Et si des chefs d’oeuvre de Bach avaient été composés par sa femme?


Derrière chaque grand homme, une femme ! Et pourquoi pas en musique ! Les grands compositeurs ont-ils vraiment écrit leur musique seul ? Jean-Sébastien Bach a-t-il prêté son nom (comme c’était coutume à cette époque), des manuscrits fait par sa femme ? Peut-être que Madame aurait quelque symphonie à son actif, ou du moins aurait participé d’une certaine façon
Nuage

 

Et si des chefs d’oeuvre de Bach avaient été composés par sa femme?

 

Partition de Bach. WcfSymphony via Flickr CC License by

Et s’il y avait vraiment «une femme derrière chaque grand homme»? Aujourd’hui, on se souvient des oeuvres de Jean-Sébastien Bach, mais pas forcément de sa seconde épouse, Anna Magdalena. Pourtant, elle aurait peut-être écrit certaines des partitions les plus célèbres du compositeur baroque. C’est la théorie développée dans un documentaire à paraître intitulé «Written by Mrs Bach» («Ecrit par Mme Bach»), que relaye par le Washington Post.

D’après lui, Anna Magdalena aurait composé les six Suites pour violoncelle seul (dont l’une a été utilisée comme thème du film Master and Commander en 2003), l’Aria qui débute et termine les Variations Goldberg pour clavecin, et une partie du recueil en deux parties Le clavier bien tempéré, toutes connues comme des oeuvres de Jean-Sébastien Bach.

Les trois intervenants du documentaire, Martin Jarvis, professeur de musique à l’université Charles-Darwin en Australie, Sally Beamish, une compositrice britannique, et Heidi Harralson, une experte en examen légal de documents, basée aux Etats-Unis, parlent de «preuve circonstancielle et musicale».

D’après eux, certaines pièces se différencient des autres compositions de Bach à la fois au niveau de leur structure et sur des aspects techniques. Martin Jarvis a ainsi commencé à avoir des doutes lorsqu’il a étudié les suites pour violoncelle. Sa théorie remonte à 2006 et il a passé des années à compiler des preuves, en étudiant l’écriture et les manuscrits.

Ensuite, certaines partitions manuscrites semblent avoir été rédigées par Anna Magdalena: leur première page mentionne en français  «Ecrit par Mme Bach». Cela n’a rien de surprenant: on sait qu’elle a transcrit des partitions pour Bach à la fin de sa vie. Mais les chercheurs estiment que celles-ci n’ont pas «la lenteur ou la lourdeur» d’une simple copie, et pourraient être le fruit de son imagination, selon The Telegraph.

Enfin, il n’existe aucune preuve certaine que Jean-Sébastien Bach ait composé toutes les oeuvres qu’on lui attribue. Sa production prolifique nécessitait la mobilisation d’une entreprise familiale, et il est certain que ses fils ont écrit de la musique. Anna Magdalena était chanteuse et issue d’une famille de musiciens, et savait probablement composer elle aussi, avancent les chercheurs.

Dans The Guardian, Steven Isserlis, qui tient le blog musique, critique vivement la crédulité de ceux qui adhèreraient à cette théorie:

«Comment quelqu’un peut-il prendre au sérieux ce travail de mauvaise qualité? [...] La principale “preuve” semble être le témoignage d’un expert de l’écriture manuelle [...] A mes yeux [...] c’est clairement une copie [...] il n’y a pas de modifications ou de réflexion, comme il y en aurait dans un manuscrit de travail [...] il y a des connexions innombrables entre les suites et la plupart de ses travaux [ceux de Bach] [...] le langage est clairement le sien.»

Si elle s’est montrée perplexe au début, la compositrice Sally Beamish explique au Telegraph qu’il était courant pour les femmes musiciennes de l’époque de signer leurs oeuvres du nom d’un proche masculin:

«Ce que je trouve fascinant, c’est les questions que cela soulève sur les hypothèses que nous faisons, que la musique est toujours écrite par une seule personne et que tous les grands maîtres étaient par définition des hommes.»

Martin Jarvis ajoute que son travail vise à renverser cette convention «sexiste» pour réhabiliter Anna Magdalena Bach dans l’Histoire.

http://www.slate.fr/

Première québécoise Implantation d’un stimulateur cardiaque miniature


Une autre avancée en cardiologie qui simplifiera l’intervention et sera plus confortable pour le patient viens d’être pratiqué chez une personne âgée.
Nuage

 

Première québécoise

Implantation d’un stimulateur cardiaque miniature

 

Implantation d'un stimulateur cardiaque miniature

Crédit photo : Archives Agence QMI

Des cardiologues de l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM) spécialisés dans les troubles du rythme cardiaque, ont implanté pour la première fois au Québec un nouveau stimulateur cardiaque plus petit qu’une pile AAA.

L’événement s’est produit le 24 octobre dernier alors qu’un patient âgé de 87 ans a reçu le stimulateur sans onde Nanostim, qui est dix fois plus petit que le stimulateur conventionnel. Vingt-quatre heures plus tard, il obtenait son congé de l’hôpital et retournait à la maison.

À la différence d’un stimulateur traditionnel, il réside entièrement dans le ventricule droit du cœur. Ce stimulateur développé par St. Jude Medical s’implante sans sonde et sans incision thoracique, sous anesthésie locale, et ne laisse ni cicatrice, ni protubérance permanente sous la peau.

«Il s’agit d’un avantage de taille puisqu’on sait que plus de 250 000 Canadiens sont porteurs d’un stimulateur et que leur nombre augmentera d’année en année avec le vieillissement de la population, a déclaré dans un communiqué le docteur Peter Guerra, Chef du service de médecine qui a participé à l’intervention. Sa petite taille et l’absence de boîtier améliorent grandement le confort du patient et on espère diminuer le risque de complications.»

http://tvanouvelles.ca/

Pleurer


Pleurer fait du bien, même si parfois, cela peut être dérangeant pour notre orgueil. J’avoue que l’avantage de vieillir est qu’on peut plus facilement pleurer pour la peine, mais aussi pour ce qui est beau
Nuage

 

Pleurer

 

 

« Pleurer a toujours été pour moi un moyen de sortir les choses profondément enfouies. Quand je chante, je pleure souvent.
Pleurer, c’est ressentir, c’est être humain. »

Ray Charles

Le Saviez-Vous ► Les fourmis bergères


Il existe plusieurs sortes de fourmis, dont certains s’occupent d’une espèce d’insecte étrangère, en assurant sa protection pour mieux profiter d’une douce nourriture sucrée
Nuage

 
Les fourmis bergères

 

Des fourmis à l’abdomen translucide festoient sur des liquides sucrés et colorés

Mohamed Babu.

Si les fourmis coupe-feuilles cultivent des champis, allant jusqu’à partager leurs jardins avec d’autres espèces, d’autres fourmis élèvent des pucerons pour se nourrir de leur miellat sucré.

Elles les trimballent carrément de plante en plante, comme de bonnes bergères, les défendant contre d’éventuels prédateurs. Des pucerons bien nourris et en bonne santé fournissent un meilleur miellat, toute fourmi bien éduquée sait cela. Parfois, d’autres insectes profitent de cette nourricière sucrée : elles déposent leurs rejetons qui seront nourris et protégés par les fourmis.

 

http://sweetrandomscience.blogspot.fr

Pour ne pas s’effondrer, une ville entière doit déménager !


Déménager une maison, pas de problème, un petit quartier, cela demande plus d’organisation, mais une ville, même à 18.200 habitants, cela ne se fera pas en criant ciseaux !
Nuage

 

Pour ne pas s’effondrer, une ville entière doit déménager !

 


INSOLITE – Une ville au nord de la Suède doit être déplacée de trois kilomètres vers l’Est. Mais pourquoi une telle idée saugrenue ? Parce qu’il en va de la survie de ses habitants

La ville de Kiruna, située au nord de la Suède, se situe au-dessus de la plus grande mine de fer souterraine du monde. Seulement au fil des ans, celle-ci a grignoté le sous-sol, menaçant la pérennité des habitats.

Devant cette mine mouvante, la Ville a pris une décision radicale : déplacer chaque route, chaque maison, chaque bâtiment… trois kilomètres plus loin. Le cabinet d’architecte White a remporté l’appel d’offre pour entreprendre ce chantier hors-norme. Le projet, baptisé Kiruna-4-ever, est financé par la compagnie minière, la LKBA. 400 millions d’euros ont été injectés pour le mener à terme.

Reconstruire pour détruire

Mais pas si simple de déplacer une ville de 18.200 habitants (ce qui correspondrait en France à la ville de Cahors, tout de même). L’idée est de déplacer petit à petit chaque infrastructure. Quand un quartier aura été reconstruit à l’endroit adéquat, l’original sera détruit. Les bâtiments chers aux Suédois, comme les petites églises en bois, seront quant à eux déplacés.

Des améliorations écologiques, sociales et économiques sont à prévoir.

« On crée ce qui manque aujourd’hui aux gens, comme les places publiques. On réinvente leur ville mais on la rend plus fonctionnelle, plus agréable. C’est pour ça aussi que les gens soutiennent le projet et qu’ils attendent avec impatience leur nouvelle ville », précise Mikael Stenqvist, architecte du projet, pour France info.

Chantier terminé… en 2100

La première étape, entamée en juin : déplacer le centre ville pendant les sept prochaines années. L’opération globale devrait s’achever en 2100. A ce rythme là, les habitants devront s’habituer à jongler entre deux cités.

Pourtant, le chantier aurait pu commencer plus tôt. En 2004, la compagnie minière avait signalé le risque que représentait la mine pour la ville.

http://www.metronews.fr/

À 12 ans, il ne ressent ni la faim ni la soif


On aimerait bien, ne pas éprouver la faim et la soif, mais seulement entre les repas et être satisfait de peu. Mais ce jeune homme, semble ne pas avoir faim, ni soif tout le temps, sans savoir ce qui à cause de ce changement brusque. Les médecins sont impuissant devant ce mystère
Nuage

 

À 12 ans, il ne ressent ni la faim ni la soif

 

eb63a30e-05b4-4070-8022-7c14e2a59387

Capture d’écran Youtube

CEDAR FALLS, Iowa - Michael et Debbie Jones s’inquiètent depuis plus d’un an pour leur fils Landon. Et pour cause: depuis le 14 octobre 2013, le jeune garçon ne ressent plus la soif ni la faim.

Landon pourrait être la seule personne au monde à souffrir de ce problème rarissime, encore inconnu.

 

(Crédit photo: Gracieuseté USA Today)

Un matin d’octobre l’année dernière, le petit garçon de Cedar Falls, en Iowa, s’est réveillé et a perdu tout sentiment de faim et de soif. Il souffrait de vertiges et pensait perdre connaissance.

Pourtant, la veille, tout semblait normal. Landon avait fait du vélo comme tous les jours et mangé de la crème glacée comme tous les jeunes de son âge.

«Quelque chose est arrivé pendant la nuit», croit le père de famille de l’Iowa, rencontré par le USA Today.

«Nous sentons que nous allons le voir se détériorer devant nos yeux», a dit Michael au sujet de son fils, aujourd’hui âgé de 12 ans.

Depuis octobre 2013, le jeune garçon a énormément maigri. S’il pesait 47 kilos (104 lb) l’an passé, il pèse maintenant 31 kilos (68 lb), ce qui inquiète énormément ses parents.

Sa mystérieuse condition médicale a également forcé le jeune à manquer 65 jours d’école l’an passé.

Mystère médical

Depuis un an, Landon a passé une multitude d’examens dans plusieurs cliniques et hôpitaux dans cinq villes différentes. Aucun diagnostic n’a encore pu être établi.

Une quête frustrante pour des parents qui tentent de trouver une solution pour aider leur fils qui dépérit à vue d’œil.

Landon est en attente pour une consultation au National Institutes of Health à Bethesda, un centre qui se spécialise dans les cas les plus rares, chaque année.

La prochaine étape sera d’insérer un tube dans l’abdomen de Landon, contournant la bouche du garçon pour le nourrir directement à travers un trou dans son estomac.

La seule théorie avancée pour le moment est que l’hypothalamus de Landon ne fonctionnerait pas correctement. Mais, les médecins avouent ne pas savoir comment traiter cette maladie inconnue.

http://www.journaldequebec.com