Brésil Un homme né la tête à l’envers


Alors qu’on se plaint souvent de notre condition, en voilà un qui a une attitude gagnante pour foncer dans la vie et pourtant, rien ne laissait croire qu’il aurait un avenir
Nuage

 

Brésil

Un homme né la tête à l’envers

 

Un homme né la tête à l'envers

Crédit photo : Gracieuseté «The Mirror»

Claudio Vieira de Oliveira en décembre 2013

Un homme avec un handicap physique si sévère que sa tête est à l’envers a décidé de devenir un orateur inspirant à travers le monde.

Claudio Vieira de Oliveira, un Brésilien de 37 ans, est né avec un cou replié sur lui-même, des jambes déformées et presque aucun usage de ses pieds et mains, rapporte le journal britannique The Mirror.

Croyant qu’il n’avait aucune chance de survivre, les médecins avaient suggéré à sa mère d’arrêter de le nourrir lorsqu’il n’était qu’un bébé naissant.

Claudio Vieira de Oliveira en décembre 2013 (Gracieuseté The Mirror)

Claudio a toutefois surmonté ces nombreux inconvénients et a obtenu un diplôme d’expert-comptable.

«Depuis que je suis un enfant, j’ai toujours aimé me garder occupé et je n’aime pas être totalement dépendant des autres», a-t-il affirmé.

Le Brésilien explique fièrement être capable d’ouvrir une télévision, de prendre le téléphone et de se servir de son ordinateur sans l’aide de personne.

«Aujourd’hui, il est beaucoup plus facile de traiter avec le public, je n’ai pas peur de lui et je peux dire que je suis un orateur public professionnel, international et que je reçois des invitations de partout dans le monde», de conclure le brave homme.

http://tvanouvelles.ca

ILLUSION – Des animaux pas si « mignons » que ça


Un animal sauvage qui n’a pas à chasser pour se nourrir sera plus enclin a jouer avec d’autres animaux et donnera l’impression d’être ami-ami, mais s’il venait que les vivres viendrait a manquer, l’animal jouet sera devenue une proie. Et franchement, que fait un tigre dans une maison …. ??
Nuage

 

ILLUSION – Des animaux pas si « mignons » que ça

 

Les scènes de tendresse entre animaux de tout poil sont (presque) toujours sur Internet. Les utilisateurs de Facebook et de Youtube s’émerveillent de ces « amitiés interespèces », remarque le quotidien suisse Le Temps, évoquant la vidéo montrant les papouilles entre un chien et un tigre du Bengale.

 

Dans le hit-parade des vidéos de l’été figurent Vali, l’ours qui sauve une corneille de la noyade au zoo de Budapest, ou encore Cha Cha, l’oiseau australien sympa qui donne la becquée à chat et chien.

Pour autant, cette avalanche d’émotions n’est pas forcément justifiée, tempère le journal, à la lumière des explications rationnelles des trois scientifiques, qui déconstruisent rigoureusement l’enchantement suscité sur la Toile.

RASSASIÉS, ILS SONT PLUS TENDRES

Au cœur de leur démonstration, ils s’appuient sur une règle générale :

« Il n’y a pas tellement de relations entre espèces, en dehors de la prédation. » Pour les trois chercheurs, les liens interespèces s’expliquent donc, essentiellement, dans le cas particulier où les animaux sont complètement rassasiés. « L’essentiel, pour lui, c’est de se nourrir : dès qu’il est nourri artificiellement, il change », confirment-ils.

Ce raisonnement se vérifie encore davantage quand l’animal est en captivité, ce qui est le cas dans la plupart des vidéos diffusés sur le Net. Nourris et logés automatiquement dans les zoos, leur caractère prédateur s’estompe et ouvre la voie à une affection de circonstance – comme entre Panjo et Sky, le tigre du Bengale et le jack russel – qui n’aurait pas cours dans un milieu sauvage naturel.

Même décryptage pour l’ours Vali :

« Ce n’est pas un sauvetage. L’ours pêche, il voit cette chose qui s’agite, il l’attrape par l’aile, elle lui donne un coup de bec sur le truffe. Puis, comme l’ours a de la nourriture à sa disposition, il s’en désintéresse. Quand il y a assez de nourriture, il n’y a jamais de souci »,  concluent-ils, implacables.

 

UN DIVERTISSEMENT DANGEREUX

Deuxième élément avancé par les scientifiques, les gestes tendres échangés entre les animaux, voire l’« héroïsme » dont fait preuve l’ours Vali en sauvant une corneille relèvent davantage de l’amusement que de la cajolerie. Dans les commentaires qui accompagnent la vidéo de Panjo et Sky, les internautes sont d’ailleurs nombreux à s’alarmer des couinements de douleur du canin.

Pragmatiques, les spécialistes expliquent que cet amusement peut très vite devenir funeste :

« Les interactions de ce type se soldent la plupart du temps par la mort de l’autre : ça bouge, on ne sait pas très bien ce que c’est, on le ballotte comme un jouet, puis il décède, parce qu’il est maltraité. »

Même explication pour Cha Cha, avec sa manie de fourrer de la nourriture dans la gueule de ses « amis » canins et félins. Là aussi, les spécialistes ont une interprétation dénuée de toute mièvrerie :

« Les corvidés sont  joueurs. Ils ressentent probablement une forme de plaisir, de récompense ou de sentiment de

bien-être en faisant des choses excitantes ou amusantes. Et c’est amusant de jouer avec un chien, on le sait bien… »

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/

Faire de son mieux


Les circonstances changent, notre façon d’agir aussi. Nous pouvons être critiquées pour ce que l’on fait, mais ce qui importe d’éviter de nous faire nous-même des critiques sur nos agissements
Nuage

 

Faire de son mieux

Votre "mieux" change d’instant en instant, quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.

Manuel Ruiz

En vidéo : l’attaque d’un grand requin blanc au ralenti


La technologie qui se renouvèle permet d’aller toujours plus dans les observations de ce qui nous intéresse. À voir cette attaque de requin, les animaux marins n’ont aucune chance de s’en sortir sous ses dents acérées. C’est vraiment spectaculaire
Nuage

 

En vidéo : l’attaque d’un grand requin blanc au ralenti

 

Le requin affectionne les eaux peu profondes. © Elias Levy, flickr, cc by 2.0 Le requin affectionne les eaux peu profondes. © Elias Levy, flickr, cc by 2.0 

Impressionnant, c’est le mot qui viendrait à l’esprit de tout témoin d’une attaque de grand requin blanc. Ce prédateur, bien qu’il soit mal connu des scientifiques, est souvent l’objet de tous les fantasmes, notamment au cinéma. Aujourd’hui, c’est grâce à des caméras hautes vitesses que l’étude de leurs attaques devient possible. Vivez en vidéo, et au ralenti, une attaque de ce squale, comme si vous y étiez.

Comment se déroule une attaque de requin ? C’est une question à laquelle la technologie a permis de répondre. Les attaques visibles dans cette vidéo ont toutes été filmées avec une caméra à haute vitesse. Alors qu’une caméra classique permet d’enregistrer entre 24 et 30 images par secondes, celle à haute vitesse peut monter jusqu’à 1.000.000 d’images dans le même laps de temps. En augmentant le débit, le temps se trouve ainsi ralenti, ce qui permet aux scientifiques et aux spectateurs de suivre et comprendre toutes les étapes d’une attaque de ce grand prédateur marin.

Une mâchoire de grand blanc peut mesurer plus de 50 cm de diamètre © Discovery Channel

Lorsqu’il attaque, le requin ne dévore pas immédiatement sa proie. Dans le cas de cette vidéo illustrant la chasse au phoque, il traque dans un premier temps l’animal et l’observe. Il peut repérer sa proie à de grandes distances, soit par l’odorat, soit par l’ouïe, soit par ses ampoules de Lorenzini qui lui permettent la détection de champs magnétiques. Dans le cas du phoque, le requin blanc préfère donner l’assaut vers la surface, lorsque l’animal vient respirer.

Sa charge se décompose en deux étapes. Tout d’abord il va évaluer sa proie, un coup de dent net et précis lui permet aussitôt de déterminer si son choix est comestible et riche en graisses, ce que le requin affectionne tout particulièrement. Des récepteurs situés dans la gueule du requin confirment immédiatement si sa proie est intéressante ou au contraire si c’est un leurre comme dans cette vidéo. Ensuite, lorsque sa proie est inerte, le requin peut entamer son repas.

Un animal menacé

Devant une telle violence, difficile d’imaginer qu’il ne puisse être qu’une menace minime pour l’Homme. En réalité, dans le monde, on ne recense en moyenne que 35 agressions par an dont presqu’aucune ne s’avère mortelle. Dans le cas de notre espèce, le requin ne reconnaissant pas le gout, abandonne sa proie presque immédiatement. Ces attaques relèvent en général d’accidents car les surfeurs et planchistes ont une silhouette proche du phoque lorsqu’ils nagent à la surface.

La réputation du requin blanc, forgée par les médias et le cinéma, en a fait un animal menacé. Chassé pour son aileron et ses dents, le prédateur a presque disparu de la méditerranée. Bien qu’il reste présent sur le reste du globe, sa population est très difficile à évaluer. Sa pêche est interdite en Australie, en Afrique du Sud ainsi que dans de nombreux autres pays. La raréfaction de ses proies favorites et l’altération de son milieu en font en définitive un animal rare et en péril.

http://www.futura-sciences.com

Truc Express ► Empêcher Vos Bougies de Couler Sur la Table.


 

Des bougies qui coulent  sur une nappe ça tache !
Nuage

 

Empêcher Vos Bougies de Couler Sur la Table.

Il vous suffit de disposer des grains de gros sel autour de la mèche (sans toucher la mèche). Vous pouvez maintenant allumez votre bougie et éviter les dégâts.

Et pour une astuce alternative : mettez une c.à soupe de gros sel dans 1 litre d’eau. Trempez vos bougies neuves dans l’eau salée pendant quelques heures.

http://www.comment-economiser.fr

Mexique 48 tonnes de poissons morts dans un lac


48 tonnes de poisson mort dans un lac au Mexique, et il semble que ce n’est pas la première fois qu’il y a des catastrophes écologiques dans ce coin du monde. Une telle quantité de poisson est vraiment désastreux pour la population mexicaine
Nuage

 

Mexique

48 tonnes de poissons morts dans un lac

 

48 tonnes de poissons morts dans un lac

Crédit photo : Gracieuseté BBC

Au moins 48 tonnes de poissons morts ont été retirées ces derniers jours du lac de Cajititlan, près de la ville mexicaine de Guadalajara (ouest), résultat possible d’une mauvaise gestion des eaux usées par une usine, selon les autorités locales.


«Le phénomène est grave, on le traite en conséquence et nous prévoyons de travailler deux jours de plus», a dit au cours d’une conférence de presse la responsable de l’environnement pour l’État du Jalisco, Magdalena Ruiz Mejía.

La mairie de Tlajomulco, où est situé le lac, estime que ce désastre écologique pourrait être lié à un phénomène cyclique «en raison des variations de température et d’une diminution de l’oxygène».

Mais pour l’État du Jalisco, il s’agit plus probablement d’une négligence industrielle, car c’est le quatrième épisode de mort massive de poissons cette année.

Les autorités chargées de la protection de l’environnement du Jalisco ont ouvert une enquête sur le traitement des eaux usées par plusieurs usines proches du lac.

http://tvanouvelles.ca/

États-Unis Le «chat le plus triste du monde» s’est trouvé une famille


Une histoire qui finit bien. Les chats qui sont abandonnés à cause de leur différence (Des fois, les maitres n’ont pas le choix) et mit sur les réseaux sociaux ont plus de chance de se faire adopter.
Nuage

 

États-Unis

Le «chat le plus triste du monde» s’est trouvé une famille

 

Le «chat le plus triste du monde» s'est trouvé une famille

Crédit photo : Courtoisie Purrfect Pals

Tucker

TVA Nouvelles

Tucker, élu le «chat le plus triste au monde», s’est trouvé une nouvelle famille.

La femelle Tabby, âgée d’un an, a été abandonnée par ses maîtres qui ne voulaient plus s’en occuper en raison de ses anomalies génétiques.

 

(Crédit photo: Courtoisie Purrfect Pals)

Une annonce a été placée sur le site du refuge Puurfect Pals pour tenter de trouver une famille à cet adorable félin.

«Plusieurs larmes ont coulé ce matin», ont dit les responsables de Puurfect Pals, dimanche, sur les réseaux sociaux. Avec raison, Tucker venait de les quitter pour aller vivre sa nouvelle famille.

Puurfect Pals a tenu à remercier les réseaux sociaux qui se sont enflammés pour aider le pauvre Tucker à se trouver des maîtres affectueux.

Le refuge, situé à Arlington, dans l’État de Washington, a précisé qu’il avait reçu des tas d’offres pour adopter le félin. Leur choix s’est posé sur Katie qui travaille dans une clinique vétérinaire et possède déjà beaucoup d’expérience avec les chats nécessitant des besoins particuliers.

 

Katie avec Tucker dans ses bras (gauche) et Poe (droite) (Crédit photo: Courtoisie Purrfect Pals)

Katie et son conjoint vivent déjà avec Poe, un chat atteint de plusieurs symptômes similaires à ceux de Tucker, a expliqué Purrfect Pals. Poe et Tucker ont des peaux très sensibles sujettes aux hématomes. Les félins doivent porter des vêtements pour protéger leur peau.

«Katie a des vêtements spécialement conçus pour les chats avec des malformations et leur maison est équipée pour recevoir des animaux avec des besoins particuliers», ajoute le refuge.

«Nous n’aurions pu rêver d’un meilleur ami pour Tucker. Tucker est en route pour aller rencontrer son nouveau père et son frère», conclut Puurfect Pals qui est impatient d’avoir des nouvelles du désormais très populaire félin.

http://tvanouvelles.ca