Chine : Des contrôleurs aériens s’endorment, les avions attendent


 

Allô, il y a quelqu’un ? Non, on roupille !! Espérons que les agents de cet aéroport, vont trouver une solution sécuritaire pour éviter ce genre de situation
Nuage

 

Chine

Des contrôleurs aériens s’endorment, les avions attendent

 

PÉKIN – Dans un aéroport chinois, un avion a été obligé de tournoyer pendant de longues minutes avant d’atterrir, faute de contact avec les contrôleurs aériens… qui s’étaient endormis dans leur tour: un incident qui a suscité mardi colère et inquiétudes des internautes.

L’avion de China Eastern Airlines s’apprêtait à se poser sur la piste de l’aéroport de Wuhan, dans le centre de la Chine, mais ses appels pour obtenir la permission d’atterrir sont restés sans réponse pendant près d’un quart d’heure.

Et pour cause: les contrôleurs aériens de permanence s’étaient assoupis à leur poste, ce qui a obligé le Boeing 737 à tourner dans les airs pendant une dizaine de minutes, ont rapporté des médias chinois.

Après un long moment d’expectative, le contact a finalement été établi, et l’appareil, qui venait de l’île tropicale de Hainan, dans le sud du pays, a pu atterrir en toute sécurité, selon le portail d’information Sina.com.

Les contrôleurs «s’étaient endormis pendant les heures de service, c’est pourquoi (l’avion) a dû émettre de multiples appels sans réponse», ont reconnu les autorités chinoises de l’aviation civile, citées par le magazine financier Caijing.

Une enquête distincte sur l’incident, survenu il y a un mois mais rendu public seulement ces derniers jours, a montré qu’au total deux contrôleurs faisaient un somme à ce moment-là.

L’affaire a suscité mardi des réactions indignées des internautes chinois, qui s’alarment des conditions de sécurité dans les aéroports du pays.

«C’est une tâche harassante, mais il est inexcusable de s’endormir en plein travail. La vie de centaines de gens dépend de ces types dans leurs tours de contrôle», a commenté un usager de Weibo, l’équivalent chinois de Twitter.

Un autre a lancé:

«Cela aurait pu avoir de graves conséquences. Si (un contrôleur) aime à ce point roupiller, qu’on le laisse dormir tout son saoûl en prison».

http://www.journaldequebec.com/

À New-York, un coiffeur coupe gratuitement les cheveux des sans-abris


Très bonne idée, car les sans-abris ont besoin aussi de se faire couper les cheveux, raser la barbe. Ce n’est pas parce que tu es un SDF, que n’aime pas bien paraitre
Nuage

 

À New-York, un coiffeur coupe gratuitement les cheveux des sans-abris

 

INSOLITE – Que feriez-vous si le dimanche était votre unique jour chômé?

À cette question, le new-yorkais Mark Bustos répond inlassablement

“je veux faire une bonne action pour vous aujourd’hui”.

Depuis 2012, cet employé d’un salon de coiffure haut de gamme de New-York écume la ville pour offrir aux plus démunis la possibilité de se faire coiffer gratuitement.

C’est au cours d’un voyage aux Philippines pour rendre visite à des membres de sa famille que le coiffeur s’est intéressé au sort des personnes dans le besoin. En mai 2012, il loue le matériel du propriétaire d’un salon de coiffure philippin et coiffe les enfants des quartiers difficiles de l’archipel.

Une expérience si gratifiante “que j’ai décidé de ramener toute cette énergie positive à New-York” confie-t-il à nos confrères du HuffPost américain.

New-York mais aussi à Los Angeles, en Jamaïque et au Costa Rica, où il propose à chaque fois de mettre ces ciseaux au service des habitants en difficultés.

coiffeur sansabri

 

“Je n’oublierai jamais son nom”

En trois ans, Mark Bustos en a fait des rencontres. Il coiffe jusqu’à six personnes chaque dimanche, et consigne scrupuleusement leurs transformations sur Instagram dans des photos avant/après spectaculaires qui lui valent d’être suivi par près de 24 000 abonnés.

coiffeur sans abri

Pendant qu’il coiffe, sa petite amie le photographie. C’est elle aussi qui s’occupe de demander aux sans-abris qui passent entre les mains expertes de Mark ce qu’ils aimeraient manger aujourd’hui. Au cours du repas les langues se délient.

“Il y a une personne dont je n’oublierai jamais le nom” raconte Mark Bustos. “Jemar Banks. Il était très silencieux pendant la coupe, jusqu’à ce que je lui montre ce à quoi il ressemblait quand j’ai eu fini. La première chose qu’il m’a dit c’est ‘est-ce-que tu connais quelqu’un qui embauche ?’”.

coiffeur sanas abri

Du pouvoir d’un coup de ciseaux.

http://www.huffingtonpost.fr/

Colombie-Britannique Un adepte de pastafarisme défend la liberté de religion


Étant donné que pastafarisme est une parodie de religion pour contester à l’enseignement du créationnisme et du dessein intelligent dans le système scolaire public, je ne vois pas en quoi que le refus de son permis de conduire irai a l’encontre de sa "religion" Moi, on m’a obligé d’enlever mes lunettes c’est contre mon droit de bien voir .. Mais vais-je faire un brouhaha pour cela ?
Nuage

 

Colombie-Britannique

Un adepte de pastafarisme défend la liberté de religion

 

makarna

Photo Fotolia

Harrison Ruess

 

SURREY, B.-C. – Un adepte de pastafarisme éprouve de la difficulté à obtenir un permis de conduire, à Surrey, en Colombie-Britannique et affirme que son droit à la liberté de religion est brimé.

Dans la photo soumise avec le formulaire d’application pour obtenir le permis, Obi Canuel porte une passoire sur la tête.

Selon M. Canuel, qui est pasteur dans l’Église du Monstre en Spaghettis volant (un autre nom pour le pastafarisme), dit que l’État le brime dans sa liberté de religion en refusant qu’il porte son accessoire de cuisine sur sa photo.

M. Canuel a également mis en ligne une vidéo sur YouTube pour encourager d’autres Canadiens à défendre la liberté de religion.

 

Insurance Corporation of British Columbia (ICBC), la société d’État responsable des permis de conduire, a expliqué qu’elle respecte la liberté de religion, dans la mesure où cette démarche ne porte pas atteinte à la réputation du système.

Quatre pays, dont les États-Unis, ont permis aux adeptes du pastafarisme de porter une passoire sur leur permis de conduire.

Le pastafarisme est une parodie de religion créée par le physicien Bobby Henderson qui s’oppose à l’enseignement du créationnisme et du dessein intelligent dans le système scolaire public.

http://www.journaldequebec.com

Un soin du visage aux fientes de pigeons, ça vous dit ?


Je ne suis pas à jour dans les cosmétiques et j’en suis bien contente, imaginé qu’on utilise des placentas de mouton, litière de chat, et maintenant des fientes de pigeon, c’est vraiment répugnant
Nuage

 

Un soin du visage aux fientes de pigeons, ça vous dit ?

 

Après le lifting vampire, les soins au placenta de mouton ou encore les masques à la litière pour chat, place au soin du visage à base de fientes de pigeons. Oui, oui, des excréments d’oiseaux sur le visage.

Seriez-vous prêtes à tenter l’expérience pour une peau plus belle et plus lumineuse ?

Les pigeons sont généralement les ennemis jurés des fashionistas et des beautystas.

Une seule fiente de pigeon suffit à ruiner une tenue, un maquillage, une coiffure, pour ne pas dire une journée entière.

Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui les fientes de pigeons valent de l’or. On leur a découvert des propriétés extraordinaires pour la peau, du coup les soins du visage à base d’excréments de pigeons sont plus tendances que jamais.

Pour preuve, les instituts de beauté les plus huppés du monde s’y sont mis. Pour un soin du visage aux fientes de pigeons comptez au minimum 200 euros.

On vous rassure, lors du soin pratiqué en institut, on ne vous apposera pas un oiseau au-dessus du visage en attendant qu’il fasse ses besoins.

En réalité, les esthéticiennes travaillent avec une poudre de fiente de pigeons qu’elles mélangeront à une eau parfumée comme l’eau de rose pour former une pâte qu’elles vous appliqueront ensuite sur le visage.

Ce soin promet de ralentir et effacer les signes de l’âge mais aussi d’illuminer et d’hydrater la peau.

Surprise, surprise, Victoria Beckham ferait partie des adeptes.

N’espérez pas faire fortune en revendant des fientes de pigeons sur eBay. En effet, les fientes utilisées pour ce soin du visage si particulier sont celles d’un oiseau Japonais particulier.

Le soin du visage aux fientes de pigeons fait aujourd’hui le buzz mais il n’est pas nouveau. Loin de là.

Les Coréens ont découvert les propriétés des fientes de pigeons il y a déjà 1 000 ans de cela.

Si l’on sait de quand date le soin aux fientes de pigeon, la façon dont ses propriétés ont été découvertes demeure toutefois un mystère…

La technique a ensuite été adoptée par les Geishas avant de s’exporter aujourd’hui jusqu’à nous.

http://www.aufeminin.com

Une dame de 99 ans bat un record à la course du 100 mètres


Il n’y a pas d’âge pour se mettre en forme et cette dame nous donne une belle leçon de ténacité
Nuage

 

Une dame de 99 ans bat un record à la course du 100 mètres

 

 

Vincent Duquette

 

Pour la première fois dans l’histoire, une personne a participé à une course du 100 mètres dans la catégorie des 95 à 99 ans. Ida Keeling, 99 ans, a «couru» le 100 mètres en 59,8 secondes aux Gay Games qui avaient lieu à Akron en Ohio.

Cette arrière-arrière-grand-mère était non seulement la participante la plus âgée, mais également la plus petite à 4’6" et 83 livres.

«Je cours même si je suis vieille et que je souffre d’arthrite», a confié la dame originaire de New York au site Ohio.com.

Keeling a commencé à s’entraîner à l’âge de 67 ans pour se remettre de la mort de ses deux fils. Courir est devenu sa thérapie, rapporte le site américain.

«J’étais tellement découragée et m’a fille a décidé de m’amener courir. Après la course, j’étais beaucoup plus zen et je me sentais libérée».

La carrière de «sprinteuse» de Keeling n’est peut-être pas terminée puisque le titre dans la catégorie des 100 à 104 ans est toujours vacant.

http://www.journaldequebec.com

Victimes d’attaques à l’acide, des Indiennes deviennent mannequins


Je trouve ingénieux que ce photographe a pu mettre en valeur ces mannequins et on sent par son témoignage qu’il les trouve belles et il a raison. Et chapeau ! À ces femmes, elles aideront d’autres qui ont vécu ces agressions sauvages
Nuage

 

Victimes d’attaques à l’acide, des Indiennes deviennent mannequins

 

Des victimes d'attaque à l'acide. Des victimes d’attaque à l’acide. Photo :  Rahul Saharan

Un reportage de Bahador Zabihiyan

Ces Indiennes ont été défigurées lors d’attaques à l’acide, mais un photographe a voulu, en les photographiant, dénoncer ce type d’agression et montrer la « beauté » et le « courage » de ces femmes devenues militantes. Le résultat des séances photo ne laisse pas indifférent.

Rahul Saharan dit qu’il a voulu prendre ces photos pour montrer la beauté de toutes les femmes, peu importe leur physique. L’une de ces mannequins se nomme Rupa. Elle est devenue designer de mode, et elle cherche présentement à amasser des fonds pour ouvrir sa boutique.

Une victime d'une attaque à l'acide. Une victime d’une attaque à l’acide. Photo :  Rahul-Saharan

M. Saharan a voulu promouvoir le travail de Rupa.

« Au lieu de prendre des mannequins professionnels, nous avons pris ces magnifiques mannequins parce qu’elles définissent la beauté, le courage », explique le photographe sur sa page Facebook.

Rupa, en robe blanche, a lancé une campagne de socio-financement afin de lancer sa ligne de vêtements.

Rupa, victime d'une attaque à l'acide. Rupa, victime d’une attaque à l’acide. Photo :  Rahul Saharan

Il y a six ans, alors qu’elle se trouvait dans son village natal de l’Uttar Pradesh, en Inde, sa belle-mère lui a jeté de l’acide pendant qu’elle dormait. Celle-ci la battait et lui faisait subir des abus psychologiques.

Elle a dû attendre six heures avant que son oncle lui vienne en aide et l’amène à l’hôpital, explique-t-elle sur la page destinée à amasser des fonds pour ouvrir sa boutique.

« Avec le capital initial pour son magasin, nous voulons lui donner assez pour qu’elle puisse acheter du matériel et aider d’autres survivantes d’attaques à l’acide à travailler avec elle », lit-on sur la page.

Des victimes d'attaques à l'acide en Inde, font une séance de photos. Des victimes d’attaques à l’acide en Inde, font une séance de photos. Photo :  Rahul-Saharan

« J’ai toujours voulu être une designer, mais après l’attaque, il y a eu une pause dans ma vie. J’étais tellement en insécurité, et j’étais si embarrassée par mes cicatrices que je me couvrais le visage avec un voile », explique Rupa, dans une entrevue au Daily Mail.

http://ici.radio-canada.ca/

Il tue son colocataire et demande à son iPhone où cacher le corps


Méfiez-vous des iPhone et de son assistant !!! Si vous avez quelque chose à cacher, ce n’est certenement pas un téléphone intelligent qui serait le meilleur complice. Non ! Non ! Ce serait en fait, le pire des délateurs. Les policiers doivent aimer les enquêtes qui sont vite élucidées
Nuage

 

Il tue son colocataire et demande à son iPhone où cacher le corps

 

Une présentation de Siri une nouvelle fonction de l'iPhone 4S, à Cupertino - Kevork Djansezian AFP/Getty Images/Archives

Une présentation de Siri une nouvelle fonction de l’iPhone 4S, à Cupertino Kevork Djansezian AFP/Getty Images/Archives

On peut demander tout et n’importe quoi à son téléphone portable. Pedro Bravo a ainsi sollicité l’assistant vocal de son iPhone, Siri, pour l’aider à dissimuler le cadavre de son colocataire assassiné. Malheureusement, les enquêteurs ont très vite mis la main sur les échanges entre ce jeune Américain et son appareil, comme le rapporte The Gainesville Sun.

Tout commence le 20 septembre 2012 quand Pedro Bravo et son ami Christian Aguilar sont vus ensemble pour la dernière fois en Floride. Le mois suivant, ce dernier est découvert mort par des chasseurs en pleine nature.

Très vite, les soupçons se portent sur le colocataire de la victime, suspecté de l’avoir droguée et étranglée par jalousie amoureuse. D’autant plus que le smartphone de Pedro Bravo a parlé ; à la question « Où cacher le corps de mon colocataire ? », l’assitant vocal développé par Apple a répondu tout simplement : « Quelles sortes d’endroits recherchez-vous ? Un marais ? Un réservoir ? Une décharge? »

La preuve de ces « conversations » entre le meurtrier présumé et son téléphone ont été produites lors du procès qui s’est ouvert cette semaine en Floride. Grâce au portable, les enquêteurs ont également pu déterminer que l’application lampe de poche avait été utilisée durant quarante-huit minutes le lendemain du crime. Enfin, la géolocalisation de l’iPhone a permis de contredire l’emploi du temps donné par Pedro Bravo et ainsi remettre en question son alibi…

LaDépêche.fr

http://www.ladepeche.fr

Une petite fille survit 11 jours dans le froid sibérien grâce à son chien


Comment un enfant de 3 1/2 a pu survivre dans une région du monde dont les nuits même en été peuvent être froides. Elle a été quand même vraiment débrouillarde pour son jeune âge et elle a eu la chance d’avoir un chien d’une grande fidélité
Nuage

 

Une petite fille survit 11 jours dans le froid sibérien grâce à son chien

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Youtube – Siberian Times

Du haut de ses 3 ans et demi, la petite Karina ne serait peut-être plus en vie aujourd’hui si son chien n’avait pas été auprès d’elle. Perdue dans la taïga, une forêt boréale située au nord-est de la Sibérie, elle a passé 11 jours au milieu de ce désert humain.

Une présence chaude et rassurante

La petite fille s’est nourrie de baies et a bu l’eau des rivières, a-t-elle racontée. Et lors des nuits très froides qu’elle a passées dehors, elle a pu compter sur son fidèle et dévoué ami à 4 pattes pour se réchauffer, rapporte The Siberian Times.

Le 29 juillet dernier, le papa de la petite fille est allé rendre visite à sa famille. Sans doute Karina l’a-t-elle suivie avec son chien. C’est du moins ce qu’a imaginé sa mère. Pendant 4 jours, cette dernière, n’ayant aucun moyen de communiquer avec son mari, a pensé que sa fille était en sécurité avec lui tandis que le papa la croyait restée à la maison bien sagement avec sa mère.

Dès qu’ils ont réalisé que leur enfant avait disparu, ils ont appelé les secours, et d’intenses recherches ont alors été lancées.

Perdue dans la forêt fréquentée par des loups et des ours, Karina s’est blottie entre les hautes herbes. Drones et hélicoptères ne pouvaient donc pas la repérer. Mais au bout de 9 jours, le chien est retourné dans le village de ses maîtres, à Olom, dans le district d’Olyokminsky.

Le chien conduit les secouristes jusqu’à l’enfant

"A ce moment, nos coeurs se sont serrés, parce que nous pensions que tant qu’elle était avec son chien, Karina avait des chances de survivre. es nuits sont très froides ici et dans certains endroits les températures sont descendues en dessous de zéro" raconte Afanasiy Nikolaïev, porte-parole du Service de Sauvetage de la République de Sakha.

"Si elle pouvait se blottir contre son chien, cela lui aurait donné une chance de rester au chaud pendant les nuits, pensions-nous".


@Sakha Republic Rescue Service

Mais le chien n’a pas laissé sa petite humaine seule bien longtemps. S’il est revenu chez lui, c’est pour pouvoir conduire les secours jusqu’à elle.

"C’est le chien de Karina qui a aidé les adultes à trouver la petite fille. Quand il est revenu à la maison il y a deux jours, sa famille avait perdu tout espoir, pensant que cela signifiait que Karina n’avait plus aucune chance. Mais le chien a montré la voie aux sauveteurs, et le lendemain matin, elle a été trouvée" indique NTV News.

Consciente mais très fatiguée et amaigrie après ces 11 jours dans la taïga, la petite Karina a tout de suite était conduite à l’hôpital. Elle refuse pour le moment d’en dire plus sur ce qui lui est arrivé.

http://wamiz.com/

À 25 ans, elle veut épouser le meurtrier Charles Manson


C’est une chose que je ne comprends pas que des gens comme les tueurs en série peuvent avoir des fans et que parmi eux, plutôt elles, certaines tombent amoureuses de ces sinistres personnages. Elles ont sûrement un trouble du comportement, ou un truc du genre
Nuage

 

À 25 ans, elle veut épouser le meurtrier Charles Manson

 

Charles Manson, célèbre pour avoir commis une série d'assassinats à Los Angeles... (Photo tirée de Mansondirect.com)

Agrandir

Photo tirée de Mansondirect.com

Charles Manson, célèbre pour avoir commis une série d’assassinats à Los Angeles dans les années 60, aurait une nouvelle et jeune conquête. Afton Burton, rebaptisée «Star» Manson, a avoué à CNN qu’elle se considérait déjà comme l’épouse du tueur américain âgé de 79 ans.

La jeune femme a déclaré être «complètement avec lui et il (Charles Manson) est complètement avec moi». Les premières «formalités administratives» auraient été remplies pour officialiser leur union.

Après avoir entretenu une correspondance pendant quelques années avec l’élu de son coeur, Star Manson avait emménagé à Corcoran dès l’âge de 19 ans pour vivre près du centre de détention où le meurtrier est enfermé depuis 25 ans.

Comme les contacts physiques sont limités en prison, le couple n’a droit qu’aux accolades au début et à la fin de leur rencontre.

 

http://www.lapresse.ca

La borne-fontaine la plus lucrative au pays


Il est interdit de se stationner devant une borne-fontaine, tout bon automobiliste doit savoir cela, cependant, il semble que deux bornes-fontaines au Canada portent à confusion. Ce que je ne comprends pas, c’est que s’ils mettent des lignes pour signaler l’interdiction de stationnement, ils devraient mettre une ligne jaune qui indique soit une interdiction ou une limitation ..
Nuage

 

La borne-fontaine la plus lucrative au pays

 

Une analyse réalisée par La Presse Canadienne des... (Photo La Presse Canadienne)

Une analyse réalisée par La Presse Canadienne des infractions de stationnement, obtenues grâce à la loi sur l’accès à l’information, a démontré que la borne de la rue Beech était la plus rentable pour la Ville: plus de 1100 contraventions ont été distribuées à cet endroit depuis 2008.

Photo La Presse Canadienne

Steve Rennie
La Presse Canadienne

Une borne-fontaine d’Ottawa s’avère une grande source de liquidités pour la Ville. Située sur une rue transversale de la Petite-Italie, la borne-fontaine est à l’origine de plus de contraventions de stationnement que n’importe quelle autre dans la capitale canadienne. La petite borne jaune située sur la rue Beech (entre Preston et Rochester) a permis à la Ville d’empocher plus de 65 000 $ depuis 2008.

Une analyse réalisée par La Presse Canadienne des infractions de stationnement, obtenues grâce à la loi sur l’accès à l’information, a démontré que la borne de la rue Beech était la plus rentable pour la Ville: plus de 1100 contraventions ont été distribuées à cet endroit depuis 2008.

Pourquoi est-elle la vache à lait de la Ville?

Quelques agents municipaux interrogés lors d’une récente patrouille croient que c’est parce que les lignes blanches peintes de chaque côté de la borne donnent l’impression qu’il s’agit d’une place de stationnement alors que c’est tout le contraire: les lignes indiquent en fait qu’on ne peut y stationner.

Les agents municipaux, qui n’ont pas voulu s’identifier puisqu’ils n’ont pas l’autorisation de parler publiquement, affirment qu’il y a presque toujours une voiture stationnée devant la borne – même lorsque la rue est complètement vide.

Lors d’une visite impromptue un midi, une voiture y était effectivement stationnée.

Il y a deux bornes-fontaines sur cette section de la rue, mais les agents municipaux sont sûrs que celle située tout juste entre les rues Preston et Rochester est celle à blâmer pour toutes les contraventions. Elle est située à un endroit névralgique, à quelques pas des attractions principales de la Petite-Italie avec ses magasins, ses restaurants et ses pubs.

La proximité d’un stationnement payant rend la place plus attrayante pour les automobilistes, qui voudraient se stationner sur la rue, même si on doit mettre de l’argent dans l’horodateur.

Personne n’était disponible pour accorder une entrevue à la Ville d’Ottawa.

À Toronto, c’est près du 393 University Avenue qu’on a vu le plus grand nombre de contraventions – 2962 depuis 2008, ce qui équivaut à plus de 289 620$ en revenus à la Ville. Il faut dire que la borne-fontaine est plantée à environ six mètres de la rue.

L’amende pour avoir stationné son véhicule à moins de trois mètres d’une borne-fontaine grimpe à 100 $ dans la capitale ontarienne. Le prix à payer était auparavant fixé à 30 $ avant que la Ville ne décide de l’augmenter.

Les automobilistes sont si souvent mis à l’amende que même en naviguant sur l’application «Street View» de Google, on peut apercevoir une Toyota blanche prise en flagrant délit…

http://www.lapresse.ca