Le saviez-vous ►Expression : Le marchand de sable est passé /bonhomme 7 heures


Quand les enfants c’est l’heure de dormir .. on parle souvent du marchand de sable, cette expression que le marchand de sable est connu aussi au Québec mais étrangement l’expression le bonhomme 7 heure va venir te chercher si tu ne dors pas a été beaucoup plus utilisé chez nous comme si la peur aidait a faire dormir les enfants
Nuage

 

Le marchand de sable /bonhomme 7 heures

 

Marchand de sable

 

        Quand les enfants ont sommeil et que leurs yeux se ferment, il n’est pas rare d’entendre quelqu’un prononcer ces mots :


                                                        « Le marchand de sable est passé »

Origine


            Voilà un mythe dont l’origine précise est pour le moins mystérieuse … il semblerait plutôt que cette expression se soit forgée au fil des siècles, partant d’une idée qui a lentement évolué vers celle que chacun connaît aujourd’hui. En voici quelques étapes, non tout à fait sûres :

- la première remonterait au Moyen-Age. Le marchand de sable aurait été un vendeur, se déplaçant de ville en ville, fournissant du sable aux aubergistes qui l’étalaient sur le sol de leur boutique pour le rendre moins glissant.

- la seconde, la plus grande, prend ses racines au XVIIe siècle, puisqu’un ouvrage d’Antoine Furetière (1619-1688) mentionne, en parlant des enfants, qu’un « petit homme leur a jeté du sable dans les yeux » Il semblerait que notre marchand de sable soit né !…

- est-ce une influence de ce personnage ou vient-elle d’ailleurs, toujours est-il que l’expression « avoir du sable sous les yeux » devient commune dès le XVIIIe siècle, pour signifier « avoir sommeil », « avoir les yeux qui piquent sous l’effet de la fatigue ». (1798, Acad.)

- et l’expression actuelle « le marchand de sable est passé » aurait pris sa forme à la fin du XIXe siècle !…

Il est à noter qu’au Canada, on parle d’un autre personnage, beaucoup moins sympathique, mais qui annonce lui aussi l’heure de dormir :
il s’agit du « bonhomme sept-heure » !…

Compléments

 

            C’est le 10 décembre 1962, grâce à Claude et Christine Laydu, que l’émission « Bonne nuit les petits » est diffusée pour la première
fois, sur la première chaîne de l’ORTF.
Ainsi, pendant de nombreuses soirées, le Marchand de Sable et un gros Nounours, perchés sur un
nuage, vont conter de jolies histoires à Nicolas et Primprenelle pour les aider à s’endormir.

Notez qu’à l’origine, les enfants s’appelaient Petit-Louis et Mirabelle !…

http://lesmarchandsdesable.e-monsite.com

 

Le bonhomme 7 heures

 

 

L’étymologie la plus répandue veut que ce terme vienne de l’anglais bone-setter (rebouteux). Le bone-setter venait replacer les os déplacés du père de famille. Les enfants, ayant une vision idole de leur père, seraient terrifiés en entendant le bone-setter replacer le ou les os du père (tenant compte du fait que le père criait de douleur).

On en fit alors une phobie pour les enfants en les menaçant d’avoir affaire au bone-setter en cas de bêtise.

Le mot bone-setter se serait déformé de bouche à oreille pour devenir bonhomme sept-heures. Il se peut très bien que ce soit là une erreur, car les spécialistes de la langue québécoise ont historiquement souvent eu tendance à voir des anglicismes dans les régionalismes. On peut penser à mouche à feu (luciole), par exemple, qu’on classe comme anglicisme dans le dictionnaire des anglicismes de Colpron, tandis que ce mot se trouve dans le Littré, ce qui en fait au pire un anglicisme de maintien. Ajoutons à cela que le Québec possède déjà un régionalisme pour rebouteux : ramancheur.

Selon Lionel Boisvert du Trésor de la langue française informatisé, que l’on mentionne dans l’article bonhomme sept-heures du grand dictionnaire terminologique, cette étymologie est douteuse, car on trouverait des formes voisines de ce nom en breton : bonhomme basse heure et bonhomme basse hour.

La légende

 

La légende du bonhomme sept-heures voudrait que ce personnage, à moitié humain et à moitié créature maléfique, enlève les enfants qui, s’amusant à l’extérieur, auraient trop tardé à retourner chez eux avant qu’il ne soit 19 heures (ou 7 heures du soir). Les enfants ne seraient jamais retrouvés.

Le bonhomme sept-heures serait un vieil homme, portant un chapeau, une canne, une cape et un sac. Selon les régions, ce sac contiendrait du sable qu’il lancerait aux yeux des enfants, ou encore il serait assez grand pour y placer ses victimes.

Dans certaines villes, le bonhomme sept-heures viendrait de nulle part. À d’autres endroits, sa résidence serait connue des parents.

Le nom « bonhomme sept-heures » se retrouve aussi sur la liste des noms vernaculaires des hominoïdes en Amérique du Nord. Les cas d’enlèvements et d’agressions ne sont pas étrangers aux hominoïdes.

Autres théories

Bomb setter Selon certains, l’origine de ce personnage serait liée au bomb setter. Cette personne devait allumer les bombes des lampadaires qui fonctionnaient au gaz ou à l’huile, autour des années 1890 dans les rues de Montréal. Cette personne devait le faire avant 7 heures. Le mot se serait déformé et serait devenu « bonhomme sept-heures ». Donc un personnage se promenant à la brunante, difficile à identifier et que les parents pouvaient mentionner pour faire peur aux enfants qui ne voulaient pas écouter ou entrer à la maison trop tôt.

Bone setter L’expression « bonhomme sept heures » serait en fait une déformation de l’expression anglaise « bone setter ». Un « bone setter » est en fait un « ramancheur », une personne qui replace les articulations démises ou qui fait des manipulations pour guérir les maux de dos par exemple.

Lorsque dans une famille on faisait venir le « bone setter », souvent la personne traitée gémissait, grinçait des dents ou criait de douleur ce qui faisait très peur aux enfants présents. Plus tard lorsque ceux-ci ne voulaient pas obéir, on les menaçait du « bone setter ». Au Québec francophone, le « bone setter » est devenu le « bonhomme sept heures ».

http://fr.wikipedia.org

About these ads

9 réponses à “Le saviez-vous ►Expression : Le marchand de sable est passé /bonhomme 7 heures

    • je ne suis pas sur mais je pense qu’on a eu aussi ce bonne nuit … mais je ne me souviens pas d’avoir vue des images du bonhomme 7 heures par contre .. chez nous c’est pas des légendes que mes parents racontaient

  1. Je me souvient de très bien de bonne nuit les petits il me semble que c’était vers les 20h00 ou 08h00 pm juste avant les info.
    Par contre votre bonhomme de 7 heures m’aurait fait faire plutôt des cauchemarts.

  2. Ahh, on nous faisait rentrer à cause du bonhomme 7 heures mais le marchand de sable, je connaissais pas, merci du partage. Ces histoires que tu trouves, je trouve toujours intéressantes, j’en apprends sur les expressions du bon vieux temps!

    • j’aurais pas aimer moi qu’on me fasse peur avec le bonhomme 7 heures .. faut dire que le soir on restait autour soit en avant du commerce a maman qui fermait tard ou sur la galerie ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s