Coincée sous un tramway, les passagers se réunissent pour lui sauver la vie


Une jeune fille bien chanceuse de ne pas avoir subit trop de conséquences de l’inattention d’avoir eu des écouteurs. et que la solidarité est encore présente a nos jours pour ce sortir de cette situation
Nuage

 

Coincée sous un tramway, les passagers se réunissent pour lui sauver la vie

 

Le tramway de Bordeaux (photo d'illustration)

Le tramway de Bordeaux (photo d’illustration)

Vidéo – Une étudiante de Dublin, en Irlande, a frôlé la mort ce mardi. Coincée sous un tramway de la ville, les autres passagers ont dû soulever la rame pour la sauver, a rapporté le Daily Mail.

La jeune fille de 16 ans, originaire de Pologne, n’a pas vu le tram arriver et s’est retrouvée coincée sous les rails en essayant de monter sur le quai.

« J’avais mes écouteurs et je ne l’ai pas entendu venir. (…) J’ai paniqué et ma jambe a glissé » a expliqué la lycéenne sur son compte Facebook.

La solidarité des passagers

Une trentaine de passagers s’est alors réunie pour aider la jeune fille et soulever l’engin afin de pouvoir dégager la jambe de l’étudiante. Cette scène, filmée par l’un des sauveteurs, a ensuite été mise en ligne sur YouTube. On y voit l’adolescente légèrement blessée.

« Je n’arrive pas à croire que je sois vivante, j’aurais pu mourir aujourd’hui, c’est un miracle que je n’aie pas perdu ma jambe. (…) Je n’ai pas de mots pour décrire combien je suis reconnaissante envers les gens qui ont poussé le tram et m’ont sortie de là » a écrit la jeune fille sur Facebook. 

http://www.ladepeche.fr

Espagne: des tonnes de tomates pour la traditionnelle Tomatina


Corruption ou pas à cette privatisation de cette Tomatina, c’est une honte de voir autant de tomates gaspillées par des fêtards. C’est une bien triste époque de voir autant de nourriture gaspillée alors que d’autre peine à se nourrir
Nuage

 

Espagne: des tonnes de tomates pour la traditionnelle Tomatina

 

Des participantes à la grande bagarre de la... (Photo GABRIEL GALLO, Archives AFP)

Des participantes à la grande bagarre de la Tomatina en 2013

Photo GABRIEL GALLO, Archives AFP

Agence France-Presse
BUñOL

Des milliers de fêtards venus du monde entier sont attendus mercredi à Bunõl, dans l’est de l’Espagne, pour se canarder mutuellement de tomates, un événement traditionnel dont la récente privatisation fait polémique.

La Tomatina, née en 1945 d’une bagarre de jeunes sur un marché, attire désormais tous les ans des touristes venus de l’Angleterre jusqu’au Japon, dans cette petite ville à 40 km de Valence. L’année dernière, ils avaient écrasé un record de 130 tonnes de tomates livrées par six camions, dans une orgie de pulpe et de vin rouge.

Après la grande bagarre, les participants, en majorité torse nu, se dirigent vers la rivière la plus proche et les centaines de douches provisoires installées pour l’occasion, afin de se débarrasser des restes de tomate.

Mais la fête est troublée cette année par une controverse sur la privatisation de la manifestation.

En effet, depuis un an, la participation à la joyeuse mêlée est payante, sauf pour les habitants de Buñol qui ont droit à 5000 entrées gratuites.

La plupart des 17 000 tickets vendus par la société Spaintastic, à qui la mairie a confié l’organisation, l’ont été à des tours opérateurs qui acheminent les clients par bus et leur servent sangria et paella.

Les organisateurs ont aussi prévu un festival de musique pour garder les fêtards en ville une fois la bataille terminée, à midi (6h00, heure de Montréal).

La ville affirme que cette privatisation a permis de renforcer la sécurité. La participation a ainsi été limitée à 22 000 personnes alors que la Tomatina en avait attiré jusqu’à 40 000, une foule devenue incontrôlable.

«Ces dernières années, l’esprit de la Tomatina s’était perdu. Il n’y avait pas d’espace et c’était dangereux», a affirmé à l’AFP le maire adjoint de la ville, Rafael Perez.

«C’est à présent beaucoup plus réjouissant et la population locale qui s’était abstenue de participer y revient», a-t-il assuré.

La privatisation a permis aussi de renflouer les caisses de Buñol, qui croule sous des millions d’euros de dette, comme beaucoup de villes espagnoles depuis la crise.

Mais l’opposition locale en a fait un casus belli et demande une enquête sur les soupçons de corruption qui pèsent selon elle sur le choix de Spaintastic. Tout en soutenant le principe de la privatisation, elle critique l’absence d’appel d’offres.

M. Perez accuse l’opposition de posture politique.

«Ils souillent l’image de Buñol et de la Tomatina. Mais la majorité des habitants est avec nous», a-t-il assuré à l’AFP.

http://www.lapresse.ca

Athlétisme : Une dame de 101 ans adepte du javelot


Peu d’entre les plus âgés peut se vanter d’aller au-delà des préjugés que rendus à un certain âge, que l’on soit moins actifs. Je ne suis pas adepte des Jeux du Canada ou tout autre compétition du genre, mais j’admire des personnes comme cette dame
Nuage

 

Athlétisme

Une dame de 101 ans adepte du javelot

 

Shawn Logan

HANNA, Alberta – Bien ancrée dans l’âge d’or, Florence Storch vise justement la médaille d’or.

La dame de 101 ans provenant d’Hanna, en Alberta, a placé la barre très haute, car elle souhaite terminer en tête lors de l’épreuve du javelot aux Jeux du Canada qui s’entameront mercredi.

«Cette fois, je veux gagner l’or», a mentionné celle qui évoluera dans la nouvelle catégorie des 85 ans et plus.

Ces Jeux du Canada, qui se déroulent en Alberta, sont destinés aux 55 ans et plus. Force est d’admettre que la dame réalise déjà, de par son âge vénérable, un bel exploit.

«J’ai demandé aux organisateurs si j’allais avoir de la compétition et ils ont répondu qu’ils ne le savaient pas», a précisé Storch, qui a commencé à pratiquer cette discipline par accident il y a une décennie.

La plus vieille athlète de l’événement avait d’ailleurs obtenu l’argent aux Jeux de l’Alberta pour les 55 ans et plus, l’an dernier. Aussi, elle espère ajouter une médaille d’or à sa collection de trophées.

L’aînée n’avait jamais l’intention de devenir la javeliste la plus âgée au pays. Elle a choisi ce sport à l’époque où elle était bénévole pour les jeux provinciaux qui avaient lieu dans sa ville de résidence.

«Mon travail était de noter les pointages et quand j’ai vu qu’il n’y avait personne pour participer à l’épreuve du javelot, j’ai inscrit mon nom sur la liste», a affirmé la mère de trois enfants qui compte également neuf petits-enfants et plusieurs arrière-petits-enfants.

Storch détient le record des Jeux du Canada des 55 ans et plus avec un lancer de 5,61 mètres dans la catégorie des 90 ans et plus. Toutefois, en raison de l’utilisation du système métrique, elle n’a aucune idée de sa marque personnelle.

«Je n’ai jamais noté cela, je ne connais rien à propos des mètres, a-t-elle indiqué. Je suis capable de courir et de projeter mon javelot, mais je ne peux en faire plus.»

Pour ce qui est de son habileté à compétitionner en tant que centenaire, la principale intéressée n’a pas de secret à partager.

«Il n’y en a pas, vous vivez comme vous l’avez toujours fait, a émis celle ayant grandi dans le secteur rural d’Hanna. J’ai seulement eu une bonne vie à la campagne.»

http://www.journaldequebec.com

Une fillette de 9 ans tue son instructeur de tir avec un Uzi


C’est quoi l’idée ? Les États-Unis et leur droit à tout citoyen d’avoir une arme à feu, et même les enfants. Alors qu’est sera l’avenir de cette petite fille qui par accident a tuer celui qui lui montrait comment manier une arme automatique. Je trouve que certains américains manquent totalement de jugement avec les armes. Dire que des enfants reçoivent en cadeau des armes est inadmissible
Nuage

 

Une fillette de 9 ans tue son instructeur de tir avec un Uzi

 

LE pistolet mitrailleur de confection israélienne Uzi.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

LE pistolet mitrailleur de confection israélienne Uzi.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

La Presse

Le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis garantit aux Américains le droit de porter une arme. Un droit auquel nos voisins du Sud sont, pour plusieurs, très attachés, certains allant même jusqu’à inculquer à leurs enfants cet amour des armes à feu.

Mais la manipulation de telles armes ne s’apprend pas sans risque, surtout quand il s’agit d’armes automatiques comme l’Uzi, célèbre pistolet mitrailleur de confection israélienne. En Arizona, une fillette de 9 ans a accidentellement tué son instructeur de tir qui lui montrait, lundi, comment utiliser cet engin.

C’est dans la petite localité de Dolan Springs, dans le nord de l’Arizona, que le drame s’est joué. Charles Vacca, 39 ans, a été atteint mortellement par une balle à la tête tirée par inadvertance par sa jeune élève.

 

Dans une vidéo amateur, filmée quelques instants avant le drame, on peut voir la jeune fille, Uzi à la main, atteindre la cible sous les conseils de son instructeur.

http://www.lapresse.ca

Maine A lobster beyond the real


Il semble qu’il y a une chance sur 2 millions en Amérique du Nord, alors qu’en juin 2013 en Nouvelle-Écosse un homard bleu avait aussi été péché. Cette couleur quoique spécial n’est pas du a une modification génétique mais bien naturelle, et c’est aussi pour eux une protection pour ne pas finir dans une assiette
Nuage

 

Maine
A lobster beyond the real

(Crédit photo: courtoisie)

Des pêcheurs du Maine ont fait toute une prise, samedi matin. Jay LaPlante et sa bande ont attrapé un homard bleu près de Scarborough.

Jay LaPlante et sa fille Meghan sortaient leurs cages à homards de l’eau lorsque l’adolescente a vu le surprenant homard de deux livres.

C’était la première fois de leur vie que ces pêcheurs professionnels rencontraient un tel crustacé.

Meghan a nommé le homard «Skyler» et a confirmé à la chaîne WCSH6 que l’animal ne serait pas dans son assiette à l’heure du souper.

L’adolescente a plutôt décidé de donner sa précieuse prise à l’aquarium du Maine.

Selon le personnel de l’aquarium, Skyler aura beaucoup d’amis comme lui. Trois autres crustacés bleus et un orange vivent à l’aquarium du Maine.

http://tvanouvelles.ca

Tasmanie Un mouton jamais tondu?


Il semble important de tondre les moutons, car un mouton, se retrouverait enveloppé d’un cocon de laine feutrée, sale, humide et moisie. La tonte est un acte d’hygiène qui évite l’apparition de parasites externes. Ce mouton, va sûrement se sentir mieux, alors qu’il n’aura plus un lourd poids à porter
Nuage

 

Tasmanie

Un mouton jamais tondu?

 

(capture d’écran, Australian Broadcasting Corporation)

Agence QMI

Un couple d’Australiens pense avoir trouvé le mouton avec le plus de laine au monde en Tasmanie. L’animal portait environ 20 kg de laine sur le corps.

L’histoire a été rapportée par l’Australian Broadcasting Corporation. Netty et Peter Hazell ont aperçu le mouton errant dans leur ferme, dimanche, et n’ont pas eu de mal à l’attraper en raison de la laine qui recouvrait ses yeux. Ils l’ont surnommé Shaun.

«Il ne pouvait pas voir grand-chose alors je me suis faufilé derrière lui et je l’ai saisi», a raconté Peter Hazell au réseau de télévision.

Le fermier croit que le mouton n’a jamais été tondu et pense y remédier dès cette semaine, espérant que Shaun pourrait battre un record officiel.

Mais un expert local en la matière, Ray Peters, pense que c’est peine perdue.

Le record du monde du mouton le plus laineux serait en effet détenu par un bélier néo-zélandais nommé Shrek. Il avait été découvert avec 27 kg de laine sur le dos.

http://tvanouvelles.ca/

Australie Une étrange créature apparaît sur une plage


Trouver ce genre de créature lors d’une promenade au bord de la mer è de quoi surprendre. Serait-ce une nouvelle espèce ? Probablement que non ! On suppose une danseuse espagnole
Nuage

 

Australie

Une étrange créature apparaît sur une plage

 

Une étrange créature apparaît sur une plage

Crédit photo : gracieuseté, Daily Mail

Une mystérieuse créature marine retrouvée sur une plage d’Australie ce lundi par une résidante de l’endroit soulève bien des questions.

La bête, surnommée «blob» par plusieurs, est apparue sur la plage de Mudjimba, sur la Sunshine Coast (ouest) de l’Australie.

(gracieuseté, Daily Mail)

À première vue, la «chose» semble n’avoir aucun membre, aucun œil, ni bouche. Debbie Higgs, la dame qui l’a trouvée sur la plage lors de sa marche matinale, l’a ramenée chez elle et l’a placée dans l’eau de mer.

Mme Higss a expliqué au Daily Mail Australia que la créature ne semblait pas être une plante et que sa texture était plutôt spongieuse, un peu comme une méduse.

«Elle est froide et plutôt malodorante», a-t-elle ajouté.

«Je n’avais aucune idée de ce que c’était lorsque j’ai pris la photo et que je l’ai tweetée. J’ai eu énormément de réponses de gens qui spéculaient sur sa provenance», a-t-elle indiqué.

(gracieuseté, Daily Mail)

«Ça fait environ 25 cm de long, à peu près la longueur de mon bras, a-t-elle précisé. Je me promène sur la plage tous les jours, et je n’ai jamais rien vu de tel! Les gens sur Twitter ont affirmé qu’il s’agissait peut-être d’un «Spanish Dancer Slug», a affirmé Mme Higgs.

En français, la «danseuse espagnole» ou Hexabranchius sanguineus est une limace de mer assez commune, que l’on retrouve dans les eaux tropicales de l’Océan Indien.

(gracieuseté, Daily Mail)

Une porte-parole du Musée du Queensland a indiqué au Sunshine Coast Daily qu’il était difficile d’en arriver à une conclusion sans avoir examiné la créature de près, mais que la thèse de la limace était plausible.

Debbie Higgs ne sait pas encore ce qu’elle fera de la limace, mais elle croit qu’elle la donnera à un aquarium de la région, ou qu’elle la remettra à l’eau.

(Twitter: @Debz73)

http://tvanouvelles.ca/