinateur, seules quelques bobines placées stratégiquement dans votre demeure vous libéreront de la maudite distance à respecter pour rejoindre la prise électrique la plus proche.

Enfin, ce n’est qu’un début, puisque des étudiants de l’Université Duke sont même en train de pousser des recherches sur la récolte d’énergie à partir des radiations qui nous entourent. Bref, de l’énergie non seulement sans fil, mais aussi gratuite. Mais dans ce cas-ci, il va falloir être patient, surtout si une entreprise rachète les brevets pour les ranger au fond d’un tiroir afin de continuer à nous vendre encore cette électricité dont nous avons tant besoin!

Tristan Geoffroy

http://branchez-vous.com/

Téléphone perdu ou volé: les gens fouillent dedans!


Vous perdez ou on vole votre cellulaire et c’est la catastrophe. Ce n’est pas juste a cause de la valeur du téléphone mais surtout ce qu’il y contient. C’est à dire, une clé pour entrée dans vos données personnelles.
Nuage

 

Téléphone perdu ou volé: les gens fouillent dedans!

 

Téléphone perdu ou volé: les gens fouillent dedans!

Photo Fotolia

Stéphane Vaillancourt

 

La firme de sécurité Symantec vient de publier un rapport sur le projet Honey Stick 2014, qui consistait à abandonner délibérément des téléphones intelligents dans 6 grandes villes canadiennes. Le but du projet: suivre à la trace les actions des gens qui les récupéraient afin d’étudier le comportement humain.

Au total, 60 téléphones contenant des données personnelles et professionnelles simulées ont donc été laissés dans des commerces, sites touristiques et autres endroits très fréquentés de Vancouver, Calgary, Toronto, Otttawa, Montréal et Halifax.

Voyez ce qui est arrivé à ces téléphones…

LE PROJET HONEY STICK

Le chercheur en sécurité Scott Wright, de la firme Security Perspectives Inc., a donc été mandaté par Symantec au début de 2014 afin de mener cette étude.

Les téléphones utilisés étaient tous munis d’un mécanisme GPS permettant de les suivre à la trace. Aucun téléphone n’était protégé afin de permettre d’étudier le comportement des gens qui les récupéraient.

«Sur les 60 téléphones perdus, 93% ont été consultés. Environ 55% des gens qui ont trouvé un appareil ont tenté de contacter le propriétaire, mais la firme a perdu la trace de 7 des appareils peu de temps après qu’ils aient été récupérés», affirme Stefano Tiranardi, directeur régional chez Symantec et spécialiste en sécurité. Ces téléphones ont soit été réinitialisés, éteints, etc.

QUELS SONT LES DANGERS LORSQUE L’ON PERD SON TÉLÉPHONE?

Un téléphone égaré et non verrouillé (protégés par un mot de passe) laisse l’accès libre à toutes les données qu’il contient: photos, vidéos, contacts, messages textes, courriels, réseaux sociaux et autres applications pouvant contenir des données personnelles, professionnelles ou bancaires.

Pire, certains logiciels permettent de stocker ses mots de passe ou d’avoir accès à distance sur un ordinateur. Une personne mal intentionnée pourrait donc se brancher à distance à votre ordinateur personnel ou à un ordinateur de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

D’ailleurs, un fichier «Mots de passe enregistrés» a été consulté sur 52% des appareils, une application «Services bancaires en ligne» a été accédée sur 35% des appareils, alors que des tentatives de consulter une application «Administration à distance» ont été enregistrées sur 20% des appareils.

Trouver autant d’informations au même endroit simplifie énormément la tâche à quelqu’un qui voudrait effectuer des achats, voler votre identité ou, encore, voler de la propriété intellectuelle appartenant à l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

QUE FAIRE POUR SE PROTÉGER?

Tous ces téléphones avaient une chose en commun: ils n’étaient pas protégés par un code ou un mot de passe.

La première chose à faire immédiatement, afin de protéger vos données, serait donc de configurer un code ou mot de passe afin de verrouiller votre appareil dès sa mise en veille ou de façon automatique, au bout de quelques minutes.

«Actuellement, 64% des téléphones ne sont pas verrouillés par mot de passe», déplore M. Tiranardi.

«Les entreprises devraient aussi adopter une politique de sécurité qui exige le verrouillage par code et, idéalement, mettre en place un programme de sensibilisation aux dangers de posséder et d’utiliser un téléphone non protégé», suggère-t-il.

De plus, certaines applications (celles permettant l’accès aux réseaux sociaux, par exemple) permettent à l’utilisateur de rester connecté. Il serait important de ne plus utiliser une telle fonctionnalité, puisque n’importe qui pourrait se faire passer pour le propriétaire du téléphone, s’il mettait la main dessus.

CONCLUSION

N’attendez pas qu’il soit trop tard et protégez immédiatement votre téléphone ou tout autre appareil mobile pouvant contenir des informations personnelles.

Les conclusions de l’étude sont plutôt claires: il n’y a pas que les criminels qui vont tenter d’accéder à vos informations personnelles, en trouvant votre appareil, s’il n’est pas verrouillé.

http://fr.canoe.ca/

La NSA pirate les données de millions d’ordinateurs


Pas parce que nous avons des choses à cacher du moins pour la plus part, mais c’est frustrant de savoir que des agences de surveillances étrangers se donnent le pouvoir de venir dans notre ordinateur pour fouiner dans les dossiers, écouter ou lire les conversations et pire utiliser notre propre caméra de l’ordinateur.
Nuage

 

La NSA pirate les données de millions d’ordinateurs

 

Le logiciel, qui peut être installé en seulement... (Photo: David Boily, Archives La Presse)

 

Le logiciel, qui peut être installé en seulement 8 secondes, peut entre autres enregistrer des conversations depuis le micro de l’ordinateur ou prendre des photos avec la webcam de ce dernier.

PHOTO: DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Agence France-Presse
WASHINGTON

L’agence américaine de renseignement NSA, dont les activités de surveillance font régulièrement l’objet de révélations, a développé des logiciels malveillants utilisés à très grande échelle, qui lui permettent de pirater les données de millions d’ordinateurs, selon des documents transmis par Edward Snowden.

Selon ces nouveaux documents transmis par l’ancien consultant de la NSA et publiés mercredi sur le site du magazine en ligne Intercept par l’ancien journaliste du Guardian Glenn Greenwald, l’agence a implanté dans des millions d’ordinateurs des logiciels malveillants qui lui permettent d’extraire des données de réseaux téléphoniques et internet à l’étranger.

Ces logiciels, destinés au départ à quelques centaines de cibles dont les communications ne pouvaient pas être surveillées par des moyens traditionnels, ont été étendus à une «échelle industrielle», selon les documents publiés par M. Greenwald.

Cette collecte automatique de données – via un système nommé Turbine – permet à la NSA de moins utiliser le renseignement humain. Elle est effectuée depuis le siège de la NSA, dans le Maryland, mais aussi depuis le Royaume-Uni et le Japon. L’agence britannique de surveillance GCHQ semble avoir joué un rôle important dans ces opérations.

Dans certains cas, la NSA utilise un leurre Facebook pour infecter l’ordinateur de la cible et exfiltrer les dossiers.

Le logiciel, qui peut être installé en seulement 8 secondes, peut aussi enregistrer des conversations depuis le micro de l’ordinateur ou prendre des photos avec la webcam de ce dernier.

Ce logiciel existe depuis 2004, mais son utilisation à grande échelle semble avoir commencé en 2010.

Interrogé par l’AFP, un responsable de la NSA a rappelé que ces opérations étaient conduites «exclusivement à des fins de contre-espionnage ou d’espionnage à l’étranger pour des missions nationales ou ministérielles, et rien d’autre».

Il s’agit du premier document publié par M. Greenwald depuis qu’il travaille au sein du groupe de médias First Look Media, lancé par le fondateur d’eBay Pierre Omidyar.

http://www.lapresse.ca/

Un enfant de 5 ans comprend mieux la techno qu’un universitaire


Je ne suis pas surprise que les enfants apprennent plus vite la technologie. Je me souviens que mon premier cellulaire, ma petite fille qui avait environs 18 mois, savait comment ouvrir et faire le signe du code sans que je lui montre.
Nuage

 

Un enfant de 5 ans comprend mieux la techno qu’un universitaire

 

Un enfant de 5 ans comprend mieux la techno qu'un universitaire

Photo Fotolia

Les enfants de cinq ans seraient plus à même de comprendre comment fonctionnent des gadgets techno que des étudiants universitaires, à en croire une étude menée conjointement par des professeurs de Berkeley (Californie) et de l’université d’Édimbourg (Écosse).

Les chercheurs ont fait passer des tests à 106 enfants âgés de quatre à cinq ans et à 107 étudiants pour voir s’ils arrivaient à faire marcher un jeu comportant des éléments à la fois physiques et électriques au fonctionnement inhabituel.

Le but du jeu était de placer des formes géométriques (appelées Brickets) dans une boîte dans un certain ordre ou selon certaines combinaisons, afin de déclencher une lumière et une musique.

Les chercheurs ont trouvé que comme les enfants sont moins formatés que les adultes par les concepts de cause et d’effet, ils arrivaient plus rapidement à résoudre le problème posé par le jeu.

«D’après ce que nous savons, c’est la première étude qui se demande si les enfants peuvent apprendre des relations de cause à effet abstraites en les comparant avec les adultes», a noté Alison Gopnik, psychologue de l’université de Berkeley, coauteur de cette étude parue dans la revueCognition.

Ces recherches soulignent que, dans l’ensemble, les enfants sont plus susceptibles de suivre des possibilités illogiques et inhabituelles, dans le but de comprendre comment quelque chose fonctionne.

Il n’est donc pas étonnant qu’un enfant de cinq ans puisse facilement trouver le mot de passe d’un téléphone et réussir à effectuer en quelques minutes de nombreux paiements avant que ses parents ne s’en rendent compte.

«L’une des grandes questions, si on se projette, est de savoir ce qui rend les enfants des apprenants plus souples – sont-ils juste dépourvus des préjugés des adultes, ou sont-ils fondamentalement plus souples ou plus ouverts à l’exploration du monde?», a commenté Christopher Lucas, le coauteur de cette étude pour l’université d’Édimbourg.

Et de conclure, «dans tous les cas, les enfants ont beaucoup à nous enseigner en terme d’apprentissage».

http://fr.canoe.ca/

Souris: les 5 astuces que vous devriez connaître


Des petits trucs pour utiliser la souris de l’ordinateur avec toutes ses capacités ainsi que des petits raccourcis de clavier qui peuvent faciliter certaines fonctions
Nuage

 

Souris: les 5 astuces que vous devriez connaître

 

Souris: les 5 astuces que vous devriez connaître

Photo Fotolia

Stéphanie Godbout

 

Vous utilisez votre souris tous les jours.

Elle vous permet de cliquer un hyperlien, de déplacer votre curseur dans un document ou encore, de changer de case lorsque vous remplissez un formulaire… mais profitez-vous pleinement de toutes les fonctionnalités qu’elle vous offre?

Voici notre petite liste d’astuces que vous auriez avantage à connaître pour mieux exploiter votre souris.

ADOPTEZ LA ROULETTE DE DÉFILEMENT

 

La roulette de défilement regorge de fonctionnalités.

Elle permet entre autres aux utilisateurs de parcourir plus rapidement pages Web et autres documents, mais aussi, dans la plupart des cas, elle peut faire office de troisième bouton configurable à partir du «Panneau de configuration» ou «Préférences Système» du menu.

Vitesse de défilement, nombre de lignes que chaque mouvement de roulette fera défiler, apparition du Dashboard… de nombreuses possibilités s’offrent à vous selon le système utilisé.

Il existe également des logiciels dédiés, dont WizMouse, qui proposent d’améliorer gratuitement le fonctionnement de la roulette de votre souris en faisant défiler un texte sur n’importe quel type de document même si ce dernier n’est pas au premier plan.

Astuce! Enfoncez la touche CTRL tout en utilisant la roulette. Vous pourrez ainsi zoomer à votre guise dans un document ou page Web et inversement.

PENSEZ AU CLIC DROIT

 

Le clic droit peut certes être le bouton principal d’un gaucher, mais peut aussi vous faciliter la vie si vous l’intégrez à votre quotidien.

Complice idéal pour l’édition de texte, le clic droit permet notamment de copier-coller, corriger, traduire ou encore, insérer une fonction lorsqu’on travaille avec des chiffres dans un classeur. Il suffit de cliquer pour qu’un menu rempli d’options s’ouvre à vous.

Astuce! Vous naviguez sur le Web et vous rencontrez un mot inconnu ou aimeriez en connaître davantage sur un terme donné?

Placez votre curseur sur ce mot, faites un clic droit et vous n’aurez plus qu’à choisir entre obtenir la description, ou effectuer une recherche Web qui s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

DOUBLE ET TRIPLE-CLIQUEZ

Selon l’étude Convert Anything to Calories, un clic de souris solliciterait 11,7 grammes de muscles et ferait brûler 1,42 calorie.

Imaginez, si vous intégriez le double-clic ou même le triple clic à votre entraînement quotidien? Non seulement vous perdriez davantage de calories, mais votre productivité s’en trouverait avantageusement affectée!

Astuce! Vous désirez couper-coller un mot ou une phrase dans votre texte? Plutôt que de sélectionner un mot, le couper et le coller au bon endroit, pensez aux clics multiples!

Sélectionnez un mot ou une phrase avec un double ou triple-clic, et à l’aide du bouton de gauche de la souris que vous maintenez enfoncé, déplacez-le au bon endroit.

PERSONNALISEZ VOTRE SOURIS!

Comme tous les goûts sont dans la nature, il se peut que les fonctions attribuées aux différents boutons de votre souris ne correspondent pas à vos besoins.

Par exemple, un gaucher privilégiera le bouton droit comme bouton principal ou encore, une personne qui rédige et édite beaucoup de textes, activera la fonction qui lui permet de mettre en surbrillance des éléments sans maintenir le bouton de la souris.

Selon le système utilisé, modifiez la vitesse du curseur, son apparence, la rapidité du double-clic, attribuez des fonctions aux pavés latéraux ou à la roulette de défilement… prendre le temps de configurer votre souris est synonyme de profiter pleinement de celle-ci!

Si vous voulez personnaliser les propriétés de votre souris, rendez-vous dans le «Panneau de configuration», puis cliquer sur «Souris».

UTILISEZ VOTRE CLAVIER COMME SOURIS

Votre souris vient de rendre l’âme? Vous avez oublié de la charger et pour résultat, sa pile est à plat?

Ne soyez pas pris au dépourvu et familiarisez-vous avec les touches de votre clavier qui peuvent avantageusement remplacer un clic de souris.

Astuce! Apprenez les raccourcis proposés par le fabricant, par exemple CTRL+c (ou cmd+c pour les utilisateurs d’un Mac) pour coller, CTRL+z (cmd+z) pour annuler la frappe ou créez vos propres combinaisons!

Autre truc, favorisez la touche TAB pour vous déplacer d’une case à l’autre dans un formulaire à remplir plutôt que de déplacer le curseur de votre souris.

http://fr.canoe.ca/

Câbles HDMI: évitez l’arnaque des gros prix!


Cela vaut la peine de lire les recommandations avant d’acheter un câble HDMI pour les télévisions de cinéma maison, cela évitera probablement payer trop cher
Nuage

 

Câbles HDMI: évitez l’arnaque des gros prix!

 

Câbles HDMI: évitez l'arnaque des gros prix!

Photo Fotolia

Un jour ou l’autre, vous n’aurez pas le choix d’acheter l’incontournable câble HDMI. En vous rendant à un magasin ou en naviguant sur un site web, vous vous rendrez vite compte qu’il existe une grande variété de prix.

Se fait-on arnaquer lorsqu’on paye le plein prix pour s’équiper d’un bon câble HDMI ou peut-on opter pour une solution moins chère sans pour autant sacrifier la qualité du signal?

COMMENT ÇA MARCHE?

Les câbles HDMI éliminent le besoin de multiples câbles derrière votre cinéma maison, car ils transmettent à la fois les signaux audio et vidéo. Ils envoient également des signaux non compressés ce qui fait que ces derniers ne se dégradent pas lors d’un processus de compression-décompression.

Contrairement aux signaux des câbles vidéo composante, vidéo composite, S-Video et coaxiaux, les signaux HDMI (High Definition Multimedia Interface / interface multimédia haute définition) ne se dégradent pas progressivement en perdant leur clarté lorsque le signal s’atténue ou qu’il y a des interférences.

S’il y a suffisamment de données pour afficher l’image, elle s’affichera. Dans le cas contraire, elle ne s’affichera pas.

Dans le cas d’une transmission analogique, les signaux pouvaient se dégrader et donner lieu à des images plus ou moins bonnes.

Mais nous sommes aujourd’hui dans l’ère du tout numérique où les signaux sont à base de 1 et de 0: soit le signal est transporté parfaitement et vous obtenez une image parfaite, soit il ne fonctionne pas du tout et aucune image ne s’affiche. Il n’y a pas de «plus ou moins bonne image» due à l’utilisation d’un câble plus ou moins bon.

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Si le signal est transmis, la qualité de l’image ou du son est exactement la même avec un câble bon marché qu’avec un câble très cher.

La plupart des gens ne peuvent pas faire la différence entre des câbles HDMI onéreux et bon marché. Et ceci, pour une bonne raison: il n’existe entre eux aucune différence en terme de qualité d’image et de son qu’ils produisent.

Des experts de CNET, Popular Mechanics, Consumer Reports et PC World ont affirmé catégoriquement que vous pouvez vous attendre à la même performance quel que soit le prix du câble que vous achetez.

Les différences qui peuvent être notées d’une installation à une autre ne proviennent pas des câbles utilisés, mais de la qualité des équipements et de la manière dont l’installation a été réglée (réglages de la TV par exemple).

POURQUOI UN PRIX SI ÉLEVÉ?

Alors pourquoi certains câbles HDMI de marque sont-ils aussi chers? Des sources de l’industrie expliquent qu’un fabriquant de câble HDMI doit payer une taxe à l’organisation HDMI pour pouvoir créer une incarnation, même subtilement re-conçue, d’un câble officiellement testé et sanctionné.

C’est à cette seule condition que le logo HDMI peut être utilisé. L’utilisation de connecteurs en cuivre ou plaqués or, ou des connecteurs ou câbles plus robustes, peut également augmenter le prix. Mais, comme expliqué plus haut, le signal est numérique donc le matériau utilisé importe peu et un câble mieux conçu donnera exactement la même qualité d’image et de son que n’importe quel autre câble.

4 TYPES DE CÂBLES HDMI

Il existe 4 types de câbles HDMI (en excluant la version dédiée aux automobiles): Standard, Standard avec Ethernet, High Speed et High Speed avec Ethernet. Les fabricants doivent obligatoirement afficher clairement cette information sur le câble.

La différence de prix entre Standard et High Speed est négligeable donc optez toujours pour un câble High Speed. Très peu de produits sont compatibles «Ethernet sur HDMI» donc il est peu probable que vous en ayez besoin. Optez donc toujours pour un High Speed sans Ethernet.

Une dernière chose à savoir est que vous n’avez pas à vous soucier de la version HDMI: la 3D requiert du HDMI 1.4 pour votre matériel (TV, lecteur Blu-Ray, etc.), mais pas pour le câble que vous utilisez. Vous n’avez pas besoin d’un câble spécial pour la 3D ou la 4K. Le HDMI 2.0 (qui va remplacer le 1.4) arrive, mais peu de produits l’utilisent. La bonne nouvelle est que les câbles HDMI actuels fonctionneront avec le HDMI 2.0.

Donc, économisez votre argent et achetez le câble le moins cher possible. Pour ce faire, achetez sur internet. Et ne dépensez pas plus 10$ pour un câble HDMI de 2 mètres.

Dans le cas d’un câble de plus de 15 mètres le signal peut se perdre. Il est alors conseillé d’utiliser un amplificateur tel qu’un switch HDMI par exemple.

Ou bien – et c’est la seule exception à la règle d’acheter les câbles HDMI les moins chers possible – acheter des câbles HDMI avec amplificateur intégré appelés câbles HDMI actifs. Ils permettent la fabrication de câbles soit très longs soit très fins

.

http://fr.canoe.ca/