GROUPES EXTRÉMISTES ►Doit-on les prendre à la légère ?


Quand on parle de terrorisme au pays et comme ailleurs, ce sont les musulmans qui sont visé et pourtant ce n’est qu’un petit groupes qui font du bruit et ce contraire a l’enseignement de l’islam .. Par contre, on entends moins parler des groupes extrémistes issus du pays telle que la Milice Québécoise francophone et anglophone tout cela a cause des penchant politique et de la langue .. (Une mentalité strictement défensivec’est une honte!!! Qu’importe d,ou viens la violence c’est inadmissible 

Nuage

 

GROUPES EXTRÉMISTES ►Doit-on les prendre à la légère ?

Que ce soit du côté francophone ou anglophone, le Québec n’échappe pas à l’existence de groupes radicaux

 

Doit-on les prendre à la légère ?

PHOTO D’ARCHIVES

Selon le major Serge Provost, chef et fondateur de la Milice patriotique québécoise, le groupe compterait environ 2 000 membres.

MÉLANIE COLLEU

Depuis plusieurs années, des groupes extrémistes francophones et anglophones tracent leur route au Québec. Parfois armés, les membres s’entraînent au combat et véhiculent leurs idéologies dans l’ombre.

Les journalistes de JE, dont le reportage sera diffusé ce soir à 19 h sur les ondes de TVA, ont poussé la porte de certaines de ces organisations.

Une des plus connues, la Milice patriotique québécoise, détient son quartier général à l’est de Montréal, dans un magasin de surplus militaires.

Structurée comme une véritable armée, elle compte plus de 2 000 adeptes et se déploie à l’échelle du Québec, selon son fondateur, le major Serge Provost. Pour y adhérer, chaque membre doit payer 100 $, acheter un uniforme ainsi que trois armes.

L’objectif est clair :

« Permettre aux Québécois indépendantistes de pouvoir s’entraîner et monter une structure de défense pour le territoire du Québec, sans être pris avec les obligations du gouvernement canadien. S’il y a une gang qui vient nous attaquer, (…) on est un minimum organisé, on sait où on s’en va », précise le major Provost.

Accusé en avril 2012 d’avoir conseillé à un groupe de personnes de commettre un acte criminel, M. Provost a déjà plaidé coupable en 2003 de complot, méfait et possession de substance explosive.

Stéphane Leman-Langlois, un chercheur spécialisé dans le terrorisme au Canada, prend l’existence de ces groupes très au sérieux.

« Il y a définitivement quelque chose qui se prépare là-dedans », prévient-il.

Le changement de visage politique issu des dernières élections provinciales pourrait encourager l’activisme.

« Si on regarde les 30 dernières années de terrorisme au Canada, chaque fois que la cause souverainiste ou la défense de la langue revient sur le plancher politique, il y a des groupes extrêmes de chaque côté qui vont se permettre des actes de violence », explique-t-il.

Anglophones

Au Québec, les discours radicaux se retrouvent aussi du côté anglophone.

En 2011, le site Web Park Avenue Gazette – qui se porte à la défense des anglais de Montréal – appelait à une manifestation anti-loi 101, indiquant qu’il fallait « pendre Mme Marois ».

S’il désapprouve ce genre de message, Hugo Shebbeare, l’organisateur du rassemblement anti-loi 101, s’était attiré les foudres du major Provost.

« Je vous conseille fortement de dire à votre fille que vous l’aimez et que vous faites ça pour elle, parce qu’il se peut que vous ne reveniez pas vivant le soir du 17 avril », avait envoyé le milicien à M. Shebbeare au printemps 2011.

Si la SQ affirme être à l’affût, M. Leman-­Langlois demeure sceptique.

« On prend ça trop à la légère. Nos gouvernements ont décidé que la menace ­numéro un, ce sont les groupes musulmans.»

http://www.journaldemontreal.com

About these ads

3 réponses à “GROUPES EXTRÉMISTES ►Doit-on les prendre à la légère ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s