Contre les tagueurs, la SNCF sort les épines


Les tagueurs font pour la plupart de belles oeuvres mais malgré tout il est interdit de tagué n’importe ou même si les supports choisit pour peindre sont entouré de barrière. En Europe, ils  vont opté pour une barrière un peu plus écologique avec l’avantage d’être un peu plus piquant donc moins intéressant d’aller exercer son art
Nuage

 

Contre les tagueurs, la SNCF sort les épines

 

SISTC

AFP

La SNCF pense avoir trouvé une arme contre les tagueurs: des haies de plantes épineuses le long des voies d’Ile-de-France, véritables « barbelés écologiques ».

Ce dispositif, présenté vendredi par la SNCF qui vante ses vertus écologiques, a été testé avec succès dans des points où étaient stationnés les rames en maintenance ou hors d’usage, ainsi que sur plusieurs gares des lignes C et D du RER, indique la SNCF.

Constatant l’inefficacité des grillages métalliques, facilement coupés, souvent vétustes, la SNCF a décidé d’étendre depuis une semaine le stratagème aux voies de circulation, à commencer par la ligne N-U du Transilien, qui part de Paris-Montparnasse en direction de l’ouest de l’Ile-de-France.

Des épineux ont été plantés avec comme objectif d’obtenir d’ici à deux ans des « haies végétales » de trois à quatre mètres de haut avec une durée de vie de 50 ans, explique le chef de chantier Christophe Marie de la Société d’innovation végétale (Sinnoveg), chargée du projet par la SNCF.

Stéphane Dauthier, délégué à la sécurité sur la ligne N-U, promet « un mur d’épines dissuasif » et vante le « côté esthétique » du végétal. En 2011, la SNCF a dépensé 150.000 euros pour les dégradations commises sur la ligne N, notamment le nettoyage des tags.

Pour former ce mur végétal, trois sortes de buissons ont été choisis: le poivre du Sichuan (Zanthoxyllum simulans), l’épine-vinette de Juliana (Berberis julianae) et le rosier rubigineux (Rosa rubiginosa).

Toutefois, les protections grillagées ne vont pas disparaître, les végétaux les complètant grâce à « un pouvoir dissuasif en termes d’intrusion sur nos sites », a précisé Stéphane Dauthier.

Le Transilien SNCF prépare un nouveau chantier à l’automne 2012 à Trappes (Yvelines) sur 7 kilomètres.

 

© 2012 AFP

http://actualites.ca.msn.com

About these ads

4 réponses à “Contre les tagueurs, la SNCF sort les épines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s